Pronostics sur la Coupe du Monde de Rugby - Japon 2019

Coupe du Monde de rugby - Japon 2019

Nos Pronostics

Notre Favori

Afrique du Sud

Notre Outsider

Pays de Galles

Matches du Pays de Galles - Poule D

Pays de Galles - Géorgie

23 septembre à 12h15 (19h15 heure local)
City of Toyota Stadium

Parier1,02Pays de Galles
Parier18Géorgie

Australie - Pays de Galles

29 septembre à 9h45 (16h45 heure local)
Tokyo Stadium

Parier2,10Australie
Parier1,75Pays de Galles

Pays de Galles - Fidji

9 octobre à 11h45 (18h45 heure local)
Oita Stadium

Parier1,12Pays de Galles

Pays de Galles - Uruguay

13 octobre à 10h15 (17h15 local)
Kumamoto Stadium

Parier1,01Pays de Galles
Parier25,0Uruguay

Montée en puissance des Gallois

La dernière victoire d'une formation européenne en Coupe du Monde, c'était l'Angleterre en 2003. Depuis 1987, le Pays de Galles ne s'est jamais offert une finale de Coupe du Monde, mais le XV du Poireau a terminé 3e en 1987 et 4e en 2011.
Si en 2011, les Gallois avaient raté de peu la finale suite à une défaite 9-8 devant l'équipe de France, en 2015, ils avaient frôlé un exploit devant l'Afrique du Sud (19-23) puisqu'ils avaient encaissé un essai à la 75e minute.

Revanchard, le Pays de Galles monte en puissance depuis quelques années et ils viennent enfin de renouer avec la victoire dans le Tournoi des Six Nations. Ils n'avaient plus remporté le tournoi depuis 2013 !

Cette année, le Pays de Galles a remporté le Tournoi des Six Nations en réalisant le Grand Chelem devant l'Angleterre. Alu Wyn Jones a même été élu meilleur joueur de la compétition. Cette victoire est la confirmation de la montée en puissance des Gallois depuis la Coupe du Monde 2015 puisqu'ils ont terminé deux fois à la 2e place du Tournoi des Six Nations (2016 et 2018) et ils ont gagné en 2019.

Le Pays de Galles a même été invaincu entre le 11 mars 2018 et 16 mars 2019, soit une série de 14 victoires consécutives. Pendant cette période, les Gallois peuvent se satisfaire d'avoir battu l'Afrique du Sud à deux reprises, l'Australie ou encore l'Angleterre.

Les matchs de préparation ont été plutôt décevants, mais le sélectionneur des Gallois, Warren Gatland, a affiché ses ambitions : « Nous sommes en mesure de gagner la Coupe du Monde ». Le discours est clair et d'ailleurs, il n'aura rien à perdre car il quittera ses fonctions à l'issue de ce Mondial. Ce serait une belle récompense pour un sélectionneur qui aura quand même tenu 12 ans à la tête du XV du Poireau.

Son bilan est excellent avec le Pays de Galles, car les Gallois ont quand même réalisé 3 Grands Chelems (2008, 2012 et 2019), mais surtout, ils sont montés sur la 1re marche du Classement Mondial le 17 août 2019. Avec leur victoire devant les Anglais, 13-6, en amical, ils ont réalisé un véritable exploit et il restera gravé dans les annales.

Le Pays de Galles n'a pas été sur le toit du monde très longtemps car les Gallois ont ensuite perdu à deux reprises devant l'Irlande. La préparation s'est terminée par deux fausses notes, mais Warren Gatland a fait des essais et il en a aussi profité pour faire tourner son effectif.
Le Pays de Galles débarque donc au Japon avec un nouveau statut et même si le Groupe D ne sera pas une partie de plaisir, les Gallois peuvent se placer dans la bonne partie du tableau en se hissant devant l'Australie et les Fidjiens.

Joueurs hors norme de l'équipe de Pays de Galles

Le Pays de Galles possède quelques individualités, mais c'est surtout un énorme collectif avec un effectif construit autour de 3 clubs, les Ospreys, les Scarlets de Llanelli et les Dragons de Newport.
Si Liam Williams a été Champion d'Europe et Champion d'Angleterre avec les Saracens, les Scarlets de Llanelli sont souvent vers les sommets avec une finale de Championnat en 2018, un titre de Champion en 2017 ou encore une demi-finale de Coupe d'Europe en 2018.

Bref, le Pays de Galles c'est un « gros » collectif, c'est une formation qui s'adapte à toutes les situations et qui envoie énormément de jeu. Si on ne présente plus Alu Wyn Jones, il faudra souligner que George North et Ken Owens vont disputer leur 3e Coupe du Monde.

De plus, le Pays de Galles possède des joueurs hors norme dans leur secteur de jeu, Dan Biggar à l'ouverture et Leigh Halfpenny à l'arrière. Ces deux joueurs sont au sommet de leur rugby, Leigh Halfpenny a quand même inscrit 713 points en 80 sélections et Dan Biggar espère enfin être récompensé après de très « grandes » sorties avec les Gallois (342 points en 67 sélections). Il a souvent manqué de chance ces dernières années, que ce soit en club ou en sélection.

Il est vrai que la sélection galloise sera privée de quelques éléments intéressants comme Taulupe Faletau, Gareth Anscombe et Rob Evans, mais c'est sûrement l'année où jamais pour le XV du Poireau.

Liste des 31 sélectionnés de Pays de Galles

  • Talonneurs :Elliot Dee (Newport Dragons), Ryan Elias (Llanelli Scarlets), Ken Owens (Llanelli Scarlets)
  • Piliers :Nicky Smith (Ospreys), Wyn Jones (Llanelii Scarlets), Rhys Carre (Cardiff Blues), Tomas Francis (Exeter), Dillon Lewis (Cardiff Blues)
  • 2e Ligne :Alun Wyn Jones (Ospreys), Jake Ball (Llanelli Scarlets), Adam Beard (Ospreys), Cory Hill (Newport Dragons)
  • 3e Ligne :James Davies (Llanelli Scarlets), Ross Moriarty (Newport Dragons), Josh Navidi (Cardiff Blues), Aaron Shingler (Llanelli Scarlets), Justin Tipuric (Ospreys), Aaron Wainwright (Newport Dragons)
  • 1/2 de Mêlée :Gareth Davies (Llanelli Scarlets), Aled Davies (Ospreys), Tomos Williams (Cardiff Blues)
  • Demi d'Ouverture :Dan Biggar (Northampton), Rhys Patchell (Llanelli Scarlets)
  • 3/4 Centre :Jonathan Davies (Llanelli Scarlets), Hadleigh Parkes (Llanelli Scarlets), Owen Watkin (Ospreys)
  • 3/4 Aile :Josh Adams (Worcester), George North (Ospreys), Hallam Amos (Newport)
  • Arrière :Leigh Halfpenny (Llanelli Scarlets), Liam Williams (Saracens)

Le XV qui a battu l'Irlande (25-7) et remporté le Tournoi des Six Nations le 16 mars 2019 : L. Williams - G. North, J. Davies, H. Parkes, J. Adams - G. Anscombe, G. Davies - R. Moriarty, J. Tipuric, J. Navidi - A. Jones, A. Beard - T. Francis, K. Owens, R. Evans.

PMU

PMU

PMU

PMU