Bonus 200 € PMU
Bonus Unibet
Bonus Bwin
ParionsSport

Tour d’horizon aux quatre coins de l'Europe

Avant le retour des coupes en Europe, quelques belles affiches au programme.

Avant le retour des coupes en Europe, quelques belles affiches au programme.

Il n’y a pas que sur notre sol où les rencontres peuvent flamber ce week-end malgré une vague de froid assez intense. En effet, aux quatre coins de l’Europe, les attaques s’embrasent actuellement et seront une nouvelle fois sous les feux de la rampe à l’occasion de cet ultime rendez-vous de championnat, avant le retour de la bouillante Ligue des Champions dès mardi prochain ...

Tottenham - Arsenal

Parier3.00Tottenham gagne par au moins deux buts d’écart

En Premier League, le Big Six se tient en quatorze points, d’Arsenal, à Tottenham, en passant par Chelsea, Liverpool, et les deux Manchester. Les grosses écuries ont finalement répondu présentes en ce début d’année 2018. Mais il n’y a que quatre places vacantes en Ligue des Champions et une seule en Europa League, une équipe restera donc sur le carreau et Tottenham ou Arsenal n’ont pas envie de faire partie de cette « persona non grata ».

Les Spurs et les Gunners restent en effet en queue de ce petit peloton, les joueurs d’Arsène Wenger étant même désormais pointés à quatre longueurs des équipiers d’Hugo Lloris. En cas de succès local, on s’aperçoit vite que l’écart conséquent créé, sera bien difficile à combler. La motivation offensive de Tottenham sera donc à son comble d’autant plus que son attaque peut se targuer de posséder le meilleur buteur outre-Manche, Harry Kane, qui vient même de fêter son centième but en championnat le week-end dernier.

Agréablement épaulé il est vrai par le danois Eriksen et le Coréen Son Heung-Min (15 buts à eux deux), le grand international anglais est bien desservi par le jeune milieu axial Dele Alli, sortant d’une année 2017 d’exception, lui permettant notamment d’intégrer l’équipe-type des moins de 21 ans sur l’année écoulée. Invaincus à Wembley depuis le premier novembre toutes compétitions confondues (neuf victoires, deux nuls), les Spurs sont donc bien armés pour laisser Arsenal à distance plus que respectable et leur asséneraient même le coup de grâce avec une large victoire plausible.

Bayern Munich - Schalke 04

Parier3.30Bayern s’impose 2-1, 3-1 ou 4-1

Avec cinquante-et-un buts marqués et seulement seize encaissés mais aussi et surtout avec dix-huit points d’avance sur le deuxième, les Munichois sont plus que bien partis pour soulever un sixième titre d’affilée en Allemagne, bien avant la fin de la saison.

Pire, en Bavière, les supporters ont pu observer depuis août, un nul et quatorze victoires de leurs protégés lors de leurs quinze dernières sorties des vestiaires. Cette statistique a de quoi apeurer n’importe quelle formation se déplaçant désormais sur cette pelouse, surtout que Schalke, quant à lui, vient d’être défait par le quinzième de Bundesliga, peu éloquent …

Ainsi, un succès honnête, et tout en encaissant un but avec un adversaire quand même plutôt réaliste lors de ses déplacements cette saison, suffirait au bonheur de Franck Ribéry et consorts.

Manchester City - Leicester

Parier3.55Manchester City gagne par exactement 2 buts d’écart

Douze victoires consécutives à domicile désormais, douze victoires et un nul en championnat en tout et pour tout dans cet antre, non vraiment l’Ethiad Stadium de Manchester est bel et bien devenu une forteresse imprenable de laquelle on repart souvent la tête bien basse.

Du côté des Foxes (les renards) de Claude Puel, l’avant-dernier champion d’Angleterre, au début de saison très complexe, tend seulement depuis quelques semaines à refaire enfin surface. Cependant, leurs voyages restent périlleux et le dernier en date à Everton s’est soldé par un cinquième échec à l’extérieur déjà cette saison. Avec un duo Vardy et Marhez (20 buts à eux deux) qui a perdu un peu de son aura d’antan, il est vrai qu’il est difficile d’exister réellement face une formation de la trempe des Citizens, déjà vainqueurs 2/0 en championnat sur la pelouse de Leicester en novembre dernier. Bis repetita ?

Angers - Monaco

Parier3.40Match nul

En France, si la confrontation entre le seizième et le troisième semble à priori déséquilibrée, il ne faudra pourtant pas aller si vite en besogne. Les Angevins ont du répondant, leurs dix nuls cette saison déjà en attestent si besoin en était encore. Surtout, le SCO peut s’appuyer sur son attaquant vedette sans qui la vie n’aurait plus la même saveur.

L’international camerounais Karl Toko Ekambi, du haut de ses 25 printemps, est en effet un incontournable dans le système de Stéphane Moulin, lui qui avec onze buts et trois passes décisives, est impliqué sur 52% des 27 buts d’Angers. Si du haut de son Rocher, les ondes sont bien passées à la vidéo et le staff monégasque est au courant de cette réussite, les hommes de Jardim pourraient souffrir bien plus longtemps que prévu, eux qui ne méritaient déjà peut-être pas leur dernier succès face à cet adversaire en décembre dernier.

Dijon - Nice

Parier2.15Dijon marquera deux buts ou plus

Un match à statistiques assurément entre ces deux équipes et surtout riche en buts assurément. Ainsi, il est quasi acté que tout le monde marquera au cours de cette rencontre (cote de 1.55 environ en moyenne). En effet, Dijon à domicile met le paquet afin d’assurer vite fait bien fait son maintien. Pour ce faire, il se porte vers l’avant et reste d’une redoutable efficacité. Il a ainsi toujours marqué lors de ses dix dernières sorties à Gaston Gérard au cours desquelles il a inscrit la bagatelle de dix-huit buts tout de même.

Les Aiglons ne sont pas non plus maladroits en championnat. Il faut remonter à un déplacement au Parc pour les voir ne pas réussir à percer les filets adverses à l’extérieur, où se présentent souvent face à eux de grands et larges espaces dont leurs adroits attaquants savent tirer profit.

Au final, il est logique de s’attendre à une rencontre très ouverte, fertile en rebondissements et en buts. Toutefois, l’abnégation dijonnaise conjuguée à une défense niçoise tout de même moins alerte dès qu’elle se déplace (17 buts encaissés) doivent permettre au DFCO de doubler au moins la mise au sein d’une rencontre charnière pour la suite du championnat et avant de se rendre à Monaco notamment.

Metz - Montpellier

Parier3.15Metz gagne

A l’évidence Frédéric Hantz est passé en mode gestionnaire à la vue de la composition de sa formation mardi dernier en coupe de France. C’est aussi et surtout une obligation de sa part avec les importantes échéances auxquelles fera face son équipe dans les semaines à venir en championnat. Néanmoins, le technicien messin parvient à conserver une belle cohérence dans son groupe dont il n’a de cesse de vanter les louanges, à juste titre parfois, car ses joueurs montent en pression et qualité ces derniers jours.

Ainsi, Strasbourg, Nice et Saint-Etienne viennent de chuter à Saint-Symphorien, des performances élogieuses qui permettent d’être optimiste sur le cas de Metz, même s’il lui faudra passer par des résultats forcément élogieux à domicile. En ce sens, celui de ce week-end demeure important et en forme de test pour le restant de la saison. En effet, trouver la faille au sein de la deuxième meilleure défense du championnat ne s’annonce jamais comme une sinécure. Mais, depuis septembre 2016, les Grenats sont parvenus à mettre à terre trois fois de suite le MHSC, la dernière en date assez largement à la Mosson à la mi-décembre dernier dans un match somme toute maîtrisé de leur part.

Dès lors, pouvant s’appuyer notamment sur un Nolan Roux retrouvé depuis un mois, la lanterne rouge de Ligue 1 paraît en mesure de reprendre des couleurs en poursuivant sur sa lancée au sein d’un championnat où finalement rien n’est encore joué.

Naples - Lazio Rome

Parier3.00Naples gagne et les deux équipes marquent

« Voir Naples et mourir » disait Goethe au 18ème siècle, il ne pensait surement pas que, plus de trois cent ans plus tard, les équipes qui parviendraient à repartir vivantes des pentes du Vésuve seraient si peu nombreuses … Seul l’habile Juventus a ainsi réussi en championnat à s’imposer sur ce terrain alors que ce soir de début décembre 2017, les Napolitains avaient pourtant tiré au but trois fois plus que leurs adversaires ; un comble du à un cruel réalisme turinois.

Mais la Lazio a l’expérience nécessaire pour ne pas se laisser impressionner, un temps au moins. Peu en réussite à l’heure actuelle après deux revers de suite en Serie A (Milan et le Genoa), les Romains ont, hormis un 0/0 sur les terres de l’Inter, toujours marqué au moins une fois en championnat lors de tous leurs déplacements depuis le mois d’avril 2017 toute de même ...

C’est donc sous le signe de l’offensive que s’ouvrira ce samedi soir sous les coups de 20h45 à San Paolo, un duel très ouvert que les Azzurri devraient mettre à profit afin de cumuler un vingtième succès déjà depuis l’ouverture de la saison.

Newcastle - Manchester United

Parier1.80Plus de 2.5 buts marqués dans le match

On terminera ce week-end hivernal dans la brume glaciale d’un après-midi dominical sur les rives du fleuve Tyne, au nord-est de l’Angleterre, dans une ville de Newcastle forte de 320 000 âmes. La proximité des eaux glaciales de la Mer du Nord fait souvent s’exiler une partie de la population dans l’antre de St James Park afin de vociférer en choeur et de réchauffer les coeurs.

Et il en faudra encore quelques dizaines de milliers afin de pousser des Magpies à la traîne à cette époque de l’année. Englués en effet dans les profondeurs du classement avec une peu glorieuse seizième place au contact de huit autres formations, ils n’auront de cesse jusque la fin des hostilités de lutter pour leur survie … et d’y perdre des plumes en passant … surtout face aux cadors anglais. C’est ainsi que Manchester City, Chelsea, Arsenal, Tottenham ou déjà les joueurs de José Mourinho à l’aller ont réussi à prendre les trois points face à une formation de Newcastle ne pouvant rivaliser.

Néanmoins, comme dans 80% des dix dernières rencontres à domicile de Newcastle et comme cinq des six derniers matches de championnat de Manchester United, cette partie a de fortes chances de voir au moins trois buts inscrits au cours de son temps imparti.

Les compositions probables :

Newcastle : Darlow, Dummet, Lejeune, Lascelles, Yedlin, Kenedy, Shelvey, Diamé, Ritchie, Pérez, Gayle.
Absents : J. Galez (blessé), Slimani, Elliot, Clark (incertains)

Manchester United : de Gea, Valencia, Smalling, Rojo, Shaw, Matic, Pogba, Mata, Lingard, Sanchez, Lukaku
Absents : Bailly, Ibrahimovic, Blind, Fellaini (blessés), Rashford (incertain)