Bonus 100 € PMU
Bonus Bwin
Bonus Unibet

Début de la phase retour de Ligue 1

20e journée de Ligue 1

20e journée de la Ligue 1

Après une remise en jambes nécessaire avec les coupes, les équipes de Ligue 1 réajustent le bleu de travail hebdomadaire pour une seconde partie de saison qui s'annonce palpitante. Après 190 matches, 91 victoires à domicile, 42 nuls et 57 victoires à l'extérieur, quelques 501 buts (dont 50 pénaltys) ont été inscrits, portant la moyenne hexagonale à 2.64 buts par match. Ce millésime 2017/2018 semble donc être un bon cru qui n'a surement pas fini de nous surprendre au sein de cette année si riche en évènements ...

Caen - Lille

Parier1,85Les deux équipes marquent au moins 1 but

En Normandie, Caen vient de s'imposer en coupe de France face à une équipe du niveau Régional, sans briller mais sans trembler finalement, se rassurant dans le même temps après une fin d'année complexe (2 nuls et 4 défaites depuis fin novembre). Il faut désormais rapidement confirmer et pour ce faire, les Caennais s'appuieront comme souvent sur l'expérimenté Julien Féret, qui du haut de ses 35 ans, est toujours aussi fringuant.
Il peut ainsi se vanter d'avoir été, lors de cette demi-saison, celui qui a récupéré le plus de ballons parmi l'élite (339), c'est dire si le poids des années ne semble pas avoir d'effets sur le milieu de terrain. Face aux largesses défensives lilloises, la pire attaque de Ligue 1 (mais qui a marqué 67 % de ses buts à domicile) peut trouver la faille finale.

C'est aussi le cas des hommes du bâtisseur Christophe Galtier appelé à la rescousse d'une citadelle lilloise friable. En face d'un chantier si ce n'est colossal, tout au moins important jusque la fin de la saison, le nouvel entraîneur nordiste doit faire face à un groupe jeune et donc fébrile, comme les Lillois l'ont encore prouvés après pourtant avoir rapidement mené à la marque face au Mans en 32e de finale de coupe de France. Néanmoins, Lille a inscrit 4 buts, une satisfaction à elle seule.

Avec un travail technique, athlétique et tactique en instance, il était utopique de croire que le changement de mentalité des Dogues s'opérerait rapidement. Il est en cours mais peut se confirmer offensivement sur la pelouse de Michel D'Ornano où ils connaissent ces dernières saisons une réussite grandissante.
Match très ouvert en perspective.

Dijon - Metz

Parier3,50Dijon marque 3 buts au moins

Dijon n'a qu'une hâte, se maintenir le plus vite possible dans l'élite, comme l'an passé, et a décidé, pour l'aider dans cette tâche, de tout miser sur des performances collectives élevées à domicile. Et il faut dire que cela lui réussit plutôt bien si on le juge sur ses 5 succès consécutifs en championnat sur son terrain. A Gaston Gérard, les supporters bourguignons ont même pu assister 4 fois de suite à 3 buts de leurs protégés, une belle anomalie que les Dijonnais n'aimeraient pas corriger de sitôt surtout en recevant le dernier.

Si Metz s'est clairement relancé depuis la venue de Frédéric Hantz notamment avec deux victoires de suite fin 2017, le dernier n'en reste pas moins la pire défense de Ligue 1. Une défense qui a encore craqué deux fois à Dunkerque en coupe de France malgré une qualification, signe que l'arrière-garde de l'Est est loin d'être une assurance tous risques, elle qui sera privée de longues semaines durant encore de son gardien Thomas Didillon, opéré cette semaine d'une hernie discale. On devrait donc encore assister à un festival offensif de la part de Dijonnais appliqués.

Montpellier - Monaco

Parier3,35Match nul

Avec 13 buts encaissés seulement depuis le début des hostilités, Montpellier et sa tour de contrôle, l'expérimenté Hilton, ont étonné, tout au moins défensivement parlant. Fin septembre d'ailleurs, sur le Rocher, Monaco s'était pris dans les mailles du filet tendu par les joueurs de Michel Der Zakarian, souvent décrié cette saison pour avoir créé une équipe ennuyeuse certes, mais qui peut se targuer de se maintenir constamment dans le premier tiers du classement et désormais qualifiée pour la demi-finale de la coupe de la Ligue tout de même.

Les Monégasques avaient ainsi dû partager les points à l'aller en fin de partie alors que les Montpelliérains avaient réussi l'exploit de tirer ce soir-là presque deux fois de plus sur le but adverse que leurs homologues (8 tirs pour l'ASM contre 15 pour le MHSC), c'est dire si ce partage des points n'était pas usurpé. Forts de deux déplacements réussis en coupe en milieu de semaine, tout ce petit monde pourrait dès lors très bien se satisfaire d'un point intéressant au final.

Nice - Amiens

Parier3,20Nice gagnera les deux mi-temps

Que se passe-t-il du côté des Picards ? Après un début de saison en fanfare, et même des résultats élogieux de fin octobre à fin novembre (cinq victoires, trois nuls), le promu connait une baisse de régime si ce n'est impressionnante, au moins déjà un peu inquiétante. La défaillance en coupe de France sur le terrain de Sochaux, huitième alors de Ligue 2, sur le score sans appel de 6/0, en témoigne si besoin en était encore.

Si les Aiglons restent bien plus irréguliers cette saison que celle précédente où tout leur réussissait, ils sont néanmoins capables de belles choses à l'Allianz Riviera. Loin d'être désagréables en sortant de 2 matches de coupe, incluant celui de mardi dans le derby perdu face à Monaco où ils ont pourtant détenu 73% de possession de balle et tiré trois fois plus sur le but adverse que l'ASM, on comptera grandement sur les Niçois, avec un groupe quasiment au complet cette fois, afin de montrer leur vrai visage et ainsi avoir la main mise sur une partie à leur entière portée d'un bout à l'autre à première vue.

Troyes - Bordeaux

Parier4,80Un pénalty sera marqué dans le match

C'est fait ! Les Girondins ont touché le fond lors de leur défaite en coupe de France dimanche dernier face à Granville, onzième de National 2, au cours d'un match piège duquel ils n'ont pas su s'extirper. Certes, la défense était décimée à cette occasion, mais tout jouait en défaveur des Bordelais qui ont même fini la rencontre à huit … Si Stéphane Martin maintient sa confiance à Jocelyne Gourvennec, la pression sera bel et bien bordelaise, comme ne cesse de la mettre notamment à l'entrainement au Haillan des supporters désabusés.

Se déplacer à Troyes n'est peut-être pas le bon moment mais rien n'y fait, la victoire s'annonce cruciale pour la suite des évènements et pourrait bien rendre cette rencontre tendue au possible. Car Troyes semble aussi condamné à jouer des coudes jusque la fin de la saison avec les équipes du bas du tableau. Après une fin d'année difficile où Monaco, Marseille ou le PSG ont croisé leur chemin, les joueurs de l'Aube sont parvenus tant bien que mal à se défaire de Still, une équipe amateur alsacienne audacieuse et même solide par moments.

Dès lors, avec deux défenses sur lesquelles tous les yeux seront braqués mais pouvant craquer sous la pression ambiante à chaque instant, il n'est pas impossible qu'une des deux équipes présentes sur la pelouse puissent bénéficier d'un pénalty qu'elle ne se privera alors pas de transformer.

St Etienne - Toulouse

Parier2,40Moins de 1.5 but sera marqué dans le match

Il y a des statistiques qui ne trompent pas au cours d'une saison et détenir celle peu enviée de dix matches de suite sans aucune victoire dans un championnat atteste d'une équipe en berne. C'est bien le cas des Stéphanois désormais seizièmes de Ligue 1. Heureusement pour eux, le premier match de la nouvelle année en coupe de France face à Nîmes s'est soldé enfin par un succès. Il marquait aussi le retour de l'attaquant international slovène Robert Beric (26 ans, de retour de prêt d'Anderlecht) qui n'a pas tardé à s'illustrer en mettant sur de bons rails ses partenaires après son entrée en jeu. Est-ce le sauveur vert tant espéré ? L'avenir nous le dira mais il faut confirmer dans un premier temps et rapidement en championnat.

Et les matches face aux Toulousains ne laissent ces derniers temps jamais une trace indélébile dans les esprits des supporters et des parieurs ; c'est ainsi que 3 des 4 dernières confrontations entre ces deux formations ont même vu un 0/0 conclure les rencontres. Après 4 revers de suite en déplacement, les Toulousains s'appliqueront dans un premier temps à ériger un mur impénétrable devant leur but, peu rassurant pour le spectacle mais efficace afin de conserver la dynamique affichée début janvier. Dans un match fermé, un seul but au mieux pourrait être ainsi apprécié dans l'antre refroidi d'un Geoffroy-Guichard en attente.

Lyon - Angers

Parier7,75Autres scores (5 buts ou plus pour une équipe)

A Lyon tout va bien. Il faut dire qu'en s'attachant les services de Mariano Diaz en provenance de la réserve du Real Madrid, les Gones ont fait une belle affaire. Réaliste, le Dominicain le fût ces six premiers mois puisqu'il a inscrit treize buts au total, donc cinq en dehors de la surface, seul Dybala (Juventus Turin) a fait mieux sur le Vieux Continent. Epaulé par un Nabil Fekir toujours au top de sa forme, il s'apprête ainsi à fournir une aussi belle si non meilleure partie de saison à venir.

Si la récente victoire fût tirée par les cheveux à Nancy dimanche dernier il faut bien le dire, avec ce qui s'appelle une action-maison désormais, à savoir un coup franc direct à la dernière seconde, l'OL peut pour autant se targuer d'une réussite constante à domicile. Seul Lille a réussi, de façon surprenante, à couper l'élan d'une invincibilité qui y perdurait depuis plus de huit mois désormais. Angers est-il capable de s'opposer à la très prolifique attaque des Gones ? Surement pas cette fois et c'est même un carton plein qui est attendu pour les hommes d'un Genesio sur un nuage.

Nantes - Paris SG

Parier2,30Paris SG gagne et 3 ou 4 buts au total seront marqués lors du match

Le match de l'année pour le PSG approche à grands pas. A moins de quarante jours de se rendre à Madrid, les Parisiens vont enchainer à un rythme effréné les rencontres. Si tout se passe bien de leur côté au niveau des coupes, elles pourraient être au nombre de dix en un mois, une épreuve qui a débuté mercredi dernier à Amiens et qui s'achèvera le 10 février à Toulouse juste avant un fameux 14 février en Espagne. Dans ce laps de temps, y culminera 48 heures physiquement impressionnantes puisque le PSG ira à Lyon le dimanche 21 janvier à 21 heures avant de recevoir Guingamp en coupe de France le mardi 23 janvier à 18 heures. Intense.

Préparés pour, athlétiquement déjà au top et mentalement transformés, ils semblent prêts à gérer. Avec le joueur le plus cher de l'histoire dans ses rangs, le même Neymar qui a subi en 2017 le plus de fautes de tous les grands championnats européens avec 68 obstructions sur lui, il est vrai que Paris a pris une autre dimension et fait peur en coulisses. Mais il n'est pas seul, M'Bappé est un équipier modèle qui progresse sans cesse à son contact et que dire de Cavani, ce serial-buteur auteur d'un but en moyenne tous les 27 ballons touchés, personne n'a fait mieux encore parmi les best-sellers européens.

Il va de soi qu'ils seront très en vue ce week-end encore, surmotivés à l'idée d'évoluer face à l'ambiance de la Beaujoire en forme de cocotte-minute pour l'occasion, prête à imploser au moindre contact. Si l'expérimenté Claudio Ranieri aura su préparer un plan B afin de répondre aux assauts parisiens, il n'est pas évident cette fois que les Canaris puissent tenir le rythme imposé par les hommes volants de la capitale. Une victoire parisienne sur le score de 2/1, 3/0 voire 3/1 ou 4/0 serait donc à envisager avec une certaine sérénité.