La Ligue des Champions et la Ligue Europa des clubs hexagonaux

Un défi accessible pour le PSG au Real, Lyon, Marseille et Nice en embuscade à domicile

Un défi accessible pour le PSG au Real, Lyon, Marseille et Nice en embuscade à domicile

La voilà enfin … la tant convoitée coupe aux grandes oreilles réapparaît en ce mois de février avec des huitièmes de finale pour le moins tendus mais où certains écarts peuvent déjà être d’actualité. La Ligue Europa ce jeudi suivra elle aussi avec des seizièmes de finale où plusieurs clubs de l’hexagone sont concernés et tenteront de briller face au gratin du vieux continent. Alléchant.

FC Bâle - Manchester City

Parier3,40Manchester s'impose par un but d'écart

C’est en Suisse que débutera la campagne européenne 2018 des Citizens, l’une des meilleures équipes du vieux continent depuis plusieurs mois désormais. En effet, vaincus une seule fois à Liverpool dans un match magnifique (4/3) depuis plus de deux mois, les Mancuniens ont confirmé depuis leur stature de favori en Angleterre mais aussi de cette prestigieuse compétition.

Il est en effet difficile de s’ennuyer avec les joueurs du presque cinquantenaire Pep Guardiola, souvent portés vers l’avant et dont neuf de leurs dix ultimes apparitions se sont soldées par deux buts au moins de leur part, signe si besoin en était encore de leurs facultés à vite se projeter dans les vingt derniers mètres adverses. Il est assez logique de laisser choir une certaine confiance sur une victoire anglaise.

Toutefois, au St Jakob Park de Bâle l’an passé, Manchester United est reparti la tête bien basse avec une courte défaite et le Benfica n’en revient toujours pas de s’être fait humiliés 5/0 par les Helvètes un soir de septembre. Nul doute donc que si les « Skyblues » auront la main mise sur cette rencontre largement à leur portée, se contenter d’une courte victoire est une possibilité pour eux et pour les parieurs à envisager en priorité.

Juventus Turin - Tottenham

Parier2,00Match nul à la mi-temps

parvenue à prendre à revers une Vielle Dame toujours aussi charmante et pimpante sur le terrain. A part Barcelone et l’Inter, chaque adversaire est repartir bredouille même de cette pelouse où les supporters ont donc pu apprécier quatorze victoires lors des dix-sept sorties de leurs protégés, des statistiques élogieuses qui ont de quoi effrayer à plus d’un titre.

Ceci étant dit, les Spurs cette saison sont suffisamment bien armés pour répondre aux qualités et talents des Italiens. Emmené par une attaque prolifique, Tottenham est invincible depuis le Boxing Day, enchainant désormais onze matches de suite toutes compétitions confondues sans le moindre revers, et venant de s’octroyer une victoire importante pour le moral de le derby du nord de Londres face aux Gunners.

Dès lors, à quoi doit-on s’attendre finalement ? Peut-être à un match assurément moins ouvert qu’on aurait tendance à le croire en première mi-temps au moins, où, après une phase d’observation assez longue et sans prise de risques notoires, les choses sérieuses ne commenceront qu’après la découpe des citrons.

Les compositions probables :

Juventus Turin : Buffon, Sandro, Chiellini, Benatia, Sciglio, Marchisio, Pjanic, Khedira, Mandzukic, Higuian, Costa
Absents : Cuadrado et Matuidi (blessés)

Tottenham : Lloris, Aurier, Sanchez, Vertonghen, Davies, Wanyama, Dier, Dembelé, Alli, Eriksen, Kane
Absent : Alderweireld (blessé)

FC Porto - Liverpool

Parier3,00Porto gagne

Dans l’antre du stade du Dragon qui porte bien son nom tant la température monte en degré à n’importe quels moments de l’année, 50 000 aficionados du ballon rond prendront place ce mercredi soir afin d’offrir une réception digne de ce nom aux Reds de Liverpool.

Que dire qui ne se voit pas à l’½il nul ? Porto excelle à domicile depuis de nombreux mois désormais et ce huitième de finale est un test grandeur nature afin de savoir réellement si les joueurs de Sergio Conceicao ont les reins assez solides pour aller voir encore plus haut dans cette compétition relevée. Bien sûr, ils ne seront pas seuls sur la pelouse et les Liverpuldiens leur donneront du fil à retordre mais une récente défaites à l’extérieur face au dix-septième de Premier League laissent à penser que les Anglais peuvent également laisser des plumes au sein de ce déplacement dans l’extrême sud du continent. Belle surprise plausible …

Real Madrid - Paris SG

Parier2,75Paris gagne

Tout a déjà été écrit et dit sur ce duel entre ces deux équipes que beaucoup plaçaient en tant que potentiel vainqueur final de cette compétition. Depuis, certaines sorties ont confirmé ce statut pour les Parisiens et infirmé celui des Madrilènes. Les partenaires de Ronaldo ont d’ores et déjà tiré un trait sur la Liga, eux qui pointent désormais à une vingtaine de points du leader barcelonais. Eliminé de la coupe du Roi, le Real jouera sa saison sur ces deux rencontres avec le PSG.

Si bien évidemment l’expérience joue en faveur de la Maison Blanche, leurs récentes sorties n’ont pas vraiment rassurées les observateurs dans la qualité du jeu produit. Au contraire, celles des joueurs de la capitale hexagonale attestent d’une équipe qui arrive au top de sa forme au moment opportun. Assurément, Paris saura élever encore un peu plus son niveau de jeu en temps et en heure. Et c’est bel et bien le jour J pour le faire.

Gageons que le PSG aura une nouvelle fois la possession de la balle et la maîtrise technique qui les caractérisent parfaitement, autant que cette aura offensive qu’a su lui inculquer Mbappe mais aussi et surtout Neymar, qui a fait changer de monde le club de la capitale. Entré dans une nouvelle ère, Paris devra juste maîtriser les côtés lors de ses pertes de balle, il est en effet prouvé statistiquement que le bas blessé lorsque les deux latéraux, forcément très offensifs, laissent obligatoirement des espaces dans leurs dos lorsqu’ils amènent le surnombre à leurs collègues de l’attaque.

Si techniquement et tactiquement, le PSG sera à la hauteur de Madrid, il lui faudra aussi être suffisamment mûr au niveau de sa psychologie pour tenir tête lors des moments un peu plus difficiles au sein de cette partie acharnée. Si tel était le cas, les Parisiens auront déjà les moyens de mettre un terme aux ambitions des joueurs de Zidane. Espérons juste pour le Real que si notre Zizou national ne réussisse pas face à Paris, qu’il ne parte pas sur un coup de tête. Une fois ça va, deux fois …

Les compositions probables :

Real Madrid : Navas, Marcelo, Ramos, Varane, Nacho, Kroos, Casemiro, Modric, Ronaldo, Benzema, Bale
Absents : Carvajal (suspendu), L. Zidane et Vallejo (blessés)

Paris SG : Areola, Alves, Marquinhos, Silva, Kurzawa, Verratti, Lo Celso, Rabiot, Mbappe, Cavani, Neymar

Dortmund - Atalanta Bergame

Parier2,00Atalanta fait nul ou gagne

Attention à la facilité dans ce duel de Ligue Europa bien moins conventionnel qu’on aurait tendance à le penser aux primes abords. Car le mur jaune impressionne de moins en moins les adversaires et le Borussia est dans une saison bien anodine de laquelle il rencontre bien des difficultés à s’extirper. Déjà battu à cinq reprises cette saison sur son terrain (par le Real et le Bayern mais aussi par Leipzig et Brême), Dortmund fait face à une formation italienne à ne surtout pas prendre à la légère.

La « Dea » comme est surnommée l’Atalanta, nantie de ses cinquante millions de budget de fonctionnement, parvient en effet cette saison à jouer sur tous les tableaux. Surtout réputé pour la qualité de son centre de formation, Bergame a revu ses ambitions à la hausse en parvenant notamment à s’imposer à la Roma en Serie A ou à Naples en coupe d’Italie. Des performances élogieuses qui en disent long sur ses aptitudes à pouvoir résister aux Allemands, au sein d’une C3 où les Italiens n’ont toujours pas perdu le moindre match.

Avec un nul et six succès lors de ses sept plus récents déplacements, la formation bergamasque arrive ambitieuse en Rhénanie du Nord où elle entend comme d’habitude offrir un pressing de grande qualité, conjugué à des mouvements impressionnants autant dans les couloirs que ceux offerts par des attaquants aux jambes de feu. En un mot comme en cent, le favori de cette rencontre n’est peut-être pas celui qu’on croit …

Marseille - Braga

Parier2,504 buts ou plus inscrits dans le match

Que de buts que de buts !!! …. Avec les Phocéens, la donne a changé. Portés par un Florian Thauvin en état de grâce, les Marseillais tendent à prendre une dimension en adéquation avec son budget et les volontés des investisseurs. Et le natif d’Orléans à 25 ans est un élément-moteur du système mis en place par Rudi Garcia. Après un début de carrière mouvementé et une image ternie de jeune insouciant et d’attitudes mal perçues par l’opinion, Thauvin progresse vitesse grand V et ses coéquipiers avec lui.

Onze buts et dx passes décisives et des pourcentages de duels gagnés et de dribbles réussis jouent incontestablement en sa faveur. Tutoyant les meilleurs en Europe à son poste, il prouve une certaine régularité désormais dans la performance et son efficacité constante est réelle. Altruiste, il n’oublie jamais de mettre ses copains de terrain dans les meilleures dispositions pour l’action suivante. Le plaisir est venu de lui-même et on sent le garçon en osmose avec le groupe et son entraineur.

Dès lors, il faut s’attendre face au quatrième du championnat portugais a une rencontre extrêmement ouverte. Braga a déjà marqué 43 buts en Liga NOS et a toujours inscrit au moins un but lors de ses dix derniers matches. Depuis le début des hostilités en Ligue Europa, chaque match avec la formation portugaise s’est conclu avec au moins deux buts. On le voit attendre au moins quatre buts dans cette rencontre est une possibilité à envisager de façon prioritaire.

Nice - Lokomotiv Moscou

Parier3,30Match nul

Les Niçois sont dans une mauvaise passe que l’enchaînement des matches ne parvient pas à stopper. Après trois défaites d’affilée (Metz, Toulouse, Dijon) et deux buts de moyenne encaissés au cours de cette période, les Aiglons ont craqué au mental. Ce week-end encore, après avoir mené à la marque en Bourgogne, ils ont vu leurs adversaires retourner la rencontre dans les quinze dernières minutes de jeu, laissant à penser que tous les maux n’étaient pas réglés pour les Azuréens.

Inquiétant avant de recevoir les Russes, cette situation pourrait mettre du temps à évoluer d’autant que les Moscovites auront pour eux une certaine fraicheur importante à cette époque de l’année. En effet, le championnat est à l’arrêt depuis début décembre et ne reprendra que début mars pour le Lokomotiv, leader avec huit points d’avance son dauphin le Zenit St Petersburg, une avance confortable qui témoigne d’une saison exemplaire de la part des équipiers des trentenaires Farfan (ex Schalke et PSV) ou de l’ancien lillois Eder.

Vaincus une seule fois depuis avril dernier à l’extérieur, les Russes arrivent donc sur la Côte d’Azur si ce n’est en pleine possession de leurs moyens, tout au moins suffisamment bien préparés pour poser de gros problèmes à des Aiglons ne parvenant pas toujours à trouver la solution.

Lyon - Villarreal

Parier2,05Lyon gagne

Les Lyonnais ont assez de joueurs de classe internationale dans leur effectif afin de rivaliser au niveau européen. D’ailleurs, la formation de Génésio est affûtée pour arriver au top de sa forme dès le mois de février, car ne l’oublions pas, la finale de l’Europa League est programmée en mai prochain dans le stade des Gones, une source de motivation supplémentaire indéniable.

Et il leur faudra montrer un tout autre visage que celui de la première mi-temps face à Rennes dimanche dernier. Incapables d’hausser leur niveau de jeu à cette occasion, ils ont pourtant réussi à déclencher dès le début de la seconde période, se créant moult occasions. Cependant, ils ont cruellement manqué de réalisme dans le dernier geste, poursuivant une sale période de trois défaites de suite en championnat.

L’Europa League arrive donc à point nommé pour que les Rhodaniens oublient un temps les affaires courantes de la Ligue 1 et rebondissent face à un adversaire lui aussi peu en verve. Villarreal reste en effet sur deux revers en Liga face à deux équipes anodines respectivement classées 16ème et 11ème en Espagne, des résultats très peu flatteurs avant ce périlleux déplacement. Afin d’amener un peu plus de clarté dans le ciel lyonnais assombri par de récentes défaites, Fékir et consorts ont largement les moyens de s’octroyer un peu plus de sérénité en créant une belle décision avant de se rendre dès la semaine prochaine en province de Castellon.