Pronostic Gratuit - Turquie - Italie (Football)

ParionsSport

ParionsSport

ParionsSport

ParionsSport

Retour aux Pronostics

FootballEuro 2020 - Groupe A11/06 à 21h00

TF1
TurquieTurquie
0 - 3
ItalieItalie

Notre Pronostic

Match nul

Mise8
Résultat0-3
Gain0,0

Analyse par Horace

C'est bel et bien ENFIN l'heure de l'Euro 2020 décalé en 2021 à cause de la Covid-19. Un Euro itinérant dans onze villes et autant de pays au terme d'une saison intense et éprouvante, rendant cette compétition sur le Vieux Continent bien difficile à cerner. Dès le match d'ouverture entre la Turquie et l'Italie, on pourrait ainsi assister à l'indécision la plus totale et jusqu'au bout.

On se gardera bien de prendre à la légère la candidature de « Ay-Yildizlilar » (proposée à 50/1 pour la victoire finale) et qui pourrait dans un premier temps sortir du groupe A en compagnie de l'Italie (cote de 2,55) et même pourquoi pas devant la « Nazionale » (cote de 8,50 dans cet ordre précis). Pour ce faire, il ne faudra pas manquer ce premier et si important rendez-vous avec le grandissime favori du groupe A. Les hommes de Senol Günes (68 ans, en poste depuis février 2019) en ont les moyens et dans la capitale italienne où, si tous les chemins mènent à Rome, la Turquie ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin.

Elle peut pour ce faire s'appuyer sur de bons résultats ces derniers mois notamment face aux Bleus de Didier Deschamps, battus en 2019 par les partenaires de l'intenable lillois Burak Yilmaz (meilleur buteur de l'Euro : cote de 45). L'attaquant turc (15 buts, 2 passes décisives en 27 matches de championnat) se fera un malin plaisir de continuer à voguer sur son incroyable saison dans le nord de la France, celle-là même qui emmenait les Dogues de Christophe Galtier sur le toit de l'Hexagone. Ce grand guerrier est doté d'une mentalité à toutes épreuves et d'un fond inépuisable. Pesant inlassablement sur les défenses adverses, le taureau turc a été promu au grade de capitaine durant des éliminatoires réussis (meilleure défense à l'issue de cette phase).

Mais il ne sera pas seul à espérer bousculer la hiérarchie sur le Vieux Continent car la Turquie dispose d'une jeunesse talentueuse qui frappe avec véhémence à la porte des titulaires indiscutables. En faisant appel à de nombreux joueurs de cette nation ces dernières saisons, les championnats majeurs en Europe ont contribué à la progression constante de la sélection. Ainsi, vingt-neuvième du classement FIFA (fin mai), la Turquie espère bien réitérer la belle surprise qu'elle fut lors de sa troisième place en Corée du Sud au cours de la Coupe du Monde 2002.

L'expérience de son sélectionneur peut clairement l'y aider assurément, lui qui était déjà présent lors de cette chevauchée fantastique en Asie. Cette génération dorée des Yazici (24 ans, Lille), Ünder (23 ans, Leicester), Calhanoglu (27 ans, Milan AC), Celik (24 ans, Lille) ou Demiral (23 ans, Juventus) s'apprête donc peut-être à rejoindre celle de ses prédécesseurs, celle qui était parvenue à atteindre la demi-finale de l'Euro 2008 en Autriche.

Certes, les possibilités sur le banc ne sont pas infinies - on ne gagne pas un Euro avec seulement onze joueurs titulaires - et l'irrégularité chronique de certains jeunes peut être préjudiciable mais la Nazionale de Roberto Mancini (56 ans) devra grandement s'en méfier. En poste depuis la faillite de 2018, le sélectionneur italien a remis d'aplomb le football transalpin au terme d'un impressionnant parcours lors de la phase qualificative avec dix victoires en autant de sorties. Ainsi, rigoureuse dans le plus pur style Mancini, la Squadra Azzura a su trouver le bon équilibre entre expérience et jeunesse à l'instar de Ciro Immobile (en sélection depuis 2014, le Romain avait marqué 36 fois en 37 matches lors de la saison 2019/2020) ou du prometteur milanais Sandro Tonali (21 ans, un jeune milieu comparé à Andrea Pirlo, la comparaison est flatteuse, c'est dire ...).

Dès lors, en ouverture de cet Euro 2021 tant attendu et même à Rome, il est possible que les Turcs offrent une magnifique résistance d'emblée face à une sélection italienne certes en gros progrès cette dernière année mais qui pourrait bien se casser les crampons bien plus longtemps que prévue sur la rudesse turque.

Les compositions probables :

Turquie : Cakir, Meras, Söyüncü, Demiral, Celik, Tufan, Karaman, Calhanoglu, Yokuslu, Under, B. Yilmaz
Absent : Tosun (blessé)

Italie : Donnaruma, Spinazzola, Bonucci, Chiellini, Florenzi, Jorginho, Locatelli, Barella, Insigne, Berardi, Immobile
Abssent : Verratti (reprise)

Les dernières confrontations Turquie - Italie

Amical15/11/06Italie1-1 (1-1)TurquieNU
Amical20/11/02Italie1-1 (1-1)TurquieNU
Groupes11/06/00Turquie1-2 (0-0)ItaliePO

Les meilleures cotes

Les derniers pronos - Horace

Voir l'historique

PMU

PMU

PMU

PMU