Les commandements du parieur

Les 10 commandements du parieur sportif

Il est très difficile d'être bénéficaire dans les paris sportifs... Quelques règles et commandements permettent cependant de ne pas tomber dans les erreurs les plus fréquentes. Nous les baptiseront "les 10 commandements du parieur" ! Les trois ingrédients liés à un pari sont le choix du pronostic, la gestion du portefeuille et la psychologie du parieur.

1. Toujours avoir une raison objective de jouer une équipe

On doit être capable d'argumenter avec des *arguments* pour défendre son pari. Les faux arguments comme "Untel est obligé de gagner" peuvent en général être sortis pour n'importe quel match et pour les deux équipes...

2. Ne jamais jouer avec le coeur et éviter de parier sur son équipe ou pays...

Le coeur et la raison ne font pas bon ménage. Il n'est pas interdit de jouer son équipe ou son pays, mais de manière la plus objective possible. Attention donc !

3. Ne pas jouer la cote pour la cote

Choisir ses pronos uniquement en fonction des cotes n'est pas une bonne stratégie, que ce soit des petites cotes ou des grosses cotes. Certains parieurs jouent par exemple les 5 plus petites cotes d'un week-end "en combiné". C'est une stratégie perdante.

4. Eviter matches amicaux et Coupes Nationales

Même si l'on ne peut plus parier sur les matches amicaux, ce commandement rappel que l'enjeu du match et la priorité mise par les dirigeants et les joueurs est primordiale dans le choix d'un pari ! On évitera notamment de jouer les clubs qualifiés en Ligue des Champions qui n'ont que faire d'un titre de Vainqueur de la Coupe de France ou de la Coupe de la Ligue.

5. Se fixer une limite de jeu (budget jeu)

Il est important de fixer des limites dans le jeu, qu'elles soient journalières, hebdomadaires, mensuelles ou annuelles. C'est une manière également de se prémunir de trop grosses pertes.

6. Ne pas jouer plus de 10 % de son budget jeu

On est jamais à l'abri d'une mauvaise surprise, et il n'y a jamais de coup sûr dans les paris.

7. Ne pas jouer l'argent que l'on est pas prêt à perdre

Même si c'est difficile à accepter, il faut considérer son pari comme perdant une fois joué... C'est à dire qu'il faut pas se projeter uniquement dans le cas favorable !

8. Ne pas s'enflammer après de jolis gains

Après une belle série ou un joli coup, ne pas oubliez de prendre ses bénéfices et de rester les pieds sur terre !

9. Ne pas vouloir se refaire après un pari perdant

Lorsque l'on perd un pari, on a tendance à vouloir se refaire rapidement. C'est une grosse erreur car en général le pari qui suit n'est pas un pari réfléchi mais impulsif.

10. Savoir faire une coupure après une mauvaise série

Même si c'est difficile à faire, il faut savoir s'arrêter après plusieurs mauvais coups, de manière à se refaire mentalement avant de reprendre les paris de manière plus sereine.