Pronostics Bookmakers et Analyses des Tipsters

10/0820h00 Nancy - Lens

Match nul

  • 3,00
  • Mise : 8
  • Rés. : ?
  • Gain : 24,0
Lors de la troisième journée de Ligue 2, ce sont deux anciennes gloires de l'élite qui vont en découdre et qui ont connu un destin bien différent lors de ce début de saison où les hommes de l'Est ont été battus deux fois et où les Artésiens arrivent sur Nancy auréolés de deux succès ni plus ni moins.

Bien sur on ne peut tirer de plans trop rapidement sur l'issue finale de ce championnat tant il est serré mais débuter par deux revers ne met forcément pas en confiance. La formation de Didier Tholot n'est pas rassurante. Leurs prestations sont même préoccupantes n'ayons pas peur des mots et après avoir frisé la correctionnelle (17ème) l'an passé, un an après avoir quitté la ligue 1, les choses ne changent guère du côté de Nancy. Les Lorrains n'ont carrément rien montré de positif selon leur coache de 54 ans qui tarde à trouver les bons boutons avec son groupe.

Pourtant avec Amine Bassi, lancé dans le grand bain en mai 2017 face à Monaco, Nancy paraissait bien armé avec le milieu offensif de vingt ans. Auteur de sept buts et cinq passes décisives en 33 matches l'an passé et très à l'aise techniquement, le meneur de jeu nancéien espère bien relancer ces coéquipiers et les mettre sur le bon chemin. Et il faudra vite se réveiller ce week-end car les Artésiens ambitieux débarquent du Nord. Lens est en effet en pleine progression même s'il reste du côté de Bollaert du travail, six points pour débuter est un avantage certain en rapport aux huits défaites cumulées pour débuter la saison passée.

Les Sang et Or et Philippe Montanier sont sur de bonnes bases. Après un passage mitigé sur Rennes, c'est dans l'Artois que l'ancien du Real Sociedad a décidé de poser ses valises. Fort de l'expérience de l'international algérien Walid Mesbloub, le groupe vit bien et a enregistré la venue de Guillaume Gillet, un renfort de poids conséquent à 34 ans. Il apportera à coup sur toute son expérience, son vécu d'Anderlecht, Bastia, Nantes ou en sélection de Belgique. Alors que la défense lensoise n'a toujours pas encaissé le moindre but et que sa charnière centrale semble solide avec Leca dans les buts et Radavanovic et Tahrat devant le portier artésien, le nouveau milieu de terrain des Sang et Or a envie d'encadrer des jeunes joueurs nordistes afin de les faire rapidement progresser. Dynamique à confirmer.

Face au Red Star, les Lensois n'ont pas tout réussi et même parfois été limités mais l'étanchéité de sa défense a permis aux Sang et Or de s'imposer aux forceps. Ce sont les fondations du système de jeu mis en place par Montanier et que les joueurs s'appliquent à réaliser. Il faudra juste à l'avenir que l'attaque artésienne se mette au diapason sous peine de ne pas toujours voir le résultat final tourner en leur faveur. Avec deux équipes aux destins différents mais toujours en recherche de repères en ce début d'exercice dans l'anti-chambre de l'élite, le partage des points ne serait donc pour tout le monde pas une si mauvaise affaire dans son ensemble.

Les compositions probables :

Nancy : Ndy Assembe, Muratori, Seka, Diagne, Abergel, Marchetti, Da Cruz, Bassouamina, Bassi, Robic, Sané
Absents : Ba et Bidounga (blessés), N'Guessan (suspendu)

Lens : Leca, Centonze, Tahrat, Radovanovic, Haidara, Gillet, Diarra, Mesloub, Fortuné, Gomis, Ambrose
Absents : Duverne, Bayala, Ephestion (blessés)

Les confrontations depuis 2010 :
09.04.18 L2 Lens Nancy 1 : 1
04.11.17 L2 Nancy Lens 1 : 1
19.03.16 L2 Nancy Lens 1 : 0
02.11.15 L2 Lens Nancy 1 : 0
25.04.14 L2 Lens Nancy 1 : 1
30.11.13 L2 Nancy Lens 1 : 0
29.05.11 L1 Nancy Lens 4 : 0
07.08.10 L1 Lens Nancy 1 : 2

Diffusé vendredi à 20 heures sur BeIn Sport 2.

Analyse par Horace

10/0820h00 Grenoble - Niort

Match nul

  • 3,20
  • Mise : 8
  • Rés. : ?
  • Gain : 25,6
Lors de la troisième journée de Ligue 2, Grenoble et Niort, invaincus avec respectivement quatre et six points, pourraient bien le demeurer sur une bonne dynamique enclenchée d'entrée de jeu.

Après un excellent départ face aux Parisiens du Red Star contre lesquels ils ont eu plus de possession du ballon et tiré autant que leur adversaires, les Chamois ont réussi la passe de deux en recevant Clermont, une formation qui a pourtant de hautes ambitions pour les premières places. Pourtant menés 1/2 à l'heure de jeu, les Niortais ont trouvé assez de ressources et de réalisme pour marquer trois buts en vingt minutes et tuer le match du même coup. Le jeune ailier Antoine Léautey, 22 ans, a inscrit son troisième but en championnat lors cette réception de Clermont. Avec cette saison la totale confiance de Patrice Lair, il devrait offrir un nouveau visage niortais cette saison. Si l'année dernière son équipe était peut-être plus technique, il semble que cette année Niort est plus solidaire, courant ensemble pour chaque équipier. Si le manque d'expérience avec un effectif rajeuni est réel, et qu'à 24 ans Saturnin Allagbé, fait par exemple figure d'anciens, la stratégie des dirigeants s'avère payante.

Sans s'enflammer ni se relâcher pour autant, les voilà partis pour un périple à Grenoble, un promu ambitieux et jouant de sa bonne dynamique. Car les Isérois sont eux aussi invaincus dans ce début de saison. Et Philippe Hinschberger peut avoir des motifs de satisfaction sur ces dernières semaines à ce niveau. Néo-promu, le GF38 s'est octroyé un très bon point en Normandie, là où le HAC n'est jamais aisé à jouer. Grace à un but de Maxime Spano-Rahou en toute fin du temps additionnel, les Grenoblois sont repartis satisfaits au final. Ce point, Grenoble le doit surtout à son gardien Brice Maubleu, auteur d'arrêts déterminants à des moments stratégiques du match. Cette performance mérite confirmation et ce but fait un bien fou au moral des hommes de l'ancien technicien messin. S'il est bien sur trop tôt pour tirer des plans sur la comète et qu'il faudra attendre fin septembre pour tirer les premières conclusions du début de saison, il est toujours bien moralement d'enchaîner au niveau comptable.

Cette dynamique actuelle de ces deux équipes pourraient donc permettre de voir certes un match enlevé mais au sein duquel les deux défenses respectives très bien en place resteraient à même de prendre le dessus sur les attaques ce vendredi soir.

Les compositions probables :

Grenoble : Maubleu, Demba, Spano, Vandenabeele, Mombris, M'Changama, Delétraz, I. Coulibaly, El-Jadeyaoui, Sotoca, Belvito

Niort : Allagbé, Lapis, I. Conté, Paro, Dacosta, Bourhane, Louiserre, Leautey, Lebeau, Koyalipou, Dona Ndoh
Absents : Kilama Kilama, Dabasse, Djigla (blessés)

Les confrontations depuis 2004 :
15.04.08 Grenoble Foot Niort 3 : 1
07.11.07 Niort Grenoble Foot 2 : 1
28.08.07 Niort Grenoble Foot 1 : 0
22.12.06 Grenoble Foot Niort 4 : 1
04.08.06 Niort Grenoble Foot 2 : 1
11.01.05 Grenoble Foot Niort 5 : 1
13.08.04 Niort Grenoble Foot 1 : 3
13.03.04 Niort Grenoble Foot 1 : 1

Diffusé vendredi à 20 heures sur BeIn Sport max 7

Analyse par Horace

11/0820h00 Angers - Nîmes

Match nul

  • 3,25
  • Mise : 8
  • Rés. : ?
  • Gain : 26,0
Lors de l'ouverture de la Ligue 1 ce week-end, Angers, 14ème l'an passé, reçoit un promu, Nîmes, assurément capable de bien débuter sur sa bonne dynamique et donc de résister lors de ce premier déplacement de la saison.

Les Angevins ont perdu leur pièce maîtresse de l'attaque puisqu'il faudra réinventer les offensives sans Toko Ekambi, parti prendre l'air de Villarreal, lui qui marquait l'an passé 17 des 42 buts angevins tout de même ... Avec un effectif sans grand relief ni réelle saveur, Stéphane Moulin tentera de faire à nouveau des miracles et comptera sur des éclairs qui pourraient tarder à apparaitre dans le ciel d'Angers. Le mental et le caractère du SCO devraient pourtant parvenir à compenser ces absences afin de se maintenir en L1. Misant sur Bahoken (Strasbourg) notamment pour pallier à l'absence de son attaquant vedette et sur le jeune Kanga et sa marge de progression, Angers tentera de s'accrocher avec un 4/2/3/1 mis en place dans les matches de préparation. Un renfort au milieu est attendu en tant que relayeur afin de compenser la perte d'Oniangué et Coulibaly. Néanmoins, la mayonnaise pourrait dès lors tarder à prendre.

Et les Crocos ont ainsi les moyens d'ores et déjà d'en tirer un réel profit ... Le promu compte sur son étoile montante, Sofiane Alakouch pour le maintenir parmi l'élite, seul objectif du club. Ce sont des Crocos qui aimeraient ainsi vivre sur leur bonne dynamique de la saison passée qui débuteront sur la pelouse angevine. Portés par un grand Bozok, les Nîmois ont pu compter sur le meilleur buteur de Ligue 2 avec 24 unités au compteur pour terminer bon deuxièmes de l'anti-chambre de l'élite. Le Franco-Turc va découvrir le plus haut niveau lui qui n'avait pas été conservé à l'été 2016 par le FC Metz. Il est certain que Bernard Blaquart, élu meilleur entraîneur de Ligue 2, aimerait conserver cette même philosophie de jeu, portée vers l'avant aux Costières et ce n'est pas parce que lui et la majorité de son groupe vont découvrir le plus haut niveau qu'ils vont renier ces principes. Taillés en 4/2/4 pour presser haut et récupérer un maximum de ballons dans le camp adverse, les Nîmois poseront à n'en pas douter toute la saison des difficultés à plus d'une formation de l'élite. 25 ans plus tard, Nîmes peut retrouver ses principes de jeu tout comme il retrouvera la Ligue 1 au mieux semble t-il ...

Angers :

Arrivées : J. REINE ADELAIDE (Arsenal FC, ANG), V. PAJOT (AS Saint-Etienne), MANZALA (Amiens SC), I. CISSE (Tours FC), S. BAHOKEN (RC Strasbourg Alsace), D. BERTRAND (SO Cholet), S. CISS (Valenciennes FC) (r.p.), A. LETELLIER (BSC Young Boys, SUI) (r.p.), TAHRAT (Valenciennes FC) (r.p.), LAIDOUNI (FC Chambly) (r.p.)

Départs : K. TOKO EKAMBI (Villarreal CF), B. GUILLAUME (Nîmes Olympique) (p.), L. COULIBALY (Rangers FC, ECO) (p.), A. LETELLIER (ESTAC Troyes) (p.), J. REINE ADELAIDE (Arsenal FC, ANG) (r.p.), E. CRIVELLI (SM Caen), ONIANGUE (Wolverhampton, ANG) (r.p.), SUNU (Erzurumspor, TUR), TAHRAT (RC Lens), MUTOMBO (US Orléans), LAIDOUNI (FC Voluntari, ROU)

Equipe probable en 4/3/3 : Butelle, Andreu, Thomas, Traoré, Manceau, Mangani, Pajot, Santamaria, Tait, Bahoken, Reine-Adelaide

Nîmes :

Arrivées : D. BOUANGA (FC Lorient), P. BERNARDONI (Girondins de Bordeaux) (p.), B. GUILLAUME (Angers SCO) (p.), DIALLO (EA Guingamp), F. MIGUEL (Tours FC), H. LYBOHY (Paris FC), L. LANDRE (Genoa CFC, ITA)

Départs : R. DEL CASTILLO (Olympique Lyonnais) (r.p.), O. BOSCAGLI (OGC Nice) (r.p.)

Equipe probable en 4/2/4 : Bernardoni, Alakouche, Briançon, Landre, Miguel, Mo. Diallo, Savanier, Bouanga, Ripart, R. Alioui, Bozok

Les confrontations depuis 2009 :
22.05.15 Angers Nimes 3 : 0
12.08.14 Angers Nimes 2 : 1
01.08.14 Nimes Angers 3 : 2
06.05.14 Angers Nimes 2 : 3
20.12.13 Nimes Angers 0 : 2
26.04.13 Nimes Angers 3 : 0
30.11.12 Angers Nimes 0 : 0
18.02.11 Angers Nimes 2 : 0
10.09.10 Nimes Angers 2 : 0
23.04.10 Nimes Angers 0 : 1
01.12.09 Angers Nimes 1 : 0
01.08.09 Angers Nimes 0 : 1
27.02.09 Nimes Angers 1 : 1

Diffusé samedi à 20 heures sur BeIn Sport max 4.

Analyse par Horace

11/0820h00 Lille - Rennes

Lille gagne

  • 2,50
  • Mise : 9
  • Rés. : ?
  • Gain : 22,5
C'est l'heure de la reprise pour la Ligue 1 ce week-end et pour le compte de la première journée, Lille, 17ème du dernier exercice, reçoit Rennes, 5ème de la saison dernière. Avec un LOSC qui a changé et qui ne peut que mieux jouer, les débuts des Nordistes peuvent être probants.

Car contrairement à la saison passée, l'effectif du LOSC arrive désormais rompu à l'exercice parfois subtil de la Ligue 1 et avec un Christophe Galtier qui cette fois démarre une saison pleine. Rassurant. Celle-ci devrait donc permettre aux Lillois d'être plus sereins dans leur jeu et assurément plus tranquilles voire même du même coup l'année n'en sera que plus exaltante. Alonso, Maia, Mendes ou El Ghazi savent désormais à quoi s'attendre et l'erreur ne sera pas permise. Il faut également bien débuter. Fort d'un budget de 90 millions d'euros, le LOSC sent encore l'odeur du Marco Bielsa et le domaine de Luchin a des relents argentins. Au sein d'un autre projet, Lille a déjà vendu pour 30 millions (Bissouma, Amadou, Eder) mais ce n'est pas suffisant. Loic Rémy pourrait ainsi permettre de se relancer ainsi que son nouveau club dans cette même optique, lui qui est parti de l'OM voilà 5 ans et demi pour rejoindre l'Angleterre et passer par l'Espagne. Joueur le plus âgé, son rôle sera important. Fédérateur, son plaisir sera le sien conjugué à celui de l'équipe qui, si elle est à son écoute, pourrait d'emblée faire des merveilles.

Arrivées : Jonathan Bamba (Saint-Etienne), Mehmet Celik (Istanbulspor), Eder (Lokomotiv Moscou), Jose Fonte (Dalian Yifang), Gabriel Magalhaes (Troyes), Jonathan Ikoné (Paris-SG), Hakim Ouro-Sama (Togo-Port), Loïc Rémy (Getafe), Stoppila Sunzu (Arsenal Toula), Xeka (Dijon)

Départs : Ibrahim Amadou (Séville FC), Yves Bissouma (Brighton), Eder (Lokomotiv Moscou), Rominigue Kouamé (Paris FC), Ezequiel Ponce (AEK Athènes), Naim Sliti (Dijon), Stoppila Sunzu (Metz), Valentin Vanbaleghem (Châteauroux)

L'équipe probable en 4/3/3 : Maignan, Ié, Soumaoro, Fonté, Ballo-Touré, Xeka, Soumaré, Pépé, Benzia, Bamba, Rémy

Et il le faudra car Rennes dans le Nord ne viendra pas faire du tourisme. Après six ans de disette, voilà les Bretons européens. Les hommes de Sabri Lamouchi ont réussi à accroché une cinquième place au prix d'une seconde partie de saison très réussie. Mais l'équipe-type s'annonce inexpérimentée dans le domaine européen et le défi de convaincre encore est immense. Mais les anciens peuvent épauler la jeunesse bretonne. La mayonnaise pourrait mettre un certain temps à prendre pour autant. En entamant sa 62ème année en Ligue 1, Rennes est la quatrième équipe la plus vieille de l'élite. Elle continue de se réorganiser doucement par petites touches, restant sur un effectif stable et comptant surtout sur le renouveau de Grenier, fort d'un budget de 68 millions, uniquement augmenté des 8 millions que la Ligue Europa apportera au minimum. Reste à savoir comment avec un effectif limité la digestion européenne se fera. Mystère.

Arrivées : Clément Chantôme (Lens), Damien Da Silva (Caen), Romain Del Castillo (Lyon), Clément Grenier (Guingamp), Rafik Guitane (Le Havre), Jakob Johansson (AEK Athènes), Gerzino Nyamsi (Châteauroux), Denis-Will Poha (Orléans), Jordan Siebatcheu (Reims), Jordan Tell (Valenciennes)

Départs : Brandon (Osasuna), Stéphane Diarra (Le Mans), Joris Gnagnon (Séville FC), Yoann Gourcuff, Wahbi Khazri (Sunderland), Armand Lauriente (Orléans), Jordan Tell (Orléans)

L'équipe probable : Koubek, Gélin, Mexer, Bale, H. Traoré, Léa-Siliki, André, Sarr, Grenier, Bourigeaud, Siebatcheu

Les confrontations depuis 2013 :
17.01.18 Lille Rennes 1 : 2
21.10.17 Rennes Lille 1 : 0
29.07.17 Lille Rennes 4 : 2
15.04.17 Rennes Lille 2 : 0
21.12.16 Lille Rennes 1 : 1
07.02.16 Lille Rennes 1 : 1
18.09.15 Rennes Lille 1 : 1
15.03.15 Lille Rennes 3 : 0
26.10.14 Rennes Lille 2 : 0
27.03.14 Rennes Lille 2 : 0
24.01.14 Lille Rennes 1 : 1
31.08.13 Rennes Lille 0 : 0
15.02.13 Lille Rennes 2 : 0

Diffusé samedi à 20 heures sur BeIn Sport max 5.

Analyse par Horace

PMU

PMU

PMU

PMU