Les équipes à domicile peuvent bombarder leurs adversaires devant des fans en alerte.

Si Lens et Reims auront du répondant, Metz et Bordeaux peuvent résister à la pression à domicile.

Si Lens et Reims auront du répondant, Metz et Bordeaux peuvent résister à la pression à domicile.

Avec six points à décerner avant la fin du championnat, la Ligue 1 reste indécise par endroits. Metz tentera d'enchaîner après un succès face à l'OL et de croire encore à son maintien. Il en ira de même pour Bordeaux même si la saison des Girondins dans le rouge ne coule pas de source. Lens a une belle carte à jouer dans l'Aube mais Troyes vient de repartir avec un bon point du Parc des Princes. Enfin, si les Verts veulent encore espérer à un hypothétique maintien, une victoire est obligatoire face à des Merlus qui aimeront en profiter pour les contrer. On ouvre les vannes !

Metz - Angers

Parier1,95Metz gagne

Pour le compte du multiplex de l'avant-dernière journée de Ligue 1, Metz, 19ème avec 28 points, recevra Angers, 14ème avec 38 points, au cours d'un duel où les Messins ont une nouvelle belle carte à jouer s'ils parviennent à réitérer leur sortie face à Lyon la semaine passée.

En effet, ici-même lors de leur dernière réception, les Grenats ont réalisé un exploit. Tardif, certes à cette époque de l'année, mais exploit quand même. Celui de battre un OL qui revenait d'un large succès de Marseille au cours d'un Olympico que les hommes du Président Aulas avaient contrôlé d'un bout à l'autre. Si Metz reste la pire équipe à domicile cette saison avec seulement treize points pris et deux succès face à des fans parfois dépités, il est revenu de fait à trois points des Verts (avant le match en retard de cette semaine) grâce à cette première victoire depuis janvier.

Voilà qui a de quoi un peu rassurer dans la quête du maintien les hommes d'un Frédéric Antonetti qui ne se met plus de pression inutile alors qu'il sait que le dernier match des ses joueurs se déroulera au Parc des Princes. On comprend dès lors l'importance de ce succès ce dimanche. Mais le scénario face à Lyon peut aussi laisser croire à un signe. Le but de Farid Boulaya à la dernière minute offrant la victoire face à Lyon est ainsi peut-être aussi le fruit d'un destin positif à venir.

Libérés les Messins l'étaient finalement incroyablement à domicile face à une équipe de l'OL en dedans il est vrai mais comme pourrait l'être les Scoïstes aussi finalement. Après quatorze matches sans succès, Metz a donc beaucoup donné pour faire pencher la balance du bon côté en s'appuyant notamment sur la vitesse de Didier Lamkel Zé, entrant dans la défense adverse à plusieurs endroits en plusieurs percées. Le Camerounais a du talent à revendre et pourrait être décisif pour les siens jusque fin mai.

Car les Angevins sont en congés. S'ils viennent de battre les Girondins en perçant plusieurs fois eux aussi l'une des pires défenses du Vieux continent, le SCO n'est souvent que l'ombre de lui-même en déplacement où il n'a plus gagné depuis début décembre à Reims, soit 10 matches toutes compétitions confondues (7 défaites et 3 nuls), encaissant au cours de cette période peu faste la bagatelle de 22 buts en voyage ... Avant de recevoir Montpellier lors du dernier match et de faire honneur à ses supporters, Angers pourrait lâcher réellement le lest nécessaire pour voir s'envoler la machine messine qui semble en mesure de confirmer l'intensité mise lors de sa dernière apparition. Bonne Grenattitude !

Les compositions probables :

Metz : Caillard, Mikelbrencis, Kana-Biyik, Kouyaté, Bronn, Delaine, Traoré, Sarr, Boulaya, Lamkel Zé, De Préville
Absents : Centonze, Cabit, Udol, Maïga, Candé, Amadou, Mbengue (blessés), Pajot (suspendu)

Angers : Mandréa, Ebosse, Traoré, Thomas, Pereira Lage, Mangani, Bentaleb, Mendy, Jakolis, Fulgini, Bahoken
Absent : Cabot, Boufal et Capelle (blessés), Doumbia (suspendu)

Bordeaux - Lorient

Parier2,45Bordeaux gagne

Au cours de l'avant-dernière journée de Ligue 1, Bordeaux, 20ème avec 27 points, recevra Lorient, 17ème avec 34 points, au sein d'un duel pouvant permettre aux Girondins d'enregistrer une sixième victoire seulement cette saison en profitant d'un adversaire jamais en odeur de sainteté dès qu'il se déplace.

Ainsi, le club au scapulaire détient avec 89 buts encaissés l'une des pires défenses des cinq plus grands championnats européen. Avec 0.58 point par match pris sous l'ère de David Guion en douze matches, cette moyenne est inférieure à celle obtenue par Vladimir Petkovic en 23 matches, signe que ce n'est pas forcément sur le banc qu'il faut chercher les maux bordelais. Ceux-ci ont encore sombré en Anjou où le SCO a su profiter une nouvelle fois de leurs largesses défensives. Jamais un club ayant 27 points à ce stade de la compétition n'a réussi à sauver sa place parmi l'élite, c'est ainsi ...

C'est ainsi que les Gigis abordent ce dernier match devant leurs supporters en manquant d'impact au milieu sur les sorties du ballon ou encore de coordination et de communication en défense. En un mot comme en cent, le mal est profond sur le terrain où neuf recrues étaient encore présentes d'ailleurs au coup d'envoi à Angers, un autre signe que les choix effectués par les dirigeants n'étaient forcément pas les bons. Si la fin d'une époque se profile en Gironde, les Merlus débarquent en Atlantique nantis de trois revers de suite.

Le club breton cale encore et comme il a l'habitude de le faire, pourrait bien être une proie facile à l'extérieur. Lorient n'y a en effet pris que onze points, perdant à onze reprises cette saison et y encaissant 41 buts sur ses 62 au total depuis le début des hostilités. Impuissant face à un OM supérieur, le FCL se met en danger seul et devra inévitablement se porter vers l'avant afin de marquer et donc s'exposer à des contre adverses. Avant de recevoir Troyes, Lorient a donc un rendez-vous important mais on ne sent pas une équipe capable elle non plus de se rebeller et sans une volonté sans aucune faille il faut bien l'avouer.

Dès lors, entre ces deux équipes à la peine en cette fin de saison, les Girondins aimeraient tirer leur épingle du jeu une ultime fois à domicile comme une sorte d'adieu d'une longue et douloureuse saison. La tête hors de l'eau ?

Les compositions probables :

Bordeaux : Costil, Ahmedhodzic, Marcelo, Guilavogui, Kwateng, Onana, Lacoux, Mensah, Dilrosun, Oudin, Hwang
Absents : Pembélé, Elis, Sissokho (blessés)

Lorient : Dreyer, Mendes, Laporte, Pétrot, Le Goff, Abergel, Innocent, Monconduit, Moffi, Koné, Laurienté

St Etienne - Reims

Parier2,35Les deux équipes marquent et l'une gagne

Pour l'avant-dernière journée en Ligue 1, St-Etienne, 18ème avec 31 points, recevra Reims, 12ème avec 43 points, au sein d'un duel tout aussi ouvert lui aussi où pression aidant, les Verts peuvent craquer mais aussi être poussés par un chaud bouillant chaudron et tenter de se sauver pourquoi pas.

Alors, bien sur, les Verts sont bien pâles depuis le début des hostilités hexagonales et restent sur trois revers de suite mais l'heure est grave et face à un adversaire en dilettante ils restent en mesure d'encore croire à un avenir plus radieux. Il ne peut que l'être que les Stéphanois ont rendu aussi une copie bien pâle à Nice, voire même indéfendable. Après avoir ouvert puis aggravé le score, St-Etienne a craqué et encaissé encore quatre buts en seconde période, laissant les barrages pointer le bout de leurs crampons désormais.

En menant à la pause malgré 30% de possession du ballon, on pouvait croire que la soirée des Verts ne se terminerait pas en étant rouge de rage. Et pourtant, un tout petit grain de sable a suffi pour faire s'enrayer la machine stéphanoise. Dépité, Pascal Dupraz a voulu conserver en tête les deux buts marqués, ce qui n'est pas donné à tout le monde face aux Aiglons cette saison. Pourtant avec des attaquants de talents de la trempe des Bouanga, Hamouma ou Khazri, les Verts ne compensent pas avec une défense trop poreuse et souvent aux abois, à commencer par l'inconstant et peu en confiance premier rempart, le gardien Paul Bernardoni, aux mains tremblantes, comme les pieds du reste de son équipe.

Dès lors, on attend beaucoup des retours de Gourna, Douath ou encore Khazri, suspendu à Nice, dans ce match capital ou des conquérants seront demandés sur le terrain. Mais le "plus droit à l'erreur" peut parfois aussi faire déjouer et les Rémois seront là pour leur rappeler. Certes, les Champenois viennent de perdre dans les dernières secondes face à Lens en jouant petits bras, mais ils seront quant à eux libérés de toute pression.

Maintenu depuis un moment déjà, Reims ne lâche pas pour autant. Placé souvent en bloc bas, il ne se lâche pas complètement non plus pourtant alors qu'il en aurait les moyens techniques. C'est qu'Oscar Garcia a des principes dont il a du mal à se défaire. Avec 31% de possession du ballon face à Lens, 3 tirs seulement et 161 passes contre 355 pour les Sang et Or, Reims s'est borné à joué les contres à fond. Avec quatre défenseurs, il sait souvent sécuriser le nul (13) cette saison. Manquant d'audace, le club rémois devrait compter sur l'ensemble de ses forces vives néanmoins pour ce voyage dans le Forez dont il peut tirer profit si les Stéphanois se mettent trop de pression et s'ils parviennent enfin à jouer un peu plus vers l'avant, ce que la fin de saison autorise. Un match indécis au final où le nul est à proscrire et les buts attendus à foison.

Les compositions probables :

St-Etienne : Bernardoni, Moukoudi, Mangala, Nadé, Maçon, Camara, Youssouf, Trauco, Boudebouz, Khazri, Bouanga

Reims : Rajkovic, Gravillon, Faes, Abdelhamid, Foket, Munetsi, Matusiwa, Lopy, Locko, Touré, Ekitiké

Troyes - Lens

Parier2,30Les deux équipes marquent et l'une gagne

Lors de cette avant-dernière journée de Ligue 1, Troyes, 15ème avec 37 points, recevra Lens, 7ème avec 58 points, au sein d'un match où la forme et la réussite exponentielles des Artésiens sera une nouvelle fois priorisés même s'ils peuvent se faire prendre à leur propre jeu, offrant un match affriolant avec moult buts de chaque côté.

En effet, le RCL en l'emportant à la dernière minute à Reims s'est offert le droit de croire encore à une place européenne pour celui qui détient le seizième budget de l'élite, un exploit en soi. Mais les Lensois ne sont jamais sortis de leurs principes pour ce faire, à savoir se porter souvent vers l'avant afin de marquer dans un premier temps, quitte à laisser de côté parfois le système défensif. C'est ce qu'a inculqué à ce groupe soudé le talentueux et reconnu Franck Haise.

C'est donc grâce à un but de son capitaine Seko Fofana que la formation artésienne parvenait à s'imposer au forceps dans le temps additionnel après il est vrai une belle domination en seconde période au cours d'un match ponctué par 21 tirs et 60% de possession du ballon. Logique. Invaincu depuis six matches désormais (4V2N), Lens avance à un rythme lui procurant de belles émotions tout comme celles qu'on eu les six mille supporters présents en Champagne.

Le RCL a ainsi déjà dépassé son capital points de la saison passé (58 contre 57) alors qu'après Troyes, il recevra Monaco dans un dernier match où l'ambiance pourrait bien être bouillante en Artois. Malgré un coup de moins bien fin 2021 qui lui coûte une meilleure position au classement, Lens est éternellement fidèle à ses principes d'attaquer à 5,6 voire 7 joueurs dans la surface adverse avec les risques qui en découlent logiquement de se faire contrer inévitablement. Jouant un peu sur le fil du rasoir, on peut s'attendre avec Lens au moins toujours à un match ouvert.

Ainsi, 5 des 8 derniers matches du RCL ont vu les deux équipes logiquement marquer et l'ETSAC a montré qu'il restait joueur après un excellent nul 2-2 ramené du Parc des Princes où, menés rapidement 2-0, les joueurs de Bruno Irlès ont extirpé au forceps et avec un supplément d'âme qu'on ne leur connaissait plus un point important dans l'optique d'un maintien désormais quasiment acquis. La pression est donc retombée d'un cran. Les Troyens parviennent désormais aussi à s'accrocher dans leurs temps faibles, sans craquer, au mental, avec le ferme envie de rester parmi l'élite. C'est dans ce contexte que le club aubois attend des Lensois offensifs dans un match qui s'annonce réellement ouvert et offert aux attaques et qu'une des deux formations devraient remporter assurément.

Les compositions probables :

Troyes : Moulin, Kaboré, Biancone, Palmer-Brown, Salmier, Conté, Baldé, Kouamé, Tardieu, Chavalerin, Ugbo
Absent : Azamoum (blessé)

Lens : Farinez, Gradit, Danso, Medina, Clauss, Doucouré, Fofana, Frankowski, Pereira Da Costa, Sotoca, Kalimuendo
Absent : Leca (blessé)