Réflexions sur les courses

Ce qui plait ou vous déplait aux courses

Venez échanger ici vos pronostics, tuyaux et conseils sur les courses (PMU, Turf), Tiercé, Quarté, Quinté...

Modérateur: Equipe de modération

Re: Réflexions sur les courses

Message par trockers59 » Mar Déc 27, 2016 9:23

Enfin des sanctions dans l'affaire du cobalt


les Commissaires de la SECF ont, par cinq décisions du 22 décembre 2016, décidé, compte tenu de la particulière gravité des infractions constatées :
• de disqualifier les chevaux des courses concernées et de les exclure pour une période de 12 mois,
• d'infliger à MM. Fabrice SOULOY, Xavier FONTAINE, Dominique RAFFINI et Philippe BENGALA une amende de 15.000 €, laquelle a été portée à 30.000 € pour M. Salvatore CAMPOLO dont le cheval concerné a été contrôlé par deux fois avec une concentration de COBALT supérieure au seuil internationalement défini,
• de retirer l'autorisation de monter et d'entraîner à MM. Fabrice SOULOY, Xavier FONTAINE, Dominique RAFFINI et Philippe BENGALA pendant une période de 12 mois à compter du 2 janvier 2017, et d'interdire à M. Salvatore CAMPOLO, dont l'autorisation de monter et d'entraîner a été délivrée par une autorité hippique
étrangère, d'engager un cheval déclaré à l'effectif de son entraînement dans les courses régies par le Code des courses au trot en France ainsi que de monter dans lesdites courses pendant 12 mois à compter du 2 janvier 2017,
• d'exclure lesdits entraîneurs des locaux du pesage et des enceintes professionnelles des hippodromes organisant des courses au trot pendant une période de 12 mois à compter du 2 janvier 2017.
• ect, ect

Les sanctions sont susceptibles d'appel mais elles sont là pour les contrevenants.
Souloy est touché et ce n'est que justice, n'en déplaise à un internaute anonyme
qui avait fait un long courrier à décharge de l'entraîneur dans les commentaires.
Avatar de l’utilisateur
trockers59
Passionné
 
Message(s) : 476
Inscription : Dim Déc 6, 2015 10:14

Re: Réflexions sur les courses

Message par trockers59 » Ven Déc 30, 2016 9:54

Le point de vue par Thierry Jarnet, jockey. quadruple Cravache d'Or.

Je tiens tout d'abord à saluer la très belle année de Pierre-Charles Boudot. Il s'agit d'une grande performance, qui demande de nombreux sacrifices. Je suis dans le métier depuis une trentaine d'années et les choses ont beaucoup évolué, pas toujours dans le bon sens. À l'époque, on montait quatre à cinq jours par semaine et les horaires étaient plus réguliers, avec une première course vers 14 heures et la dernière en fin d'après-midi, ce qui était plus conciliable avec la vie de famille. Désormais, avec la multiplication des courses délocalisées, on court dans tous les sens, à toute heure, partout en France et à l'étranger, et je ne pense pas que ce soit profitable pour l'Institution car on appauvrit le système. Malgré la présence des agents, ce n’est pas facile à gérer pour les jockeys, et il faut également penser aux spectateurs et téléspectateurs. Je prends pour exemple le dimanche 2 octobre dernier, jour de l’Arc à Chantilly avec sept groupes I au programme. En fin d’après-midi, au beau milieu de cette réunion de gala, on diffusait des courses à Nîmes sur Equidia, ce n’est pas raisonnable. Avec la multiplication des réunions peu intéressantes et les courses étrangères, où les parieurs ont peu ou aucune connaissance sur les chevaux et les professionnels, de nombreux passionnés accordent moins d’intérêt à ce très beau sport, ils sont dégoûtés. Tout le monde a l’air conscient que cela va mal mais les instances n’ont pas l’air de réagir. Je n’ai pas de recette miracle mais lorsqu’un système mis en place ne fonctionne pas, il faut se rendre à l’évidence et prendre les décisions qui s’imposent. On pourrait tenter de restructurer les choses. Je pense notamment à l’optimisation de certains hippodromes parisiens. En effet, l’hiver on court souvent à Deauville, ce qui engendre des frais et de la fatigue qui pourraient être évités en utilisant davantage l’hippodrome de Chantilly et sa PSF. En ce qui me concerne, ma carrière est bien entamée et une page est presque tournée, mais il est impératif que les chosent évoluent au plus vite car on fonce dans le mur.
Avatar de l’utilisateur
trockers59
Passionné
 
Message(s) : 476
Inscription : Dim Déc 6, 2015 10:14

Re: Réflexions sur les courses

Message par Xaar02 » Ven Déc 30, 2016 11:45

:bien:
Investisseur 2.0 :bien:
Avatar de l’utilisateur
Xaar02
Crampon d'OR 2010
Crampon d'OR 2010
 
Message(s) : 39818
Inscription : Dim Oct 2, 2005 19:07
Localisation : Devant l'écran :-)

Re: Réflexions sur les courses

Message par Funksta » Ven Déc 30, 2016 19:33

Réduire le nombre de courses est nécessaire, ça créerait plus de rareté donc d'envie, les joueurs joueront plus car ils ne joueront pas tous les jours, le PMU a choisi des réunions à toute heure de la journée, ce qui encourage l'addiction et la dilution des mises dans les réunions.
Fifiltre :ooo:
Avatar de l’utilisateur
Funksta
5ème Crampon
 
Message(s) : 8474
Inscription : Lun Nov 4, 2013 7:39
Localisation : 91 / 33

Re: Réflexions sur les courses

Message par european-76 » Ven Déc 30, 2016 21:56

trockers59 a écrit :Le point de vue par Thierry Jarnet, jockey. quadruple Cravache d'Or.

Je tiens tout d'abord à saluer la très belle année de Pierre-Charles Boudot. Il s'agit d'une grande performance, qui demande de nombreux sacrifices. Je suis dans le métier depuis une trentaine d'années et les choses ont beaucoup évolué, pas toujours dans le bon sens. À l'époque, on montait quatre à cinq jours par semaine et les horaires étaient plus réguliers, avec une première course vers 14 heures et la dernière en fin d'après-midi, ce qui était plus conciliable avec la vie de famille. Désormais, avec la multiplication des courses délocalisées, on court dans tous les sens, à toute heure, partout en France et à l'étranger, et je ne pense pas que ce soit profitable pour l'Institution car on appauvrit le système. Malgré la présence des agents, ce n’est pas facile à gérer pour les jockeys, et il faut également penser aux spectateurs et téléspectateurs. Je prends pour exemple le dimanche 2 octobre dernier, jour de l’Arc à Chantilly avec sept groupes I au programme. En fin d’après-midi, au beau milieu de cette réunion de gala, on diffusait des courses à Nîmes sur Equidia, ce n’est pas raisonnable. Avec la multiplication des réunions peu intéressantes et les courses étrangères, où les parieurs ont peu ou aucune connaissance sur les chevaux et les professionnels, de nombreux passionnés accordent moins d’intérêt à ce très beau sport, ils sont dégoûtés. Tout le monde a l’air conscient que cela va mal mais les instances n’ont pas l’air de réagir. Je n’ai pas de recette miracle mais lorsqu’un système mis en place ne fonctionne pas, il faut se rendre à l’évidence et prendre les décisions qui s’imposent. On pourrait tenter de restructurer les choses. Je pense notamment à l’optimisation de certains hippodromes parisiens. En effet, l’hiver on court souvent à Deauville, ce qui engendre des frais et de la fatigue qui pourraient être évités en utilisant davantage l’hippodrome de Chantilly et sa PSF. En ce qui me concerne, ma carrière est bien entamée et une page est presque tournée, mais il est impératif que les chosent évoluent au plus vite car on fonce dans le mur.


Je dirais " TOUT À FAIT THIERRY " il a tout dit monsieur Jarnet, peut être qu'un champion comme lui aura un peu plus d'impact parce que la maison brûle !!! :dur:
Avatar de l’utilisateur
european-76
5ème Crampon
 
Message(s) : 5669
Inscription : Jeu Juin 16, 2016 22:59
Localisation : vichy

Re: Réflexions sur les courses

Message par trockers59 » Dim Jan 22, 2017 10:33

Les courses vont mal !

les courses vont mal et votre journal n'en fait quasiment jamais un papier sinon pas.
Week End, comme tous les quotidiens hippiques, est lié à proposer le maximum de réunions PMU sinon la totalité, jusqu'à même des réunions exotiques innommables rapportant seulement quelques milliers d'€ de C.A.
Jamais vous ne faîtes un papier d'envergure sur ce qui ne va pas aux courses, seul le courrier des lecteurs s'y est aventuré. Y perdriez-vous votre latin ? Je ne crois pas car aujourd'hui Turf Editions détient quasiment tous les quotidiens hippiques (peu lui échappent) et se doit d'essayer d'inverser la tendance d'un Chiffre d'Affaires hippique qui file allègrement vers les 6 milliards d'€ d'ici 2020.
Cela ne sera pas sans incidence sur la filière hippique et les allocations dont celles du Trot vont baisser en 2018 mais aussi sur les ventes des quotidiens et mensuels appartenant à Turf Editions, entre autres.
De plus en plus d'entraîneurs en plat comme au trot mettent la clé sous la porte mais cela ne semble pas alerter les instances plus que cela quand on lit leurs déclarations sur le sujet.
Le PMU en est encore à chercher un nouveau jeu qui relancerait le C.A. alors que le mal est ailleurs. La nouvelle clientèle se fait plus que rare et est intéressée par la simplicité des jeux ce dont l'opérateur historique est loin avec leur multitude dans une même course et des gains moyens toujours en baisse à cause d'un Taux Retour Joueur utilisé comme variable d'ajustement à un Chiffre d'Affaires toujours sur la mauvaise pente.
Espérons que 2017 verra Turf Editions enfourcher le bon cheval, à savoir celui du renouveau des courses en combattant les erreurs et faire œuvre de propositions.
Non de faire du suivisme comme jusqu'à aujourd'hui.
Avatar de l’utilisateur
trockers59
Passionné
 
Message(s) : 476
Inscription : Dim Déc 6, 2015 10:14

Re: Réflexions sur les courses

Message par european-76 » Dim Jan 22, 2017 20:21

Déjà si le PMU renovait un peu le quinté se serait cool quand même !!!!!!!!!!!! Faut arrêter le mini multi, et surtout le bonus 4/5 qui a bien à réfléchir n'est pas trop naturel...Visiblement le PMU veut mixer les paris sportifs avec les paris du turf ( on pourrait miser en jumelé un match de foot avec un canasson ) et bientôt sans doute des cotes fixes pour les bourrins proposés en pari........
Depuis le temps que joue à ce jeu, les rapports, renforcés avec le passage à l'euro, la multiplication des paris proposés et des réunions font que l'impression général est que tout s'écroule............Une anecdote, ma grand mère a eu la chance et le talent en 1982/83 de prendre un quarté dans l'ordre à Vincennes, il y avait de mémoire 21/22 partants !!! Résultat un ordre a plus de 120000 francs !!! Je me doute qu'aujourd'hui, il ne serait plus possible d'atteindre un tel rapport ( moins de partants, création entre temps du quarté + avec le bonus, et apparition du quinté ).
Un jour peut être, les choses rentreront dans l'ordre, les dirigeants réagiront avant que cela soit trop tard...il faut revenir aux sources, le rapport digne de ce nom, seul le tiercé à mes yeux est un jeu digne avec des raports encore attrayants, comme aujourd'hui encore, le tiercé fait environ 150 euros !!!
Avatar de l’utilisateur
european-76
5ème Crampon
 
Message(s) : 5669
Inscription : Jeu Juin 16, 2016 22:59
Localisation : vichy

Re: Réflexions sur les courses

Message par 47HIGHLANDER » Dim Jan 22, 2017 21:32

les flexis et les spots flinguent littéralement les rapports :nul1:
à force de rogner le TRJ ils vont tuer la poule aux œufs d'or :dur:
il y a de moins en moins d'équité à jouer aux courses :doh:
GAME OF TROLL
Avatar de l’utilisateur
47HIGHLANDER
4ème CRAMPON
 
Message(s) : 4045
Inscription : Lun Juin 2, 2014 22:29

Re: Réflexions sur les courses

Message par oxfour » Dim Jan 22, 2017 21:49

47HIGHLANDER a écrit :les flexis et les spots flinguent littéralement les rapports :nul1:
à force de rogner le TRJ ils vont tuer la poule aux œufs d'or :dur:
il y a de moins en moins d'équité à jouer aux courses :doh:

Ce qui m'inquiète c'est qu'il n'y a aucune, je dis bien AUCUNE réforme de prévue qui vont changer certaines choses ... Inventer des jeux ok ... mais ça va encore faire de la disparité dans les autres jeux et donc baisse des rapports qui font fuir les joueurs ... Ce qui est inquiétant c'est que jamais on va dire (on = les instances) que le pmu va de moins en moins bien. Non on va nous pondre la conjoncture et la concurrence foot fdj ... mais faudrait peut-être déjà penser à balayer devant sa porte avant de vouloir aider le voisin :baille: :doh:
Je ne perds jamais, Je gagne ou j'apprends (N.M)
Avatar de l’utilisateur
oxfour
_
_
 
Message(s) : 110030
Inscription : Ven Avr 20, 2007 12:44
Localisation : Six feet under - In the cave

Re: Réflexions sur les courses

Message par trockers59 » Jeu Jan 26, 2017 10:31

Commissaires et conflit d'intérêt ?

que ce soit à France Galop ou au Cheval Français, des commissaires possèdent des chevaux de course, à défaut des parts : on peut penser qu'il y ait conflit d'intérêt.
Les instances France Galop et le Cheval Français sont-elles au-dessus des lois françaises ?
Dès lors que ces instances ne créeront pas un corps de commissaires indépendant,
Dernier exemple :
- Henri de Pracomtal n'avait-il pas des chevaux chez Guy Chérel ?
- transférés depuis chez Isabelle Pacault, sa compagne
Guy Chérel n'a t-il pas été sanctionné de 6 mois de suspension d'entraîner dont 3 mois avec sursis ?
Rassurons-nous, il pourrait recommencer à entraîner le 1er mars 2017 et Henri de Pracomtal remettre ses chevaux chez lui.
Tout va donc bien dans le meilleur des mondes ... des courses.
Avatar de l’utilisateur
trockers59
Passionné
 
Message(s) : 476
Inscription : Dim Déc 6, 2015 10:14

Re: Réflexions sur les courses

Message par Xaar02 » Dim Fév 12, 2017 15:46

Excellent article datant de Mars 2016 sur le Taux de Retour au Joueur (TRJ)

https://blogs.mediapart.fr/andrev-guegu ... s-francais

Et un doc pdf très intéressant sur le sujet : http://urlz.fr/4Nx5

Les Paris Spot
c’est un pari qui est construit par algorithme sur un inventaire exhaustif des jeux pratiqués par des parieurs qui font eux-mêmes leurs paris. A chaque fois qu’il y a un pari, on compte combien de fois un cheval a tel rang et ainsi de suite. On converge en fait vers ce que les parieurs ont déjà fait. On reproduit la distribution constatée dans les paris manuels. C’est aléatoire au sens où il y a un outil qui est un aléatoire intelligent. Le PMU ne souhaitait pas être producteur de paris au sens où il fait des choix. La seule façon de s’exonérer de cette responsabilité c’est de s’en remettre à ce que font les parieurs. Cet outil n’est pas un produit de conquête ou d’accaparement de gens qui sont des joueurs occasionnels : ils sont attachés à avoir la vraie expérience du pari s’ils viennent ne jouer qu’une fois au prix d’Amérique par exemple. Et ce n’est pas un outil pour ceux qui sont les « puristes » qui sont convaincus de leur expertise et qui ne veulent pas s’en remettre si peu que ce soit à l’aléa. Cet outil est plutôt utilisé par les parieurs qui sont les plus fréquents les plus assidus et qui veulent savoir la tendance du marché ou s’appuyer sur l’expertise globale. Ce sont des choses qu’on a vérifié en laboratoire : on a fait des simulations pour vérifier la robustesse de l’algorithme.
Investisseur 2.0 :bien:
Avatar de l’utilisateur
Xaar02
Crampon d'OR 2010
Crampon d'OR 2010
 
Message(s) : 39818
Inscription : Dim Oct 2, 2005 19:07
Localisation : Devant l'écran :-)

Re: Réflexions sur les courses

Message par trockers59 » Mar Fév 21, 2017 9:48

Paris en direct de la FDJ : inadmissible !

Le député-maire de Maisons-Laffitte vient de se fendre du communiqué de presse suivant à propos du test mené par la FDJ au niveau du "Live betting" dans son réseau physique sur les paris sportifs...

La décision du Ministre de l’économie et des finances d’autoriser la Française des Jeux (FDJ) à lancer dans plusieurs points de vente physiques des paris événementiels, soit des paris en direct sur des manifestations sportives en cours, est inadmissible car, à la veille des élections, elle ne permettra pas une évaluation sereine. Veut-on la mort du petit cheval en passant en force ?

La loi du 12 mai 2010 oblige les pouvoirs publics à veiller au développement équilibré et équitable des différentes catégories de jeux.

Jacques Myard rappelle avec force les conclusions du rapport qu’il a publié, avec son collègue R. Juanico, dans le cadre des travaux du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée Nationale (CEC), soulignant les dangers d’une politique commerciale agressive de la FDJ.

Le lancement de paris directs est de nature à poursuivre la cannabalisation constatée des paris hippiques par les paris sportifs en dur qui s’est traduite par un effet de ciseau entre les deux types de paris : près d’1 milliard d’euros depuis 2010 s’est porté des paris hippiques vers les paris sportifs.

De nouveaux transferts d’enjeux sont à redouter dans les points de vente partagés entre le PMU et la FDJ qui obtient là un avantage comparatif décisif : rappelons que le pari en direct est exclu pour les paris hippiques, car il s’agit d’un pari mutuel, fondé sur l’égalité entre les joueurs, et non d’un pari à la cote.

Les pouvoirs publics ne peuvent faire l’impasse sur l’impact d’une telle expérimentation tant au regard du respect de la concurrence, de l’intégrité des opérations de jeux que du pouvoir addictogène de ces paris événementiels.

Jacques Myard demande par une question écrite au Gouvernement de revenir sur cette décision hasardeuse et dangereuse.

Il alerte, en particulier, le Ministre de l’agriculture sur la rupture d’équilibre entre les deux opérateurs historiques introduite par le lancement des paris en direct par la FDJ et l’absolue nécessité de contrôler très étroitement ce type d’initiative.
Avatar de l’utilisateur
trockers59
Passionné
 
Message(s) : 476
Inscription : Dim Déc 6, 2015 10:14

Re: Réflexions sur les courses

Message par Xaar02 » Mar Fév 21, 2017 12:05

Paris Hippiques en vert vs Paris Sportifs en rouge (évolution 2010 à 2015)

Image
Investisseur 2.0 :bien:
Avatar de l’utilisateur
Xaar02
Crampon d'OR 2010
Crampon d'OR 2010
 
Message(s) : 39818
Inscription : Dim Oct 2, 2005 19:07
Localisation : Devant l'écran :-)

Re: Réflexions sur les courses

Message par pinto16 » Mar Fév 21, 2017 19:49

Xaar02 a écrit :Paris Hippiques en vert vs Paris Sportifs en rouge (évolution 2010 à 2015)

Image



Normal et ce n'est que le commencement :ahhh:
Avatar de l’utilisateur
pinto16
MEGA CRAMPON
 
Message(s) : 27973
Inscription : Mar Mai 6, 2014 13:53

Re: Réflexions sur les courses

Message par trockers59 » Ven Mars 31, 2017 18:15

Sauve qui peut !

Le Comité de France Galop s'est réuni à Longchamp le 27 mars dernier, ils ont le désir de réduire le déficit de 30 millions d' € par an avec des propositions tous azimuts.
Il est grand temps car une entreprise digne de ce nom aurait déjà été en redressement judiciaire ou pire en dépôt de bilan voire liquidation judiciaire.
Au bout de tout cela, France Galop décide de baisser les allocations en 2018 ou plutôt y est obligé car les enjeux hippiques en baisse continue vont poursuivre leur chute, ce qui provoquera encore la baisse des allocations et ainsi de suite.
La baisse des enjeux hippiques ne permettra pas à France Galop de réduire un déficit récurrent.
Le plan PMU 2020 ne résolvant rien, il serait utile de penser enfin "filière hippique" car les "petits" propriétaires" et donc les "petits" entraîneurs, sans oublier le personnel idoine, vont encore plus souffrir et disparaître petit à petit, surtout en connaissant les difficultés financières d'un certain nombre.
Quand on sait que ce sont les courses handicap, alias courses loterie, qui font bouillir la marmite, l'avenir est plus qu'incertain.
Avatar de l’utilisateur
trockers59
Passionné
 
Message(s) : 476
Inscription : Dim Déc 6, 2015 10:14

Re: Réflexions sur les courses

Message par 47HIGHLANDER » Ven Mars 31, 2017 20:51

trockers59 a écrit :Sauve qui peut !

Le Comité de France Galop s'est réuni à Longchamp le 27 mars dernier, ils ont le désir de réduire le déficit de 30 millions d' € par an avec des propositions tous azimuts.
Il est grand temps car une entreprise digne de ce nom aurait déjà été en redressement judiciaire ou pire en dépôt de bilan voire liquidation judiciaire.
Au bout de tout cela, France Galop décide de baisser les allocations en 2018 ou plutôt y est obligé car les enjeux hippiques en baisse continue vont poursuivre leur chute, ce qui provoquera encore la baisse des allocations et ainsi de suite.
La baisse des enjeux hippiques ne permettra pas à France Galop de réduire un déficit récurrent.
Le plan PMU 2020 ne résolvant rien, il serait utile de penser enfin "filière hippique" car les "petits" propriétaires" et donc les "petits" entraîneurs, sans oublier le personnel idoine, vont encore plus souffrir et disparaître petit à petit, surtout en connaissant les difficultés financières d'un certain nombre.
Quand on sait que ce sont les courses handicap, alias courses loterie, qui font bouillir la marmite, l'avenir est plus qu'incertain.

dans une entreprise digne de ce nom, les dirigeants seraient passés à la trappe depuis fort longtemps :roll: l'incompétence et le manque de réalisme à l'œuvre ! :degoute: :-(
GAME OF TROLL
Avatar de l’utilisateur
47HIGHLANDER
4ème CRAMPON
 
Message(s) : 4045
Inscription : Lun Juin 2, 2014 22:29

Précédent

Retour vers PMU - Turf - Tiercé

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : geygey, verrier et 4 invité(s)

Haut de page