27ème journée de Bundesliga

Le Bayern, Dortmund, Leipzig et Monchengladbach - Qui faiblira ?

Le Bayern, Dortmund, Leipzig et Monchengladbach - Qui faiblira ?

322 personnes – Un chiffre qui peut paraître beaucoup mais qui fait plutôt vide dans un stade de plus de 50 000 places. C’est le nombre maximal autorisé lors du protocole mis en place en Bundesliga pendant un match tenu à huis clos outre-Rhin. 98 le sont sur le terrain (22 joueurs, 3 photographes, 4 ramasseurs de balles, 4 membres de la sécurité, 5 officiels, 15 techniciens du VAR, 7 médicaux, 18 remplaçants et 20 membres des staffs), 115 sont présents dans les tribunes (journalistes, pompiers, policiers …) et enfin 109 dans l’enceinte du stade (organisation, sécurité, diffusion …). Si un mur du silence s’est abattu sur les pelouses allemandes, les attaques n’en furent pas moins flamboyantes dès la reprise avec 27 buts marqués, soit une moyenne de trois réalisations par match déjà, excusez du peu. Lors de cette deuxième représentation, quelques rencontres du haut du tableau seront sans nul doute intéressantes à suivre. Les efforts allemands ont ainsi été récompensés, tout le monde du ballon rond s’accordant à dire que cette reprise des fonctions fut réussie; l’exemple est à suivre pour que perdure l’essence de l’essentiel : le sport de haut niveau avec des joueurs de haut niveau.

Fribourg - Werder Brême

Parier2,25Fribourg gagne

Le Werder connaît des heures très sombres cette saison. Avec quinze défaites déjà, Brême occupe en effet une bien inconfortable avant-dernière place à un moment-clé de l’année, pointé à cinq points de Düsseldorf, seizième. Mais il y a pire, avec 59 buts encaissés, c’est la défense la plus poreuse de la Bundesliga qui se présente en Haute Forêt Noire. Incapables de résister à la fougue d’un Leverkusen en transe il est vrai lundi dernier, les «Werderaner » peuvent encore perdre quelques couleurs ce week-end. Car, dominé, Fribourg l’a certes été à Leipzig et il ne doit son salut qu’à son portier, Alexander Schwolow qui fût en état de grâce toute la partie durant. Le gardien de 27 ans a ainsi multiplié les arrêts (sur les 24 tirs adverses dont neuf cadrés), terminé homme du match et a repoussé adroitement moult tentatives du RB. Cependant, Fribourg a su résister à la Red Bull Arena, aurait même pu l’emporter dans le temps additionnel et ne se situe finalement qu’à deux petits points de la première place européenne. Dans le jeu, la motivation, l’envie et le réalisme, Fribourg a une belle carte à abattre sur son terrain. Atout majeur.

Les compositions probables :

SC Freibourg : Schwolow, Heintz, Guilde, Koch, Schmid, Haberer, Hofler, Gunter, Holer, Grifo, Petersen
Absents : Flekken et Kubler (blessés)

Werder Bremen : Pavlenka, Moisander, Vogt, Velijkovic, Selassie, Eggestein, Klaassen, Caldirola, Rashica, Bittencourt, Selke
Absents : Pizarro, Fullkrug et Mohwald (blessés)

Monchengladbach - Leverkusen

Parier2,00Plus de 3.5 buts dans le match

Voilà le premier duel plutôt intéressant du week-end entre deux équipes du haut du tableau, très régulières, très offensives, solides défensivement et bien organisées en règle générale. En un mot comme en cent, il faut s’attendre à pléthore d’occasions dans ce match de haute volée où les défenses seront soumises à rudes contributions assurément. Il faut dire que Gladbach a frappé fort d’emblée en s’imposant avec la manière sur les terres de l’Eintracht Francfort. A cette occasion, le duo offensif français Plea – Thuram s’est mis en exergue plus d’une heure durant. Ils ont même plié le match sept minutes après le premier coup de sifflet du corps arbitral en inscrivant respectivement un but chacun. L’ancien Lyonnais et Niçois n’a pas été avare de ses efforts en parcourant presque 11 kilomètres pour 47 ballons touchés en 77 minutes et 72% de réussite dans son jeu de passes alors que son compère et ex-Guingampais s’épanouit cette saison avec désormais 11 buts et 9 passes décisives en 34 matches. Avec le Suisse Breel Embolo en pivot, ce trio terminera assurément en trombe l’année en Allemagne et n’a pas fini d’étonner. Leverkusen est prévenu mais aussi rassuré après avoir dominé d’une façon excessive sa rencontre face à Brême lundi dernier, après quatre buts venant concrétiser fort logiquement 60% de possession du ballon et 13 tirs. Il n’est donc pas futile d’envisager une rencontre ouverte et aussi fertile en buts qu’en rebondissements. Open bar ! ou presque ...

Paderborn - Hoffenheim

Parier2,10Hoffenheim gagne

A ce stade de la compétition, détenir si peu de points a toujours fait descendre en Bundesliga 2 le dernier de la classe. Le promu Paderborn, ses 17 points et ses 17 défaites, ne rassureront guère que les supporters d’Hoffenheim présents devant leurs écrans de télévision. Avec six points de retard désormais sur le barragiste, la situation empire de matches en matches et ce n’est pas le nul face à Düsseldorf, rassurant en soi, qui arrange ses affaires. Dans un match insipide, Paderborn n’a pas montré grand-chose, se contentant de vivre sur un point qu’il était clairement venu chercher. La situation se complique. Si Hoffenheim demeure irrégulier cette saison et qu’il détient la particularité d’être la plus petite ville en nombre d’habitants (un peu plus de 3000) des cinq grands championnats européens, il découvre une occasion inespérée de renouer enfin avec le succès, qui lui échappe depuis le premier février désormais. Large et facile vainqueur de l’aller avec 63% de possession du ballon, les joueurs du Land du Bade-Wurtemberg (sud-ouest du pays) sont prêts à remettre les couverts face à un dernier limité et dans ses mouvements, et dans son jeu.

Wolfsburg - Dortmund

Parier2,70Dortmund gagne et les deux équipes marquent

Sixième et première équipe pouvant disputer l’Europe, les Loups de Wolfsburg accueillent un deuxième ambitieux, c’est le moins que l’on puisse dire. Le Borussia a déjà pris ses marques en s’imposant aisément pour la reprise 4-0 dans le fameux derby de la Ruhr, permettant au Norvégien Erling Haaland d’inscrire son dixième but de la saison, le premier post-confinement au Covid-19. Ainsi portés par des individualités réellement flamboyantes déjà malgré le manque de rythme et de compétition, Dortmund a fait preuve d’un collectif toujours présent malgré ce long arrêt obligatoire. Jamais inquiété, le gardien Bürki a passé une reprise tranquille et l’équipe de Lucien Favre a parfaitement maitrisé les actions rapides qui ont amené les quatre buts. Pourtant privé de certaines présences sur chaque ligne mais doté d’un effectif avec de la ressource, le Borussia aimerait préparer au mieux la réception du Bayern de Munich le 26 mai prochain dans un match capital à l’obtention encore possible du sceptre en Allemagne. Pour ce faire, et même s’il a souvent montré des errements défensifs hors de ses bases (23 buts encaissés), le BVB devrait se sortir du piège tendu par une équipe en réussite elle aussi mais qui pourrait tomber sous les assauts répétés d’une attaque adverse forte de 72 buts déjà.

Bayern Munich - Francfort

Parier1,95Bayern Munich gagne sans rien encaisser

Tout oppose ces deux formations dans cette rencontre aussi déséquilibrée au classement qu’elle devrait l’être sur le terrain également. En effet, avec quatre défaites de suite depuis février dernier (dont une 4-0 face à Dortmund), que peut espérer Francfort en se rendant en Bavière si ce n’est conforter une dernière place en Bundesliga des équipes à l’extérieur. L’Eintracht n’y a ainsi glané que sept petits points au cours de cette si incroyable saison, c’est dire que la tâche qui attend les hommes d’Addi Hutter (49 ans) s’annonce complexe, voire quasi insurmontable. Car les Munichois n’ont pas chômé durant le confinement. Très studieux pendant la pandémie de coronavirus avec des séances en petits groupes, des cyber-entraînements, puis plus récemment des entraînements collectifs, les joueurs d’Hans-Dieter Flick ont déjà prouvé qu’ils étaient prêts. C’est notamment le cas de Robert Lewandoski (après sa blessure fin février à la cheville) qui n’a pas tardé à retrouver le chemin des filets. Le meilleur buteur de la Bundesliga (26 buts) a ainsi mis sur de bons rails sa formation lors de sa dernière prestation, se rapprochant à 14 longueurs du record de l’ineffable Gerd Müller qu’il essayera d’effacer des tablettes, nonobstant deux buts par match quasiment tout de même à inscrire d’ici la fin juin. Sacré défi.

Schalke 04 - Augsburg

Parier3,15Schalke s'impose par au moins deux buts d'écart

Après une reprise complètement loupée dans un derby de la Ruhr où il n’a jamais pu avoir l’ombre d’une chance, Schalke 04 découvre une belle opportunité de se refaire une santé en recevant à son chevet une formation d’Augsburg aussi malade qu’elle. Ainsi, le quatorzième a perdu ses cinq derniers déplacements, n’inscrivant aucun but même au cours des quatre derniers, encaissant la bagatelle de quatorze buts durant cette période néfaste. Voilà qui n’a rien de rassurant avant de se rendre à Gelsenkirchen. Même si l’ancien montpelliérain Stambouli et les cadres que sont Kabak et Mascarell sont toujours en place à l’infirmerie, les « Königsblauen » (les Bleus Royaux) sont largement en mesure de percer l’une des pires défenses du pays, notamment à l’extérieur (31 buts encaissés). Même si les performances récentes de Schalke n’incitent pas à un franc optimisme, le calendrier des hommes de David Wagner ne jouait sensiblement pas en leur faveur en 2020. Il est donc temps d’ouvrir les yeux pour eux désormais, d’esquisser un réveil, d’amorcer la reconquête, car le changement réellement, c’est maintenant. Tout schuss !

Les compositions probables :

Schalke 04 : Schubert, Oczipka, Nastasic, Sané, Kenny, Schopf, Serdar, McKennie, Caligiuri, Gregoritsch, Raman
Absents : Harit, Todibo et Mascarell (blessés)

FC Augsburg : Luthe, Lichtsteiner, Jedvaj, Uduokhai, Max, Baier, Khedira, Richter, Lowen, Vargas, Niederlechner
Absents : Asta (blessé)

FSV Mayence - RB Leipzig

Parier4,70Match nul

Etonnant – Voilà ce qui pourraient caractériser les résultats de ces deux formations après la reprise le week-end dernier. Si Leipzig fût largement dominateur avec 23 tirs face à Fribourg, il a dû se contenter de partager les points face au septième, notamment à cause d’un gardien adverse au sommet de son art. Quant à Mayence, il a su poursuivre un début de belle série entamée fin février avec une victoire sur le dernier et un nul face à Düsseldorf. En effet, dans l’une des plus belles rencontres de cette 26ème journée de Bundesliga, Mainz a tenu en échec 2-2 un Cologne pourtant souvent flamboyant dans l’antre du Rhein Energie Stadion. Il pourra de plus compter sur le retour après suspension de l’ancien offensif Lyonnais Jean-Philippe Mateta et de son meilleur buteur, le Suédois Robin Quaison (12 buts) pour poser d’inévitables problèmes à la défense du RB. Avec la blessure toujours d’actualité de son meneur de jeu Emil Forsberg, c’est tout l’entrejeu de Leipzig qui s’en trouve perturbé. Toutefois, l’équipe du nord-ouest du Land de Saxe est bel et bien la meilleure défense à l’extérieur de Bundesliga avec seulement treize buts encaissé en treize rencontres disputées hors de ses bases cette saison, rendant inévitablement cette rencontre bien plus serrée que ne l’indique le classement à l’état pur.

Cologne - Düsseldorf

Parier2,90Cologne gagne et les deux équipes marquent

Englué au milieu du classement à six longueurs de la première place européenne et dix points devant le premier barragiste, Cologne vit désormais sur ses acquis qu’il a chèrement défendus notamment dans son antre rempli de 50 000 fidèles chaque week-end, où Schalke, Fribourg, Wolfsburg ou Leverkusen ont notamment sombré. Mais ça c’était avant. Avant que la pandémie ne vienne contrarier ses plans. Opposé à Mayence pour débuter les hostilités post-confinement, Cologne, dans un match pourtant alerte, n’a pas réussi à se défaire de son adversaire, au sein d’une rencontre où le résultat final de 2-2 demeurait d’une logique implacable. Si Cologne avait eu l’opportunité de tuer la rencontre à plusieurs reprises, Mayence a eu le mérite de ne jamais abdiquer, c’est aussi un peu ce que tentera de réaliser le mal classé Düsseldorf. Toutefois, hormis à Fribourg en février dernier, le seizième a toujours encaissé au moins un but à l’extérieur depuis un an toutes compétitions confondues, laissant derrière lui des parties aussi vite oubliées qu’elles avaient commencé. Dès lors, même si Cologne n’est pas exempt de tout reproche en 2020 autant au niveau défensif qu’offensif, il semble en mesure de prendre le dessus dans cette rencontre ouverte semble-t-il à toutes les propositions.