Bonus 100 € PMU
Bonus Bwin
Bonus Unibet

Gagne les 2 mi-temps, marque chaque mi-temps...

Les alternatives aux paris de type "handicap"

En juin 2010, la France légalisait les paris en ligne, et derrière cette bonne nouvelle, des décisions plus que discutables ont été prises par l'ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne). Il a fallu faire du lobbying pour que cet organisme autorise de nouveau, en septembre, le pari "marge sur la victoire". Mais le mal était fait, très peu de bookmakers légaux proposent le pari de type "marge sur la victoire", qui pourtant ressemble comme une goutte d'eau au pari de type handicap.

Qu'importe ! Cette suppression du pari à handicap nous a fait découvrir de nouveaux types de paris qui s'avèrent même plus intéressants.

Gagne les 2 mi-temps

C'est certainement LA découverte pour les parieurs ! Pour gagner ce pari, il faut que l'équipe sur laquelle on parie "gagne les deux mi-temps", c'est à dire qu'il faut qu'elle mène à la mi-temps et qu'en remettant virtuellement le score à 0-0 au début de la deuxième mi-temps, qu'elle gagne de nouveau la mi-temps (à ne pas confondre donc avec le pari mi-temps/temps final).

Quand ce pari passe, il implique que l'équipe choisie ait gagné avec une marge d'au moins 2 buts (par exemple 1-0 mi-temps et 2-0 final), mais en général il faut un plus gros écart de buts car le cas idéal du 1-0/2-0 ne se produira pas toujours.

L'avantage principal de ce type de pari est qu'il permet de décupler les cotes ! En général, la cote de ce pari est au double du pari "Handicap -1", et les gros favoris sont cotés à 2 ce qui en fait des value bet si on ne voit pas de piège ! Les affiches du type Real Madrid-Levante, ou encore Chelsea-Zilina peuvent d'un coup devenir l'objet d'un pari sans prendre un risque inconsidéré.

Il faut aussi noter que même sur des matches équilibrés, ce pari peut être tenté, et on se retrouve avec des cotes supérieures à 10 sur chacune des deux équipes !

Il y a deux risques principaux liés à ce type de pari. Le favori peine à trouver l'ouverture en première mi-temps, pire, il encaise un but. On se retrouve avec un nul à la mi-temps voire une courte défaite. Le favori finit par s'imposer par un large score, prenant le dessus physiquement, mais le pari est perdu. L'autre risque est l'invese du premier. Le favori mène 4 ou 5-0 à la mi-temps, et "gère" le match en deuxième mi-temps. Le pari est également perdu malgré la large victoire.

Marque dans chaque mi-temps

Moins risqué que le pari "gagne les deux mi-temps", mais forcément moins bien coté, ce pari peut s'avérer fort intéressant surtout avec les équipes offensives (sans se soucier de la qualité de leur défense). Ainsi, sur cette année 2010, en Ligue 1, le LOSC a le bon profil à domicile pour ce type de pari. Le principal avantage ici est que l'équipe doit juste marquer dans chaque mi-temps pour que le pari passe, sans se soucier du résultat final ou de chaque mi-temps. L'équipe pariée peut même perdre le match, ce qui fait que ce pari est à l'abri d'une éventuelle surprise et défaite de l'équipe jouée (si biensûr elle marque dans chaque mi-temps).

Le principal risque ici est le score de 0-0 à la mi-temps (ou les défaites 0-1, 0-2...).

Over 4.5, Over 5.5 (Plus de 4,5 buts, plus de 5,5 buts)

En général, les parieurs joueront les Over 2.5 et Over 3.5. L'intérêt de passer aux "Over supérieurs" est bien sûr d'avoir une très bonne cote, même pour les équipes ultra-offensive comme le Real Madrid ou le FC Barcelone. L'avantage ici est que la "répartition" des buts sur chaque mi-temps n'est pas nécessaire, et on peut même bénéficier d'un ou deux buts de l'équipe adverse pour faire passer l'Over.

Le risque principal est que le match ne s'emballe pas, que le favori fasse une "clean-sheet" (victoire sans encaisser de but, comme un 3-0 ou 4-0).

Malgré les restrictions de l'ARJEL, nous pouvons encore jouïr de cotes intéressantes, tout en mesurant le risque ! Il suffit de s'intéresser à d'autres types de paris comme ceux que nous venons de vous présenter ci-dessus.