Retour aux articles de conseilsProfils joueurs au LotoFoot

Quel est votre profil de joueur au LotoFoot ?

Le jeu LotoFoot est autant passionnant qu’il est difficile et souvent ingrat avec le parieur. Quels sont les différents profils et différentes techniques de joueurs de grilles LotoFoot ? C’est ce que nous verrons ci-dessous en détaillant les principales approches de jeu. Souvent liées à la personnalité et au vécu des parieurs, ces dernières peuvent parfois surprendre.

Le joueur « MTLM »

« C’est un pronostic joué par la masse la plus importante de parieurs »

Cette abréviation qui signifie « monsieur tout le monde », c’est-à-dire un pronostic joué par la masse la plus importante de parieurs, un pronostic dénué d’analyse réelle, reprenant uniquement la notoriété des équipes et ce qu’elles représentent au moment du pronostic et surtout ce qu’elles ont évoqué par le passé.

L’approche MTLM est donc dépourvue d’études approfondies et surtout basée sur un historique n’ayant plus cours dans la période actuelle. Par exemple, prenons la grande épopée de St Etienne qui remonte à la fin des années 1970, il y a donc 50 ans environ. Dans l’inconscient collectif MTLM, cette équipe qui a marqué son époque, devrait donc battre son futur adversaire ce week-end sous prétexte que ce dernier n’a pas son histoire ni son vécu et donc serait théoriquement moins fort ! Or, en prenant un peu de hauteur, on se rend bien compte que l’histoire lointaine d’un club n’a aucun impact sur les résultats à venir, c’est juste une croyance populaire infondée, mais qui reste pourtant profondément ancrée chez le parieur MTLM.

Les événements d’il y a 50 ans n’ont aucun impact sur ceux du présent ! L’exemple est aussi valable avec pléthore de clubs tels l’Olympique de Marseille des années 90 ou encore avec l’Olympique Lyonnais plus récemment et ses sept titres consécutifs de champion de France entre 2002 et 2008. On peut pousser l’ineptie en affirmant que Toulouse battra Lens car Toulouse est une plus grande ville, donc dans l’inconscient collectif de MTLM, dotée de plus gros moyens et donc de meilleurs joueurs. Cette approche est très sécurisante sur le papier pour le parieur puisque les favoris seront tous cochés.

Dans la répartition Pronosoft, les pronostics les plus joués sont facilement identifiables grâce à la couleur verte qui indique le plus haut pourcentage de votes sur un même match. Le fait de jouer une grande majorité de matches de couleur verte (c'est à dire les favoris), détermine le concept de grille MTLM.

Lorsque l’on joue au LotoFoot 15, il faut bien comprendre que l’on joue contre les autres joueurs puisque les gains seront divisés entre tous les gagnants. Par conséquent, plus un jeu comporte de résultats logiques, plus faibles seront les rapports car plus grand sera le nombre de joueurs ayant réalisé le sans faute.

C’est une stratégie respectable comme toutes les autres bien entendu mais contestable car très peu rémunératrice. En effet, réaliser un 14/14 qui paye 500 € au 1er rang ne changera pas votre vie ! Initialement, le parieur joue au LotoFoot 15 pour tenter de gagner plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’euros. D’ailleurs, il est courant que des gagnants de grilles MTLM crient au scandale à l’arrivée des rapports, croyant à tort qu’ils étaient seuls au monde à avoir cochés ces résultats…

Exemples de grilles MTLM en 2021 :

Le joueur Flambeur

« Le flambeur va tenter l’impossible ou presque »

Approche diamétralement opposée à la précédente, le flambeur va tenter l’impossible ou presque. Il cochera un nombre de surprises (signes rouges) déraisonnables en espérant que l’improbable se produise. Son but est d'avoir la certitude d'être le seul gagnant au premier rang voire aux rangs inférieurs. Il tente de démontrer ainsi que le pronostic pur n’a pas réellement sa place dans ce jeu. Jusqu’au-boutiste, il cherchera à toucher un hypothétique magot au détriment de la réalité footballistique objective. En effet, ce n’est pas tant la surprise improbable cochée qui pose problème, mais l’empilement de ces dernières, qui de fait, en diminue drastiquement la probabilité cumulée.

La possibilité de gagner avec cette stratégie n’est pas nulle, bien entendu, mais rares sont les grilles comportant plus de 5 ou 6 signes rouges (et inférieurs à 20%) donc de résultats strictement opposés à la logique présumée. Il misera davantage sur sa bonne étoile, lui qui, dans son for intérieur, croit davantage au mot Loto qu’au mot Foot ! La chance et le rêve sont des composants importants de son approche puisqu’il ne se lassera pas de miser de belles sommes en confiant le tout au sort et en croyant fermement qu’un jour ou l’autre sa stratégie paiera !

Le joueur Statisticien

« C’est l’anti chambre du pronostic pur… »

On rencontre ce type de joueur assez fréquemment. En effet, féru de chiffres et de données en tout genre, le statisticien du LotoFoot est convaincu que les événements se produisent et se répètent suivant un modèle pré-établi et sous une forme détectable et donc orientable au préalable. Il estime avoir davantage de chance de réussir en se basant sur ce qui s’est déjà produit par le passé plutôt que par ce qui va se passer dans un futur proche. C’est l’anti chambre du pronostic pur.

Il se sert des outils à sa disposition (dont notre page de statistiques sur les signes 1N2), et du logiciel PronoFoot Expert Plus mais il n’est pas rare non plus que ce « pronostiqueur à la stats » confectionne lui-même ses outils d’analyses chiffrés souvent exploités sur tableur Excel.

Il se contente généralement d’un pronostic basique composé essentiellement de logique puis rajoute des multiples en nombre (allant jusqu'à jouer 14 triples) avant de filtrer son jeu grâce à des ordres de grandeur renseignés dans le logiciel. Ordres de grandeurs eux-mêmes délimités par une forme de « norme statistique moyenne ».

Le statisticien tente ainsi « de piéger » la bonne grille au milieu d’un ensemble de configurations qui se réalisent régulièrement selon les statistiques. Ces dernières comprennent un nombre important de paramètres, comme les combinaisons, les signes 1N2, les écarts de sortie 1N2 etc…

Le jeu du statisticien est tellement conditionné qu'il lui est lui-même impossible de savoir à combien finit son jeu sans utiliser la fonction de test du logiciel PFE+. Au final, la prise de risque ne se situe plus au niveau du pronostic mais des innombrables filtres utilisés.

Le joueur Pronostiqueur

« Prédire l’avenir est l’un des plus grands fantasmes de l’humanité »

Grand connaisseur du sport en général et plus particulièrement du Football, le pronostiqueur LotoFoot met un point d’honneur à mentaliser l’issue des confrontations. Cette projection qui a pour objectif de devenir prédiction est pour lui en cas de succès, une satisfaction matérialisée par l’adrénaline et le sentiment tout puissant « d’avoir vu juste ». Prédire l’avenir est un des plus grands fantasmes de l’humanité. Cependant, le pronostiqueur est un travailleur acharné qui met tous les atouts de son côté pour y parvenir en évaluant l’impact des phénomènes aléatoires potentiellement détectables. Rien n’est dû au hasard pour le pronostiqueur.

En effet, il glane toutes les informations susceptibles d’influencer ses choix finaux. Par ses propres recherches, il se posera bon nombre de questions. Quel est l’impact potentiel sur le résultat final d’une confrontation en ayant connaissance que tel joueur sera suspendu ? Ou encore qu’une météo capricieuse soit annoncée ? Quelle est donc réellement l’ambiance du groupe décrite dans la presse ? L’état du terrain si décrié joue-t-il réellement un rôle ? et si oui dans quelle proportion et pour quelle équipe ? Le match se jouera-t-il à guichets fermés ? Quel rôle jouera le public sur la physionomie du match ? L’arbitre de la rencontre est plutôt du genre tatillon, est-ce que cela peut entrainer une exclusion de joueur prématurée ? Ces interrogations font partie d’une liste interminable de facteurs pouvant influencer le résultat final d’une confrontation selon le pronostiqueur.

Très souvent ce dernier consacre du temps et s’investit sans compter. Il visionne beaucoup de matches afin de se faire sa propre opinion sur l’état physique de l’équipe en question et sur le système tactique que prône le coach. Il pousse sa réflexion en se mettant psychologiquement à la place des joueurs pour tenter d’en mesurer la motivation sur ce match de Coupe de France qui au final n’est pas une priorité pour le club. L’équipe jouera-t-elle le coup à fond avec son équipe type et tout l’engagement nécessaire à la victoire ? Ou au contraire, laissera-t-elle filer le match pour se concentrer davantage sur le championnat ?

Le joueur de Loto (Hasard)

« La réussite d’un jeu au hasard n’est que la résultante de l’exception qui confirmera la règle… »

Certains parieurs (ou plutôt joueurs) se contentent de grilles LotoFoot générées purement au hasard, grâce aux boutons « aléatoires » proposés ça et là dans nos applications (appli Pronosoft et appli PronoFoot 1N2) ou encore sur nos Systèmes Gratuits LotoFoot. Les joueurs qui confient leur mise au hasard sont souvent des parieurs qui ont perdu toute confiance en eux et qui sont totalement découragés. Plutôt que de continuer à endosser la responsabilité d’effectuer des choix, ce profil préfère remettre les clefs de son jeu au destin.

Psychologiquement, le parieur estime qu’il a autant, voire plus de chance de rentrer dans les rangs gagnants si ce n’est pas lui-même qui effectue les choix ! Le découragement et la psychologie humaine poussent à penser que le hasard peut être défié ! Nous avons tous entendu ces exemples de grilles flash gagnantes ou encore cette histoire de la fillette de 9 ans qui a joué à la place du papa et qui a remporté 19 800 € !

Oui, cette approche existe, même si dénuée de tout sens de prime abord. La réussite d’un jeu au hasard n’est que la résultante de l’exception qui confirmera la règle, à savoir que jouer au LotoFoot avec un système flash est dépourvu de toute rationalité et que toute réussite sera isolée et difficilement reproductible.

Le joueur Superstitieux

« Il existe autant de comportements superstitieux qu’il existe d’êtres humains »

Qui peut prétendre ne pas être à minima superstitieux ? Le parieur LotoFoot n’y échappe pas avec une ribambelle de rites, coutumes, et de comportements irrationnels envers ce jeu. Comme si le destin donc l’issue du jeu était conditionnée au respect de certains rites ou règles à ne surtout pas omettre ou offenser sous peine de se voir sanctionner par une entité invisible mais qui détient le pouvoir de faire basculer votre pari dans le géant ou dans le néant !

Il existe autant de comportements superstitieux qu’il existe d’être humains. Certains sont communs, comme la vue d’un chat noir sur la route du buraliste juste avant la validation, d’autres sont très spécifiques, voire risibles de l’extérieur. Mais attention, ne rions pas trop, ce serait manquer de respect à toute l’attention que lui accorde le superstitieux. Quoi penser d’un parieur qui suit les matches dans une pièce de son habitation bien précise car celle d’a côté, selon lui, va lui porter malchance ? Comment expliquer qu’un jeu à 113 € pourra faire mouche alors que le même jeu à 114 €, soit une combinaison de plus, fera déjouer celui qui mise ? Pour le superstitieux, le jeu qui finit par 13 influencera donc ce poteau rentrant qui sans ce chiffre se serait transformé en poteau sortant ! Le superstitieux peut faire un détour pour valider son jeu. Détour jusqu’à ce buraliste chez qui un joueur à gagné 150k il y a 15 ans ! Les ondes positives de ce lieu de validation joueront leur rôle à n’en pas douter si le superstitieux venait à décrocher la timbale. En cas de succès, ce lieu deviendrait sacré pour le parieur !

Un dernier exemple ? Sous prétexte d’influencer le match en cours pour un joli gain, bon nombre de parieurs n’annonceront pas au préalable qu’ils sont encore en course. En effet, le fait de le divulguer va influencer l’arbitre qui sifflera un pénalty dans les arrêts de jeu et qui fera que le gain s’envolera !

En conclusion...

Vous vous en doutez surement, il n’existe pas de recette miracle pour gagner au LotoFoot et c’est tant mieux. C’est bien ce qui fait tout l’intérêt de ce jeu. Pas de profils meilleurs que d’autres, ça se saurait. Chaque profil a des avantages et des inconvénients. Chaque parieur dispose d’un morceau d’ADN, plus ou moins grand, des six profils ci-dessus.

La réussite résulte du bon dosage des ingrédients de chaque approche. Toute la difficulté réside dans cette équation. En effet, pas un jeu ne sera fait sans au moins un signe vert de la répartition (MTLM), pas un seul jeu qui ne réussit sur un poteau rentrant ou sortant (Hasard). Chacun vivra son jeu qui est en course d’une manière plus ou moins rationnel comme ne pas en parler à son épouse de peur que cela ne fasse basculer le sort (Superstitieux). Sans cocher au moins deux belles surprises les rapports ne s’envoleront pas (Flambeur) tout en se disant qu’il faudra filtrer son jeu car dix victoires à l’extérieur n’est pas envisageable (Statisticien). Enfin, le plus important, sans des choix de base correct (Pronostiqueur) il sera alors impossible de réaliser le sans faute.

Tous les gagnants vous le diront, ils ont à un moment donné bénéficié d’au moins un coup du sort les remettant en selle pour le sans faute. Un péno sifflé à la 90e minute, une frappe sur le poteau, un but venu d’ailleurs, bref un ou plusieurs événements que personne sur terre n’aurait pu voir venir et qui pourtant seront la clef de voute de la réussite.

Logiciel Loto Foot PronoFoot Expert Plus

Logiciel Loto Foot PronoFoot Expert Plus

Logiciel Loto Foot PronoFoot Expert Plus

Logiciel Loto Foot PronoFoot Expert Plus

Suggestion d'articles

Articles conseils pour le Loto Foot qui pourraient vous intéresser :