Cyclisme

EVANS l'a fait !

Actualité du Rugby, Basket, Tennis, F1...Infos, Tirages au sort, transferts... Actualité des jeux de la FDJeux et des Bookmakers.

Modérateur: Equipe de modération

Cyclisme

Message par xav1344 » Jeu Jan 15, 2009 23:46

Les grandes dates de la saison

20-25 janvier :arrow: Tour Down Under
8-15 mars :arrow: Paris-Nice
11-17 mars :arrow: Tirreno-Adriatico
21 mars :arrow: Milan-San Remo
5 avril :arrow: Tour des Flandres
6-11 avril :arrow: Tour du Pays Basque
8 avril :arrow: Gand-Wevelgem
12 avril :arrow: Paris-Roubaix
15 avril :arrow: Flèche Wallonne
19 avril :arrow: Amstel Gold Race
28 avril-5 mai :arrow: Tour de Romandie
9-31 mai :arrow: Tour d'Italie
18-24 mai :arrow: Tour de Catalogne
7-14 juin :arrow: Critérium du Dauphiné Libéré
13-21 juin :arrow: Tour de Suisse Suisse
4-26 juillet :arrow: Tour de France
1er août :arrow: Classique de San Sebastian
2-8 août :arrow: Tour de Pologne
16 août :arrow: Vattenfall Cyclassics
19-26 août :arrow: Eneco Tour
23 août :arrow: GP Ouest France de Plouay
29 août au 20 septembre :arrow: Tour d'Espagne
24 septembre :arrow: Championnat du monde CLM
27 septembre :arrow: Championnat du monde
17 octobre :arrow: Tour de Lombardie
Dernière édition par xav1344 le Sam Juil 23, 2011 16:26, édité 13 fois.
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par justine » Ven Jan 16, 2009 0:34

go les controles encore plus élaboré...
RONALDO IS BACK :)
Avatar de l’utilisateur
justine
MEGA CRAMPON
 
Message(s) : 13275
Inscription : Ven Fév 8, 2008 1:01

Message par xav1344 » Ven Jan 16, 2009 0:36

Les équipes Pro Tour :

AG2R-LA MONDIALE
BOUYGUES TELECOM
COFIDIS
FRANÇAISE DES JEUX
LAMPRE-NGC
LIQUIGAS
TEAM MILRAM
TEAM SAXO BANK (ex CSC)
ASTANA
GARMIN-SLIPSTREAM
TEAM COLUMBIA
CAISSE D'EPARGNE
EUSKALTEL- EUSKADI
FUJI - SERVETTO
QUICK-STEP
SILENCE-LOTTO
RABOBANK
TEAM KATUSHA
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Ven Jan 16, 2009 0:47

Image L'armada Astana

Zoom sur l'équipe Astana. Alberto Contador est toujours là, et Lance Armstrong est de retour. Comme le reste de l'effectif est impressionnant (Klöden, Leipheimer), la troupe de Johan Bruyneel déborde d'ambition.

ASTANA EN BREF :
Pays : Espagne
Année de création : 2006
Budget : 15 millions d'euros
Nombres de victoires en 2008 : 34
Meilleur coureur 2008 : Alberto Contador (10 victoires)


AMBITIONS :
Sur le papier, l'effectif 2009 a de quoi impressionner. Avec Contador, Astana possède le meilleur coureur de la planète. Le retour d'Armstrong change évidemment la donne. Personne ne sait aujourd'hui si le Texan est capable de redevenir un coureur dominant. Après tout, il n'a pas couru depuis deux ans et demi et il file tout de même vers ses 38 ans. Pour Astana, les courses par étapes resteront le principal objectif, l'équipe n'étant pas vraiment taillée pour les classiques, à une ou deux exceptions près.
Johan Bruyneel rêve secrètement de voir ses hommes remporter les trois grands Tours: le Giro avec Armstrong, la Vuelta avec Kloden et Leipheimer et le Tour avec Contador ou un autre. Sur la Grande Boucle, Astana pourrait aligner un effectif surréaliste, avec Contador, Armstrong, Kloden, Leipheimer, Zubeldia ou encore Popovych. Beaucoup de généraux, et peu d'officiers... Quelques interrogations, toutefois. L'équipe existera-t-elle en dehors des courses par étapes? L'effectif n'est-il pas trop vieillissant, en ce qui concerne les têtes d'affiche? Popovych peut-il retrouver un niveau décent? Et Brajkovic franchira-t-il un cap cette saison?

LA STAR : ALBERTO CONTADOR
N'en déplaise à Lance Armstrong, d'un strict point de vue sportif, la star de l'équipe Astana se nomme Alberto Contador, et ce jusqu'à preuve du contraire. Médiatiquement, Armstrong va à coup sûr phagocyter l'attention. Mais tant qu'il n'aura pas prouvé sa faculté à dominer à nouveau le peloton, son jeune coéquipier espagnol fera office d'atout numéro un. Comment pourrait-il en être autrement? En l'espace de deux saisons, Contador est entré dans l'histoire du cyclisme en s'offrant le Tour de France, le Giro et la Vuelta en seulement 14 mois. Du jamais vu. Sur une course de trios semaines, le Madrilène est actuellement intouchable. Sa cadence de pédalage et sa faculté d'accélération en haute montagne est sans équivalent dans le peloton. A 26 ans, il entre peut-être dans ses meilleures années, ce qui n'est pas fait pour rassurer la concurrence. Frustré de ne pas avoir pu disputer le Tour en 2007, il a fait de la Grande Boucle son unique objectif.

LE JEUNE A SUIVRE : JANEZ BRAJKOVIC
Voilà déjà plusieurs saisons qu'il pointe le bout du nez. Janez Brajkovic est donc tout sauf inconnu. Presque plus un espoir. C'est oublier un peu vite que le Slovène n'a encore que 24 ans et tout le temps devant lui pour confirmer les promesses de son début de carrière. Il n'empêche que l'ancien porteur du maillot or sur la Vuelta se doit de franchir un palier cette saison. So profil ultra-complet est très intéressant pour Astana. Bon grimpeur, bon rouleur, il passe également bien les bosses. Seul un immense Cunego a pu le priver de la victoire lors du dernier Tour de Lombardie. "Cette saison, je veux remporter une grande course, tout en aidant l'équipe" , a-t-il annoncé. Vaste programme. Reste à savoir si Brajko aura la latitude nécessaire pour s'exprimer au sein de cet effectif peuplé de grands noms.

EFFECTIFS 2009 :
Lance Armstrong (EU), Assan Bazayev (Kaz), Janez Brajkovic (Slv), Alberto Contador (Esp), Valeriy Dmitriyev (Kaz), Alexsandr Dyachenko (Kaz), Jésus Hernandez (Esp), Christopher Horner (EU), Maxim Iglinskiy (Kaz), Valentin Iglinskiy (Kaz), Roman Kireyev (Kaz), Berik Kupeshov (Kaz), Andreas Kloeden (All), Levi Leipheimer (EU), Steve Morabito (Sui), Dimitri Muravyev (Kaz), Daniel Navarro (Esp), Sergio Paulinho (Por), Yaroslav Popovych (Ukr), Gregy Rast (Sui), Sergey Renev (Kaz), Jose Luis Rubiera (Esp), Michael Schär (Sui), Tomas Vaitkus (Lit), Andrey Zeits (Kaz), Haimar Zubeldia (Esp)
Manager: Johan Bruyneel

TRANSFERTS :
Départs: Vladimir Gusev (Katyusha), rene Haselbacher (Voralberg), Serguei Ivanov (Katyusha), Antonio Colom (Katyusha), Benoit Joachim (Team Differdange), Julien Mazet (Auber 93), Serguei Yakovlev (?), Koen De Kort (Skil Shimano), Thomas Frei (BMC Racing Team)
Arrivées: Lance Armstrong, Haimar Zubeldia (Euskaltel), Yaroslav Popovych (Silence-Lotto), Sergey Renev (Ulan), Valeriy Dmitriyev (Ulan), Valentin Iglinskiy (Ulan), Jésus Hernandez (Relax)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Ven Jan 16, 2009 0:47

Image Saxo connaît la musique

Zoom sur l'équipe Saxo Bank (ex CSC), sans Carlos Sastre parti chez Cervelo, qui sera emmenée par les frères Schleck et Fabian Cancellara avec la perspective de demeurer une formidable machine à gagner.

SAXO BANK EN BREF
Activité du sponsor : Groupe bancaire
Pays : Danemark
Année de création : 2001
Budget : 9 millions d'euros
Nombres de victoires en 2008 : 43
Coureur le plus prolifique en 2008 : Cancella et Haedo (8 victoires
)

AMBITIONS :
Le grand changement de l'intersaison, c'est le départ de Carlos Sastre, fer de lance de CSC lors des trois dernières saisons, depuis la mise à l'écart d'Ivan Basso. Pour le reste, assez peu de mouvements à signaler. Fondamentalement, les objectifs de l'équipe ne devraient donc pas évoluer. Saxo Bank est l'une des rares à pouvoir briller sur tous les tableaux, même s'il manque un sprinter de classe mondiale, que n'est plus Stuart O'Grady, et que ne sont pas encore tout à fait Juan Jose[Haedo et Matthew Goss. Mais la formation de Bjarne Riis peut prétendre s'imposer sur les classiques, qu'elles soient du Nord (Cancellara, O'Grady), ou ardennaises (avec les frères Schleck en tête de gondole). Frank et surtout Andy seront également les leaders pour les courses par étapes, à commencer par le Tour de France. Riis attend également de ses jeunes pousses qu'elles jouent un rôle croissant, comme Anders Lund ou Matti Breschel. En tout cas, le patron est ambitieux, et ce malgré le retrait début décembre du co-sponsor, IT Factory, mis en faillite. "Je crois que nous avons une grande saison devant nous , estime le manager scandinave. Les gars ont bossé très dur et je ne serai pas surpris si nous obtenions des très bons résultats dès le début de l'année."


LA STAR : FABIAN CANCELLARA
Plus encore que les frères Schleck, Fabian Cancellara est aujourd'hui la grande vedette de l'effectif de Bjarne Riis. Rouleur d'exception, capable de briller sur presque tous les terrains à part la très haute montagne, le Suisse s'est forgé depuis trois-quatre ans un des plus beaux palmarès du peloton actuel. Il sort d'une saison 2008 exceptionnelle, qui l'a vu triompher sur Milan-San Remo, ramener deux médailles olympiques de Pékin l'or en contre-la-montre, le bronze dans la course en ligne), sans oublier Tirreno-Adriatico et deux étapes du Tour de Suisse. Sacré sportif suisse de l'année devant Roger Federer, "Spartacus" rêve maintenant d'un deuxième Paris-Roubaix et surtout du Tour des Flandres, qui manque encore à sa carte de visite. A 28 ans, le Bernois a encore quelques belles années devant lui.


LE JEUNE A SUIVRE : ANDY SCHLECK
Il aurait presque pu figurer dans la case juste au-dessus, comme star de l'équipe. Si Andy Schleck n'a encore que 23 ans, il figure déjà parmi le gratin. Le ciel est la limite du jeune Luxembourgeois, sans doute le seul dans la nouvelle génération à pouvoir rivaliser sur les grands tours avec Alberto Contador. Révélé par sa deuxième place sur le Giro 2007, le cadet des Schleck a largement confirmé ces promesses la saison dernière, avec notamment son maillot blanc de meilleur jeune sur le Tour et une 4e place dans Liège-Bastogne-Liège. 2009 sera peut-être son année, car il devrait bénéficier d'une plus grande marge de manoeuvre pour jouer sa propre carte. Carlos Sastre est parti chez Cervelo, libérant de l'espace. Qu'il s'agisse des classiques au printemps ou bien évidemment du Tour de France cet été, il sera très attendu.


EFFECTIF 2009:
Kurt-Asle Arvesen (Nor), Lars Yitting Bak (Dan), Jonathan Bellis (GB), Lasse Bochman (Dan), Matti Breschel (Dan), Fabian Cancellara (Sui), Juan Jose Haedo (Arg), Frank Hoj (Danemark), Dominic Klemme (All), Kasper Klostergard (Dan), Alexandr Kolobnev (Rus), Karsten Kroon (PB), Gustav Larsson (Sue), Marcus Ljungqvist (Sue), Anders Lund( Dan), Jason MacCartner (EU) Michael Markov (Dan), Stuart O'Grady (Aus), Alex Rasmussen (Dan), Franck Schleck (Lux), Andy Schleck (Lux), Chris Anker Sorensen (Dan), Nikki Sorensen (Dan), Andre Steensen (Dan), Jurgen Van Goolen (Bel), Jens Voigt (All),

Manager: Bjarne Riis

TRANSFERTS :
Départs: Carlos Sastre (Cervelo), Mickael Blaudzun (Retraite), Bobby Julich (Retraite), Bradley McGee (Retraite), Volodymir Gustov (Cervelo), Inigo Cuesta (Cervelo), Allan Johansen (Designa)
Arrivées: Frank Hoj (Cofidis), Jonathan Bellis (Néo-pro), Alex Rasmussen (Designa), Jakob Fuglsang (Designa), Dominic Klemme (Team 3C Gruppe), Michael Morkov (Team GLS)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Ven Jan 16, 2009 0:48

Image Silence veut faire du bruit

Zoom sur l'équipe Silence-Lotto. Avec les renforts de Thomas Dekker et de Philippe Gilbert, l'objectif sera d'être présent tout au long de la saison avec en point d'orgue le Tour de France pour Cadel Evans.

SILENCE-LOTTO EN BREF :
Activité du sponsor : Fabricants de produits contre le ronflement :baille:
Pays : Belgique
Année de création : 2008 (ex Predictor-Lotto)
Budget : 7,5 millions d'euros
Victoires en 2008 : 19 victoires
Coureur le plus prolifique en 2008 : Robbie McEwen (5 victoires)

AMBITIONS :
Geert Coeman et Marc Sergeant comptent sur leurs hommes pour montrer le maillot et aller chercher des bouquets du début à la fin de la saison. Délesté de Robbie McEwen, 36 ans, et de Yaroslav Popovych, transparent la saison dernière, la formation belge s'est montrée très active à l'intersaison. Certes, Silence-Lotto a vu Bernhard Kohl lui claquer entre les doigts (l'Autrichien, contrôlé positif à la Cera sur le dernier Tour de France et suspendu depuis avait été engagé pour aider Cadel Evans à ramener enfin le maillot jaune à Paris), mais elle est tout de même parvenue à attirer deux coureurs au potentiel énorme en la personne de Philippe Gilbert et de Thomas Dekker. Le Wallon, arrivé de chez Marc Madiot avec trois coéquipiers dans ses bagages (Delage, Stubbe, Vanendert) portera le flambeau tout au long de la campagne printanière aux côtés de garçons comme Leif Hoste et Johann Van Summeren. Le Batave, en rupture de banc chez Rabobank, arrive gonflé à bloc avec pour objectif de briller sur les courses par étapes d'une semaine et les classiques ardennaises. En outre, le Néerlandais devrait renforcer le collectif belge sur le Tour de France, constituant, avec les prometteurs Jurgen Van Den Broeck et Matthew Lloyd, la garde rapprochée d'Evans.Pour finir, Greg Van Avermaet devra perpétuer la tradition maison en compilant les succès lors des arrivées massives.

LA STAR : CADEL EVANS
A nouveau deuxième du Tour l'an dernier, l'Australien veut tout faire cette saison pour monter sur la première marche du podium. Avec la montée en puissance de Van Den Broeck et l'arrivée de Dekker, il devrait être mieux entouré qu'en 2008 sur les étapes escarpées. Pour se donner toutes les chances de se parer de jaune, Evans est prêt à modifier son approche de la Grande Boucle. S'il sera, à n'en pas douter, au départ de Paris-Nice au mois de mars prochain, la suite est bien plus incertaine. A l'aise l'an dernier sur les Ardennaises, il pourrait faire l'impasse cette année. Au mois de mai, il pourrait même s'aligner au départ du Giro du centenaire. Annoncé comme partant certain par la société RCS, l'Australien a ensuite démenti. Son entourage l'encourage pourtant dans cette voie mais Evans semble n'avoir encore rien décidé. A défaut d'Italie, l'Australien, très méticuleux dans sa préparation, reproduira un schéma éprouvé en participant au Dauphiné. Une chose est sûre, à Monaco, le 4 juillet, il accrochera son dossard pour gagner le Tour. A bientôt 32 ans, il n'a plus de temps à perdre.

LE JEUNE A SUIVRE : GREG VAN AVERMAET
Victorieux à quatre reprises en 2007, Greg Van Avermaet a poursuivi sa progression l'an dernier. Vainqueur d'étape sur le Tour de Belgique, le Tour de Wallonie et le Tour de l'Ain, il s'est définitivement révélé au grand public sur la Vuelta. Très régulier lors des arrivées massives espagnoles, le Belge a su faire preuve d'opportunisme pour régler ses compagnons d'échappée à Sabinanigo et remporter au final le classement par points de la course. S'il reste sur sa lancée, Van Avermaet est donc capable de s'imposer cette année comme un sprinter de tout premier plan capable de rivaliser ici et là avec les Cavendish, Boonen, Bennati and co. En outre, son registre ne se limite pas aux dernières lignes droites. Troisième cette saison du Grand Prix E3 et 8e du Tour des Flandres, cette nouvelle promesse du cyclisme belge est capable de répondre présent sur les classiques. A suivre très près cette saison.

EFFECTIFS 2009:
Mario Aerts (Bel), Christophe Brandt (Bel), Wilfied Crestskens (Bel), Glenn D'Hollander (Bel), Francis De Greef (Bel), Thomas Dekker (PB), Mickael Delage (Fra), Bart Dockx (Bel), Michiel Elijzen (PB), Cadel Evans (Aus), Gorik Gardeyn (Bel), Nick Gates (Aus), Philippe Gilbert (Bel), Leif Hoste (Bel), Pieter Jacobs (Bel), Olivier Kaisen (Bel), Sebastian Lang (All), Jonas Ljungblad (Sue), Matthew Lloyd (Aus), Jurgen Roelandts (Bel), Staf Scheirlinckx (Bel), Roy Sentjens (PB), Tom Stubbe (Bel),Greg Van Avermaet (Bel), Jurgen Van den Broeck (Bel), Johan Van Summeren (Bel), Jelle Vanendert (Bel), Charles Wegelius (GB)
Manager : Geert Coeman

TRANSFERTS :
Départs: Volodymir Bileka (suspendu), Dario Cioni (ISD), Dominique Cornu (Quick Step), Wim De Vocht (Vacansoleil), Dries Deveneys (Quick Step), Björn Leukemans (Vacansoleil), Robbie Mc Ewen (Katusha), Yaroslav Popovych (Astana), Bert Roesems (Cinelli-OPD), Geert Steurs (Topsport Vlaanderen), Marten Tjallingi (Rabobank), Wim Van Huffel (H2O-TelTeck), Wim Vansevenant (retraite)
Arrivées : Wilfried Crestkens (Quick Step), Glenn D'Hollander (Chocolade Jacques), Thomas Dekker (Rabobank), Mickaël Delage (La Française des Jeux), Michiel Elijzen (Rabobank), Philippe Gilbert (La Française des Jeux), Sebastian Lang (Gerolsteiner), Jonas Ljungblad (P3 Transfer - Batavus), Staf Scheirlinckx (Cofidis), Tom Stubbe (La Française des Jeux), Jelle Vanendert (La Française des Jeux), Charles Wegelius (Liquigas)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Ven Jan 16, 2009 0:59

Image Rabobank la joue modeste

Zoom sur l'équipe Rabobank qui a vécu une saison 2008 en-deça de ses attentes. Mais les ambitions sont pourtant toujours élevées, dans le sillage d'Oscar Freire, Denis Menchov ou du jeune grimpeur Robert Gesink.

RABOBANK EN BREF :
Activité du sponsor : Groupe bancaire
Pays : Pays-Bas
Année de création : 1996
Budget : 8 millions d'euros
Nombres de victoires en 2008 : 16
Meilleur coureur 2008 : Oscar Freire (8 victoires)

AMBITIONS :
Au cours de la présentation officielle de l'équipe, en début de semaine, la Rabo a baissé d'un ton en affichant des ambitions, des prétentions diront certains, moins élevées que l'an dernier. Il y a douze mois, Harold Knebel, le manager de la formation néerlandaise, avait fait part de son intention de voir Rabobank devenir " la meilleure équipe du monde." Le voilà revenu à des projets un poil plus modestes cette saison. "Je veux voir plus de coureur combattifs, à l'attaque, qui prennent des initiatives ", a-t-il confié. Globalement, le groupe semble pourtant plus complet et plus costaud qu'en 2008, avec la venue par exemple d'un garçon comme Nick Nuyens, très courtisé, même si Thomas Dekker est parti, au terme d'une année très troublée.
Seule équipe néerlandaise à posséder la licence ProTour (Skil et Vacansoleil sont elles dans la catégorie Continental Pro), Rabobank a renforcé son caractère national avec les arrivées cet hiver de Stef Clement (photo), Tom Stamsnijder et Maarten Tjallingii. Globalement, les têtes d'affiche et els principaux objectifs ne changent pas. Denis Menchov sera le leader incontestable pour les grandes courses par étapes. Oscar Freire est attendu dans les sprints et quelques courses d'un jour. Les performances des jeunes, comme Robert Gesink (voir ci-dessous), seront également scrutées de près.

LA STAR : DENIS MENCHOV
Denis Menchov remportera-t-il un jour le Tour de France? A 30 ans passés, pas sûr que les meilleures années du Russe soient encore devant lui. Venu avec de très grandes ambitions l'an dernier, il a terminé à la quatrième place à Paris, et figure même depuis sur le podium suite au contrôle positif a posteriori de Bernhard Kohl. C'est le meilleur résultat de Menchov sur le Tour. Le double vainqueur de la Vuelta tentera à nouveau sa chance au mois de juillet, non sans certains atouts. Menchov est un des plus complets (bon grimpeur, rouleur au-dessus de la moyenne), il a l'expérience et une équipe solide. Mais il a toujours fini par décevoir au moment où le croyait prêt à rafler la mise.

LE JEUNE A SUIVRE : ROBERT GESINK
Gesink entame sa troisième saison chez les professionnels. Peut-être celle de son avènement au plus haut niveau er de sa première grande victoire. A moins de 23 ans, le jeune Néerlandais est un des grimpeurs les plus prometteurs du peloton. On a encore en mémoire sa démonstration sur les pentes du mont Ventoux, lors de Paris-Nice. Battu seulement au sommet par Cadel Evans, il avait endossé le maillot de leader. Et sa septième place au classement final de la Vuelta, au mois de septembre, est annonciatrice de grandes choses. Gesink a le profil d'un futur prétendant au podium du Tour de France, qu'il devrait découvrir cette année.

EFFECTIFS 2009 :
Mauricio Ardila (COL), Lars Boom (PB), Graeme Brown (AUS), Stef Clement (PB), Bram de Groot (PB), Marc de Maar (PB), Juan Antonio Flecha (ESP), Rick Flens (PB), Oscar Freire (ESP), Juan Manuel Garate (ESP), Robert Gesink (ESP), Mathew Hayman (AUS), Pedro Horrillo (ESP), Dmitri Kozontchouk (RUS), Sebastian Langeveld (PB), Tom Leezer (PB), Paul Martens (ALL), Denis Menchov (RUS), Koos Moerenhout (PB), Bauke Mollema (PB), Grischa Niermann (ALL), Nick Nuyens (BEL), Joost Posthuma (PB), Kai Reus (PB), Tom Stamsnijder (PB), Bram Tankink (PB), Laurens Ten Dam (PB), Maarten Tjallingii (PB), Jos van Emden (PB), Pieter Weening (PB)
Manager général : Harold Knebel (PB)

TRANSFERTS :
Départs : Thomas Dekker (Silence-Lotto), Theo Eltink (Skil), Gerben Lowik (Vacansoleil), Michiel Elijzen (Silence-Lotto) et Will Walker (Fuji).
Arrivées : Lars Boom (Rabobank continental), Stef Clement (Bouygues Telecom), Juan Manuel Garate (Quick Step), Nick Nuyens (Cofidis), Tom Stamsnijder (Gerolsteiner), Jos van Emden (Rabobank continental), Maarten Tjallingii (Silence-Lotto)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par vermeulen » Lun Jan 19, 2009 12:33

je suis curieux de savoir comment va ce passer "l'entente" contador(meilleur coureur du monde) et amstrong(un des meilleurs de l'histoire :twisted: ) je me doute que le deuxième prete sa roue facilement pour amener contador dans un fauteuil à paris....cette guere interne pourait faire l'affaire des autres équipes....à suivre....j'ai hate de ce joli mois de juillet :D
Avatar de l’utilisateur
vermeulen
5ème Crampon
 
Message(s) : 6303
Inscription : Ven Nov 28, 2008 16:16

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:11

Image Columbia se tourne vers l'avenir

Zoom sur le Team Columbia qui s'appuiera sur la fusée Mark Cavendish. Outre le Britannique, la formation américaine pourra compter sur Kim Kirchen, Edvald Boasson Hagen, Andre Greipel et Thomas Lövkvist.

TEAM COLUMBIA HIGH ROAD EN BREF :
Activité du sponsor : Marque de vêtements de sports
Pays : Etats-Unis
Année de création : 1991 (émanation de l'ex équipe Telekom)
Budget : 15 millions d'euros :perplexe: erreur à mon avis
Nombres de victoires en 2008 : 72
Meilleur coureur 2008 : Mark Cavendish (17 victoires)

AMBITIONS :
Faire aussi bien qu'en 2008. Voire mieux. Avec une équipe encore plus forte en 2009, le Team Columbia a les moyens d'occuper un peu plus le devant de la scène. Capable de jouer sur tous les terrains, l'équipe américaine comptera sur le Mannois Mark Cavendish, l'Allemand André Greipel et le Norvégien Edvald Boesson Hagen pour briller lors des sprints et sur son champion du monde en titre, l'Allemand Bert Grabsch lors des épreuves chronométrées. La formation de Bob Stapleton nourrit également beaucoup d'espoirs sur les courses à étapes avec le Luxembourgeois Kim Kirchen, très en vue lors du dernier Tour de France, et l'Australien Michael Rogers. Débarqué de Cofidis, le Belge Maxime Monfort est aussi très attendu. "L'objectif est de miser sur nos points forts et de renforcer nos points faibles", a récemment expliqué Bob Stapleton, le manager général et propriétaire de l'équipe.

LA STAR: MARK CAVENDISH
Selon la BBC, Mark Cavendish a été la révélation de la saison 2008. Pouvait-il en être autrement ? Le Britannique ne laisse jamais indifférent. L'homme peut paraître arrogant, hautain et manquant - parfois - cruellement d'humour, mais les chiffres sont là et parlent en sa faveur. En 2008, le natif de l'Ile de Man a franchi 17 fois la ligne en premier. Sublime lors du Tour de France avec quatre succès d'étapes, le sprinteur de 23 ans a également fait parler sa pointe de vitesse sur les routes du dernier Tour d'Italie (2 victoires). La principale force de celui qui fera l'impasse sur la piste cette saison ? Produire un effort tonitruant sur une très courte distance. En 2009, le challenge pour la concurrence sera de dominer la fusée de Columbia. Bon courage à elle !

LE JEUNE A SUIVRE: EDVALD BOASSON HAGEN
A 21 ans, le Norvégien n'est pas un inconnu. Remarqué par sa polyvalence, Edvald Boasson Hagen reste sur un exercice 2008 plein de promesses. Professionnel depuis 2006, le natif de Rudsbygd s'est adjugé depuis deux saisons la bagatelle de 23 victoires (15 en 2007 et 8 en 2008). Excellent finisseur, le talentueux Boasson Hagen peut également briller sur les autres terrains. Son titre de champion de Norvège du contre-la-montre et sa victoire lors de l'épreuve chronométrée du Critérium International la saison passée en attestent. Se fondant parfaitement dans l'effectif, le Norvégien ne regrette pas d'avoir intégré le Team Columbia : "Je veux courir dans cette équipe car c'est une formation qui fait confiance et prend soin de ses jeunes coureurs".

EFFECTIF 2009 :
Michael Albasini (Sui), Michael Barry (Can), Edvald Boasson Hagen (Nor), Marcus Burghardt (All), Mark Cavendish (GB), John Devine (EU), Gert Dockx (Bel), Bernhard Eisel (Aut), Bert Grabsch (All), André Greipel (All), Gregory Henderson (Nzl), George Hincapie (EU), Kim Kirchen (Lux), Craig Lewis (EU), Thomas Lövkvist (Sue), Tony Martin (All), Maxime Monfort (Bel), Marco Pinotti (Ita), Morris Possoni (Ita), Frantisek Rabon (Rtc), Mark Renshaw (Aus), Vicente Reynes (Esp), Michael Rogers (Aus), Marcel Sieberg (All), Kanstantsin Siutsou (Blr)
Manager général : Bob Stapleton

TRANSFERTS :
Arrivées : Michael Albasini (Liquigas), Maxime Monfort (Cofidis), Mark Renshaw (Crédit Agricole)
Départs : Gerald Ciolek (Milram), Linus Gerdemann (Milram), Roger Hammond (Cervelo), Andreas Klier (Cervelo), Servais Knaven (Milram), Bradley Wiggins (Garmin-Slipstream)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:12

Image L’aigle à deux têtes de la Lampre

Zoom sur l'équipe Lampre de Giuseppe Saronni qui compte sur le "Petit Prince" Damiano Cunego et le champion du monde Alessandro Ballan pour jouer les premier rôles.

LAMPRE - N.G.C EN BREF :
Activité du sponsor : Fabricant d'enseignes métalliques
Pays : Italie
Année de création : 1992
Budget : 6 millions d'euros
Victoires en 2008 : 16 victoires
Coureur le plus prolifique en 2008 : Danilo Napolitano (6 victoires)

AMBITIONS :
Pas franchement tape à l'&oeligil au regard des importants transferts effectués à l'intersaison (Philippe Gilbert de la Française des Jeux à Silence-Lotto, Linus Gerdemann du Team Columbia à Milram ou encore Carlos Sastre de la CSC à Cervelo), le recrutement de l'Italien Enrico Gasparotto par la Lampre est pourtant plein de promesses. Le Vénétien, coureur très complet, aussi à l'aise lorsqu'il faut frotter face au vent que plein de « grinta » dans les courtes bosses, constitue en effet un renfort de poids pour la formation de Giuseppe Saronni. Lauréat du classement continental européen l'an dernier, Gasparotto, relativement rapide au sprint en plus d'être régulier sur quasiment tous les terrains, pourra le cas échéant se muer en équiper de luxe pour ses deux leaders. Damiano Cunego pourra ainsi compter sur son concours sur les classiques ardennaises qu'il a coché parmi ses objectifs et sur le Giro sur lequel il espère effectuer un retour victorieux.
Alessandro Ballan souhaite, pour sa part, être digne de son maillot arc-en ciel tout au long de la saison même si c'est de mars à avril que son pic de forme est programmé. De Milan-San Remo à l'Amstel Gold Race en passant par le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, le champion du monde de Varèse devrait être à son top et faire parler la poudre. Dans les arrivées massives, enfin, le leadership est désormais sur les épaules d'Angelo Furlan. Danilo Napolitano ayant cédé aux sirènes du Team Katusha, l'ancien coureur du Crédit Agricole, notamment vainqueur d'une étape du Tour de Pologne l'an dernier, aura la responsabilité de représenter sa nouvelle équipe dans les emballages finaux.

LA STAR: DAMIANO CUNEGO
Damiano Cunego a prévenu. En 2009, il a trois objectifs: les ardennaises, le Giro et les championnats du monde de Mendrisio. Dans le Limbourg et la Wallonie, il figurera, à n"en pas douter, parmi les plus sérieux clients. Vainqueur l"an dernier au sommet du Cauberg et 3e, quelques jours plus tard en haut du Mur de Huy, il ne s"était finalement raté que sur la Doyenne. Cette saison, avec une préparation spécifique et une expérience du terrain renforcée, il est sans doute en mesure d"y jouer les premiers rôles. On est en revanche plus dubitatif quant à ses ambitions sur son tour national. Vainqueur à Milan en 2004 pours sa deuxième participation, il n"a, depuis, eu de cesse de décevoir sur les courses de trois semaines. Sur un parcours remodelé et novateur, le « Petit Prince », galvanisé par la dimension mythique d"un évènement qui fêtera son centenaire, veut tout de même croire en ses chances.. En appelant à l"union sacré avec son ex meilleur ennemi Gilberto Simoni, le Véronais se veut combatif à l"idée d"affronter, entres autres, Lance Armstong et Ivan Basso. Pour ce qui concerne, enfin, le point d"orgue de cette future saison, Cunego se veut optimiste. Très déçu d"avoir dû se contenter de la place de dauphin derrière Ballan, chez lui, à Vérone, le triple vainqueur du Tour de Lombardie, souvent très en forme au mois d"octobre, a noté la difficulté des mondiaux de Mendrisio. Estimant le circuit à sa mesure, il rêve de se parer de la tunique irisée. Un programme chargé pour le « Petit Prince » qui pourrait dès cette année être sacré roi.

LE JEUNE A SUIVRE: SIMON SPILAK
Giuseppe Saronni le suivait depuis longtemps. Difficile en effet pour un manager aussi averti des choses du cyclisme que le "Beppe" de passer à côté de ce jeune prodige slovène. Fort d'une victoire sur la Côte Picarde et d'une 4e place pleine de promesses sur le Tour de l'Avenir 2007, Spilak rejoint l'équipe de Damiano Cunego début 2008. Très vite, il s'impose comme un coureur très complet. A l'aise sur les courses par étapes, il boucle Paris-Nice à la 12e place après avoir montré de belles qualités de grimpeurs en se classant 8e sur les pentes du Mont Ventoux. Un peu plus tard, il se met en évidence sur les routes venteuses des Flandres. Cinquième des 3 Jours de La Panne, il achève ensuite le Ronde au 9e rang après avoir montré le maillot et travaillé avec ardeur pour Alessandro Ballan. Pour achever le tableau, il termine le Giro (son premier grand Tour) en 48e position après s'être plié en quatre pendant trois semaines pour Marzio Bruseghin. Cette année, Spilak, 22 ans seulement, a donc tous les atouts dans son jeu pour confirmer qu'il est l'un des futurs grands du peloton.

EFFECTIFS 2009 :
Allesandro Ballan (Ita), Marco Bandiera (Ita), Emanuele Bindi (Ita), Matteo Bono (Ita), Marzio Bruseghin (Ita), Vitaly Buts (Ukr), Pietro Caucchioli (Ita), Damiano Cunego (Ita), Mauro Da Dalto (Ita), Angelo Furlan (Lampre), Enrico Gasparotto (Ita), Franseco Gavazzi (Ita), Andrea Grendene (Ita), David Loosli (Sui), Mirco Lorenzetto (Ita), Marco Marzano (Ita), Manuele Mori (Ita), Massimiliano Mori (Ita), Simone Ponzi (Ita), Daniele Righi (Ita), Mauro Santambrogio (Ita), Marcin Sapa (Pol), Simon Spilak (Slo), Paolo Tiralongo (Ita), Volodymyr Zagorodny (Ukr)
Manager: Giuseppe Saronni

TRANSFERTS :
Départs : Fabio Baldato (retraite), Paolo Bossoni (suspendu), Paolo Fornaciari (retraite), Chritian Murro (suspendu), Danilo Napolitano (Katucha), Sylwester Smyd (Liquigas), Patxi Villa (suspendu)
Arrivées : Vitaly Butz (néo-pro), Pietro Cauchiolli (Crédit Agricole), Mauro Da Dalto (Liquigas), Angelo Furlan (Crédit Agricole), Enrico Gasparotto (Barloworld),Andrea Grendene (néo-pro), Manuele Mori (Scott American Beef), Simone Ponzi (néo-pro), Marcin Spa (DHL Author), Volodymyr Zagorodny (NGC Medical)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:16

Image Euskaltel mise sur Sanchez

Zoom sur l'équipe Euskaltel qui comptera sur Samuel Sanchez pour jouer les premiers rôles. Derrière le champion olympique, les Basques s'appuieront sur Igor Anton, Koldo Fernandez et Mikel Astarloza.

EUSKALTEL-EUSKADI EN BREF :
Activité du sponsor : Opérateur de téléphonie
Pays : Espagne
Année de création : 1994
Budget : 6 millions d'euros
Victoires en 2008 : 8
Coureur le plus prolifique en 2008 : Koldo Fernandez (5 victoires)

AMBITIONS :
L'équipe Euskaltel ayant joué la carte de la stabilité (ndlr : parmi les coureurs cadres, seul Haimar Zubeldia a fait le choix de partir), les ambitions ne devraient guère changer par rapport à 2008 et la priorité devrait encore être donnée aux courses par étapes. Samuel Sanchez, véritable figure de proue de l'équipe, rêve ainsi du Tour du Pays Basque et de la Vuelta même s'il espère également bien figurer sur les classiques ardennaises et les championnats du monde. Igor Anton, de retour de blessure, pourrait bien se mettre en évidence lorsque la route s'élèvera et visera un Top 10 sur le Tour avec l'expérimenté Mikel Astarloza. Avec un groupe réduit à 23 coureurs, la formation basque ne s'alignera néanmoins pas au départ du Giro du centenaire. Pour garnir les vitrines, Euskaltel comptera encore sur Koldo Fernandez quand Inigo Landaluze, Egoi Martinez, Ruben Perez ou Amets Txurruka tenteront de faire parler leurs qualités de grimpeurs et de baroudeurs pour se faire la belle.

LA STAR: SAMUEL SANCHEZ
L'an dernier, Samuel Sanchez n'avait pas hésité à sacrifier "son" Tour du Pays Basque (10e en 2002, 3e en 2003, 8e en 2004, 6e en 2006 et 3e en 2007) et les classiques ardennaises sur lesquelles il fut pourtant tranchant par le passé (2e de la Flèche Wallonne en 2006) pour se concentrer sur le Tour de France et les Jeux Olympiques. Bien lui en a pris puisqu'à peine deux semaines après avoir fini 7e à Paris (6e si l'on prend en compte le déclassement de Bernhard Kohl), il décrochait le titre olympique tant convoité au terme d'une course totalement maîtrisée sur le plan tactique par les Espagnols. En 2009, le dernier vainqueur du Championnat de Zurich a fait le choix de revenir à un programme plus traditionnel. Ambitieux en avril, celui qui est un peu éclipsé dans son propre pays par la réussite conjointe d'Alberto Contador, Alejandro Valverde et Carlos Sastre, essaiera d'abord de s'imposer enfin au Pays Basque avant d'aller à nouveau tenter sa chance sur l'Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège. En fin de saison, il a coché la Vuelta, dont il a pris la 3e place en 2007, et les Championnats du monde de Mendrisio qui semblent correspondre à merveille à son profil de puncheur. Attention, il a prouvé à Pékin qu'il savait préparer ses objectifs...

LE JEUNE A SUIVRE: IGOR ANTON
Révélé au grand public lors de sa victoire d'étape en solitaire à Calar Alto sur la Vuelta 2006, Igor Anton est un grimpeur à l'état brut. Capable de briller sur trois semaines (8e de son tour national en 2007), le jeune Basque (25 ans) a montré l'étendu de son talent sur le dernier Tour de Suisse qu'il a terminé à une très prometteuse 3e place derrière Roman Kreuziger et Andreas Klöden. Vainqueur d'étape sur la course helvétique au sommet de la difficile ascension du Flumserberg devant, excusez du peu, Kim Kirchen, Damiano Cunego et Frank Schleck, il vit ensuite sa progression contrariée par une chute sur la Vuelta. Contraint à l'abandon lors de la 13e étape, Anton, blessé à la hanche et à l'épaule gauche, n'a pu reprendre l'entraînement qu'à la fin du mois de décembre. Motivé comme jamais à la veille de cette nouvelle saison qui devrait le voir débuter sur le Tour de France, il attend avec impatience de pouvoir à nouveau exprimer ses talents d'escaladeur.

EFFECTIFS 2009 :
Josu Agirre, Igor Anton, Javier Aramendia, Mikel Astarloza, Jorge Azanta, Sergio De Lis, Koldo Fernandez, Aitor Galdos, Aitor Hernandez, Markel Irizar, Inaki Isasi, Andoni Lafuente, Inigo Landaluze, Egoi Martinez, Mikel Nieve, Juan Jose Oroz, Alan Perez, Ruben Perez, Samuel Sanchez, Amets Txurruka, Pablo Urtasun, Ivan Velasco, Gorka Verdugo (tous espagnols)
Manager : Miguel Madariaga Barinaga

TRANSFERTS :
Départs : Benat Albizuri (sans contrat), Lander Aperribay (sans contrat), Jon Bru Pascal (sans contrat), Dionisio Galparsoro (Mucia), Antton Luengo (arrêt), Haimar Zubeldia (Astana)
Arrivées : Segio De Lis (Orbea), Mikel Nieve (Orbea), Pablo Urtasun (Liberty Seguros)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:20

Image La mue de Bouygues

Zoom sur l'équipe B.Box Bouygues Telecom qui a fait le pari de la jeunesse en recrutant à l'intersaison des garçons prometteurs comme Pierre Rolland, Cyril Gautier ou Steve Chainel.

B.BOX BOUYGUES TELECOM EN BREF :
Activité du sponsor: Opérateur de télécommunication
Pays : France
Année de création : 2000
Budget : 7 millions d'euros
Nombres de victoires en 2008 : 16
Meilleur coureur 2008 : Pierrick Fédrigo (3 victoires)

AMBITIONS :
Lors de l'intersaison, Bouygues Telecom a entamé une petite révolution au sein de son effectif. Les Vendéens se sont séparés de deux de leurs historiques : Anthony Geslin mais aussi et surtout Jérôme Pineau, fidèle parmi les fidèles de Jean-René Bernaudeau depuis 2002. Deux départs significatifs qui ont ouvert la brèche à d'autres exils de cadres : Stef Clement ou encore Xavier Florencio ont mis les voiles. Pour autant, les ambitions en 2009 ne seront pas revues à la baisse car Bouygues Telecom s'est donné les moyens de rebondir avec un recrutement qui met l'eau à la bouche. En attirant dans son giron quelques-uns des plus grands espoirs du cyclisme français, Bernaudeau donne de l'épaisseur aux ambitions de son équipe à savoir : "Gagner le plus de courses possibles" . Pierre Rolland, dernier maillot à pois du Dauphiné Libéré et 13e de Paris-Nice, William Bonnet, ancien poisson pilote de Thor Hushovd au Crédit Agricole, et Cyril Gautier, champion d'Europe espoirs sur route, sont venus grossir les rangs turquoises. Le premier cité devrait partager le leadership avec les tauliers de la maison turquoise tandis que Sébastien Turgot, excellent en fin de saison dernière, pourrait rapidement confirmer les espoirs nés de sa 3e place sur le dernier Paris-Tours.

LA STAR : PIERRICK FEDRIGO
L'équipe Bbox Bouygues Telecom n'a pas à proprement parler de leader désigné. Thomas Voeckler, Pierre Rolland et Pierrick Fédrigo devraient tour-à-tour se partager ces responsabilités au cours de la saison. Une fois n'est pas coutume, Pierrick Fédrigo fut le Turquoise le plus en vue la saison dernière. Trois victoires à son actif dont une étape du tour de Catalogne et le Grand Prix de Plouay. A 30 ans, le Marmandais fut le Bouygues Telecom le plus remuant sur le Tour de France. Reste qu'il doit se convaincre qu'il est capable de réussir dans les courses à étapes et qu'il n'est pas seulement l'homme des courses d'un jour. A ce titre, le champion de France 2005 est sans doute à un tournant en cette saison 2009. Il se doit de franchir ce fameux palier pour prendre une nouvelle dimension au sein du peloton.

LE JEUNE A SUIVRE : PIERRE ROLLAND
C'est le bon coup du mercato côté Bouygues Telecom. Car à 22 ans, Pierre Rolland porte sur ses épaules d'immenses espoirs semés tout au long de la saison 2008. Celle où il éclata aux yeux du grand public. Les hostilités démarrent lors du dernier Paris-Nice, deux fois dans le top 5, il prend une encourageante 13e place au général. Il persiste et signe sur le Dauphiné Libéré. Bon grimpeur, il décroche le maillot à pois de l'épreuve. Il sera à n'en pas douter le leader de l'équipe vendéenne sur les courses à étapes et en particulier sur le Tour de France qu'il découvrira au mois de juillet. "C'est le plus grand espoir du cyclisme français" , se réjouit Jean-René Bernaudeau. "On lui donnera une place qui convient à ses ambitions."

EFFECTIF 2009 :
Arashiro Yukiya, Belgy Julien, Bonnet Wiliam, Bernaudeau Giovanni, Bonnaire Olivier, Bouyer Franck, Chainel Steve, Claude Mathieu, Fédrigo Pierrick, Gaudin Damien, Gautier Cyril, Gène Yohann, Haddou Saïd, Jérôme Vincent, Labbe Arnaud, Lefèvre Laurent, Le Floch Guillaume, Martias Rony, Pichot Alexandre, Quemeneur Perrig, Sokolov Evgeny, Sprick Matthieu, Rolland Pierre, Trofimov Yuri, Tschopp Johann, Turgot Sébastien, Voeckler Thomas
Manager général : Jean-René Bernaudeau

TRANSFERTS :
Arrivées : Yakuri Arashiro (Meitan Hompo), William Bonnet (Crédit Agricole), Franck Bouyer (retour à la compétition), Steve Chainel (Auber 93), Cyril Gautier (Bretagne Armor Lux), Guillaume Le Floch (Bretagne Armor Lux), Pierre Rolland (Credit Agricole)
Départs : Dimitri Champion (Bretagne-Schuller), Stef Clément (Rabobank), Aurélien Clerc (AG2R-La Mondiale), Nicolas Crosbie (amateur), Xavier Florencio (Cervelo), Erki Pütsep (CC Bourgas), Franck Renier (retraite), Jérôme Pineau (Quick Step), Anthony Geslin (Française des Jeux)


Eurosport
Dernière édition par xav1344 le Mar Jan 20, 2009 0:29, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:24

Image Le pari jeunesse de la FD Jeux

Zoom sur la Française des Jeux qui, en l'absence de Philippe Gilbert parti chez Silence-Lotto, comptera cette saison sur l'émergence d'une génération de jeunes coureurs prometteurs.

LA FRANÇAISE DES JEUX EN BREF :
Activité du sponsor : Société publique de jeux de loterie
Pays : France
Année de création : 1997
Budget : 6,5 millions d'euros
Victoires en 2008 : 21
Coureur le plus prolifique en 2008 : Philippe Gilbert (5 victoires)

AMBITIONS :
Gilbert parti chez Silence-Lotto, la Française des Jeux va devoir revoir ses plans en 2009. "Son départ été prévu depuis plusieurs mois. On a eu le temps de s'y préparer", rassure Marc Madiot qui compte sur ses jeunes pousses pour prendre la relève. "Des garçons comme Sulzberger, Di Gregorio, Chérel, Coppel, Ladagnous (ndlr: premier vainqueur de la saison sur la Tropicale Amissa Bongo), Offredo ou Meersman auront des places à prendre cette saison. A eux de les saisir", explique-t-il avec la conviction de celui qui sait pertinent que de futurs "très bons" grandissent dans sa couveuse.

Parmi les garçons plus expérimentés, Sandy Casar aura à nouveau la responsabilité de conduire l'équipe sur les courses par étapes et sera épaulé, entres autres, par des coureurs comme Sébastien Joly, Benoit Vaugrenard et Christophe Le Mével, transfuge du Crédit Agricole. Sébastien Chavanel et la petite bombe biélorusse Yauheni Hutarovich tenteront de faire mouche sur les arrivées massives. Enfin Anthony Geslin, tout fraîchement arrivé de chez Jean-René Bernaudeau, aura les faveurs de l'équipe sur les courses d'un jour. "L'objectif, c'est d'être là toute l'année et de gagner des courses à chaque fois que l'occasion se présente" , conclut Marc Madiot, fidèle à la philosophie maison.

LA STAR : SANDY CASAR
Pas à proprement parler une star tant il aime à se montrer discret une fois descendu du vélo, Sandy Casar n'en demeure pas moins une carte maîtresse du cyclisme hexagonal. Premier Français de la dernière grande boucle, celui qui s'était révélé au grand public en terminant 2e de Paris-Nice en 2002, s'est mis en évidence sur l'étape de Jausiers. Battu par le seul Cyril Dessel au bas de la descente de la Bonnette, le Francilien a fait preuve d'une belle régularité tout au long de la saison. A l'aise sur les courses par étape d'une semaine, il s'est classé 8e du Tour du Pays Basque et 6e du Tour de Romandie. En septembre, bien que très éprouvé par une très longue saison, il a terminé la Vuelta au 19e rang, laissant augurer de facultés de récupération déjà entrevu sur le Giro 2006 qu'il avait fini 6e. L'an prochain, le vainqueur de l'étape d'Angoulême sur la Grande Boucle 2007 sera à la croisée des chemins. A bientôt 29 ans, il est capable d'aller chercher un Top 10 à Paris mais il n'est pas sûr qu'il ait tant à gagner à un objectif de ce type. Capable de rivaliser avec les meilleurs sur une semaine, il est en effet en mesure de faire mouche sur un Paris-Nice ou un Dauphiné-Libéré. Quoi qu'il en soit, il sera attendu sur les routes. Le public français, comme Marc Madiot, compte sur lui.

LE JEUNE A SUIVRE : YAUHENI HUTAROVICH
Passé professionnel en 2007 chez Roubaix-Lille Métropole, celui que Cyrille Guimard avait repéré chez les amateurs n'a pas tardé à se faire un nom. Pour sa première saison parmi l'élite, Yauheni Hutarovich s'est en effet adjugé une étape du Tour du Poitou-Charentes après s'être notamment classé 4e du Tour de Vendée. Tapant dans l'oeil de Marc Madiot, le Biélorusse a rejoint ensuite les rangs de la Française des Jeux. Sitôt la tunique blanche endossée, il montre que le Mayennais a fait bonne pioche en l'enrôlant. A l'aise dès le début de saison et le Tour Méditerranéen où il cumule les accessits, Hutarovich s'impose ensuite sur une étape des 3 jours de la Flandre Occidentale. Sacré champion national en juin, il termine la saison en boulet de canon en survolant les sprints massifs du Tour de Burgos. Cette année, dans la continuité de la progression spectaculaire de ces deux dernières saisons, il devrait être en mesure de s'imposer à l'échelon supérieur.

EFFECTIF 2009 :
Sandy Casar (Fra), Sébastien Chavanel (Fra), Mikael Chérel (Fra), Jérôme Coppel (Fra), Rémy Di Grégorio (Fra), Arnaud Gérard (Fra), Anthony Geslin (Fra), Tim Gudsell (Nzl), Frédéric Guesdon (Fra), Yauheni Hutarovich (Blr), Sébastien Joly (Fra), Mathieu Ladagnous (Fra), Christophe Le Mével (Fra), Guillaume Levarlet (Fra), Gianni Meersman (Bel), Francis Mourey (Fra), Yohan Offredo (Fra), Anthony Roux (Fra), Jérémy Roy (Fra), Wesley Sulzberger (Aus), Benoit Vaugrenard (Fra), Jussi Veikkanen (Fin)
Manager : Marc Madiot

TRANSFERTS :
Départs: Mickaël Delage (Sillence-Lotto), Philippe Gilbert (Silence-Lotto), Lilian Jégou (Bretagne-Schuller), Yoann Le Boulanger (Agritubel), Christophe Mengin (retraite), Cyrille Monnerais (Bretagne-Schuller), Tom Stubbe (Silence-Lotto), Jelle Vanendert (Silence-Lotto)
Arrivées : Anthony Geslin (Bouygues Telecom), Christophe Le Mével (Crédit Agricole), Weszley Sulzberger (néo-pro)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:27

Image QUICK STEP : La vie sans Bettini

Zoom sur l'équipe Quick Step de Tom Boonen et de Stijn Devolder qui a perdu le jeune retraité Paolo Bettini à l'intersaison mais qui a recruté dans le même temps Sylvain Chavanel et Jérôme Pineau.

QUICK STEP EN BREF :
Activité du sponsor : Fabricants de sols stratifés
Pays : Belgique
Année de création :2003
Budget : 9,5 millions d'euros
Nombres de victoires en 2008 : 44
Coureur le plus prolifique en 2008 : Tom Boonen (15 victoires)

AMBITIONS :
La perte de Paolo Bettini ne peut être anodine. On ne remplace pas comme ça un champion de la trempe du Toscan, aussi influent au coeur du peloton que charismatique en dehors. Néanmoins, Quick Step conserve un des effectifs les plus denses du Pro Tour. Comme toujours, l'effectif de Patrick Lefevere affiche un manque béant pour les grands tours. Il manque un leader capable de jouer le général. Stijn Devolder espérait être celui-ci, mais il est passé complètement à côté l'année dernière sur le Tour. Pour le reste, en revanche, la formation belge est particulièrement bien armée. En Tom Boonen, elle dispose d'un des meilleurs sprinters du monde et du numéro un sur les pavés. Pour les Flandriennes, Devolder, vainqueur sortant du Tour des Flandres, est plus qu'un lieutenant de luxe. Un très gros tiers de l'effectif a par ailleurs été renouvelé, avec 10 départs et 12 arrivées. Les nouveaux venus ont le profil pour renforcer l'équipe sur les courses d'un jour. On pense évidemment à Sylvain Chavanel, qui tentera de prendre une nouvelle dimension, et à un degré moindre Dominique Cornu, Jérôme Pineau ou Marco Velo.

LA STAR : TOM BOONEN
Après le départ à la retraite de Paolo Bettini, Tom Boonen est plus que jamais le leader de la formation de Patrick Lefevere. Il sort d'une année 2008 tout en contrastes. Plutôt réussie sur le plan sportif, avec une quinzaine de victoires et, en point d'orgue, un deuxième sacre dans Paris-Roubaix trois ans après le premier. Boonen demeure le plus redoutable chasseur de classiques sur les pavés du Nord et les Monts flandriens, ainsi qu'un des meilleurs sprinters de la planète. Mais son contrôle positif à la cocaïne, le 25 mai dernier, lui a fait beaucoup de tort. Pas tant au plan sportif, puisqu'il n'a pas été suspendu, le contrôle ayant été effectué hors compétition, même si son équipe l'a privé du Tour de France. C'est surtout l'image du champion belge qui en a pris un coup. Pénalement, il saura début février s'il est poursuivi par la justice belge. S'il s'en sort, il pourra se focaliser à nouveau sur le vélo et partie en quête d'un troisième Tour des Flandres, d'un troisième Paris-Roubaix; Avant, pourquoi pas, de débouler avec une sacrée soif de revanche sur le Tour de France.

LE JEUNE A SUIVRE: DOMINIQUE CORNU
La dernière perle du cyclisme belge. Remarquable rouleur (il a été sacré champion du monde Espoirs de la discipline en 2006 à Salzbourg), Dominique Cornu a malheureusement connu une saison difficile en 2008, marquée par des pépins physiques qui l'ont empêché d'exprimer pleinement son potentiel. Après deux saisons chez Silence-Lotto, il a donc décidé de passer chez "l'ennemi", Quick Step, où Patrick Lefévère espère en faire un leader d'ici deux ou trois ans. "Je suis très heureux. J'aurais pu rester chez Silence, mais j'avais envie de me prouver certaines choses" , a-t-il expliqué. A 22 ans, Cornu souhaite reprendre sa marche en avant. On devrait le voir en évidence dans les chronos mais aussi sur les classiques, lui qui avait remporté le Het Volk chez les Espoirs il y a trois ans.

EFFECTIF:
Carlos Barredo (Esp), Tom Boonen (Bel), Dario Cataldo (Ita), Sylvain Chavanel (Fra), Dominique Cornu (Bel), Allan Davis (Aus), Steven De Jongh (PB), Dries Devenyns (Bel), Stijn Devolder (Bel), Kevin De Weert (Bel), Addy Engels (PB), Mauro Facci (Ita), Kurt Hovelijnck (Bel), Kevin Hulsmans (Bel), Thomas Vedel Kvist (Dan), Davide Malacarne (Ita), Jérôme Pineau (Fra), Francisco Reda (Ita), Sebastien Rosseler (Bel), Hubert Schwab (Sui), Kevin Seeldraeyers (Bel), Matteo Tosatto (Ita), Jurgen Van de Walle (Bel), Kevin Van Impe (Bel), Marco Velo (Ita), Wouter Weylandt (Bel), Maarten Wynats (Bel)
Manager : Patrick Lefevere

TRANSFERTS :
Départs : Paolo Bettini (Retraite), Gert Steegmans (Katusha), Wilfried Cretskens (Silence-Lotto), Juan Manuel Garate (Rabobank), Alexandre Efmkin (AG2R), Matteo Carrara (Vacansoleil), Dmytro Grabovskyy (ISD Danieli), Giovanni Visctoni (ISD Danieli), Alessandro Proni (ISD Danieli), Davide Vigano (Fuji)
Arrivées : Sylvain Chavanel (Cofidis), Dominique Cornu (Silence-Lotto), Allan Davis (Mitsubishi), Marco Velo (Milram), Jérôme Pineau (Bouygues), Kevin De Weert (Cofidis), Dries Devenyns (Silence-Lotto), Kurt Hovelijnck (Topsport), Davide Malacarne, Thomas Vedel Kvist, Francisco Reda (NGC Medical)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:32

Image Fuji, la fausse nouvelle

Zoom sur l'équipe Fuji-Servetto, héritière de la Saunier-Duval, qui espère se racheter une conduite et se reconstruire une réputation après les affaires Riccardo Ricco et Leonardo Piepoli.

FUJI-CERVETTO EN BREF :
Sponsor : fabricant de cycles
Pays : Espagne
Année de création : 2009
Ex équipe Scott-American Beef
Budget : 6 millions d'euros
Abréviation UCI : FUJ

AMBITIONS :
Mauro Gianetti réussit à rebondir en toutes circonstances. En juillet dernier, au moment où Saunier-Duval, scandalisé d'avoir été dupé par le faussaire Riccardo Ricco, abandonnait le navire, le manager suisse était parvenu à convaincre les firmes Scott et American Beef de reprendre son équipe jusqu'à la fin de saison. Fin octobre, alors que Leonardo Piepoli était à son tour rattrapé par la patrouille, le vice-champion du monde de Lugano obtenait presque par magie le parrainage de Fuji et de Servetto pour permettre à sa structure de survivre. Dans la foulée, l'UCI, décidément peu regardante sur l'éthique, lui permettait de conserver sa Licence Pro Tour.

Sur le papier, cette équipe est donc nouvelle venue dans le peloton. Mais bien qu'amputée du Cobra et de son malhonnête acolyte, cette formation a encore l'odeur et la réputation de ses sulfureuses devancières. Pour faire bonne figure, Giannetti a décidé de prendre du recul cette année. Celui qui, aux yeux de Christian Prudhomme "n'est pas un parangon de vertu", n'apparaît ainsi même plus dans l'organigramme de sa propre équipe. Dans ces conditions, l'objectif principal de cette nouvelle formation sera assurément de redorer un blason terni par les scandales passés. Au vu des modestes forces aux présences, les hommes d'Alvaro Crespi chercheront donc avant tout à exister pour quitter la rubrique des faits divers et gagner sur la route leurs places dans les pages sport des gazettes. Juan Jose Cobo Acebo aura la responsabilité de conduire ses coéquipiers sur la voie de la rédemption en s'évertuant à gagner en constance quand David De La Fuente, comme à son habitude, sera l'homme des barouds et des victoires opportunistes.

LA STAR: JUAN JOSE COBO ACEBO
L'an dernier, le Cantabrique avait misé toute sa saison sur le Tour de France. Deuxième au sommet d'Hautacam après avoir laissé la victoire d'étape à son coéquipier Leonardo Piepoli, Cobo pointait alors à la 8e place du classement général et pouvait nourrir d'importants espoirs pour la suite. Quelques heures et un contrôle positif de Riccardo Ricco plus tard, son équipe ayant décidé de quitter la Grande Boucle, ses rêves de podium étaient remisés au placard. Revanchard, il mettait ensuite le mois d'août à profit pour étancher partiellement sa soif de victoires en décrochant un succès d'étape sur le Tour du Portugal puis un autre sur le Tour de Burgos. Vainqueur du Tour du Pays Basque 2007, Cobo aura les coudées franches l'an prochain puisqu'il devrait être le seul coureur de son équipe à pouvoir prétendre jouer un rôle sur les grands tours. A lui d'en profiter.

LE JEUNE A SUIVRE: EROS CAPECCHI
A seulement 22 ans, Eros Capecchi est l'un des grands espoirs du cyclisme italien. Passé pro en 2005 chez Liquigas au sortir des juniors sans passage par la catégorie espoir, il a pris le temps de parfaire son apprentissage avant de franchir un cap en 2008. Ayant fait le choix de l'exil chez Saunier Duval, Capecchi n'a alors pas tardé à confirmer les promesses que sa précocité avait fait naitre. Vainqueur solide en juin de la très difficile Bicicleta vasca, ce grimpeur-puncheur aux longs segments a ensuite terminé sa saison sur une bonne note en se classant 9e du Tour d'Allemagne. A suivre de très près cette année.

EFFECTIF 2009 :
Javier Benitez (Esp, ex Benfica), Iker Camano (Esp, ex Scott), David Canada (Esp, ex Scott), Eros Capecchi (Ita, ex Scott), Ermanno Capelli (Ita, ex Scott), Hilton Clarke (Aus, Toyota United), Juan Jose Cobo Acebo (Esp, ex Scott), David De La Fuente (Esp), Jesus Del Nero (Esp, ex Scott), Ivan Dominguez (Cub, ex Toyota), Arkaitz Duran Aroca (Esp, ex Scott), Alberto Fernandez (Esp, ex Scott), Angel Gomez (Esp, ex Scott), Hector Gonzalez (Esp, ex Scott), Benat Intxausti (Esp, ex Scott), Josep Jufre (Esp, ex Scott), Fredrik Kessiakoff (Sue, néo pro), Javier Mejias (Esp, ex Scott), Daniele Nardello (Ita, ex Serramenti PVC Diquigiovanni), Marcos Antonio Serrano (Esp, ex Karpin), Boris Shpilevsky (Rus, Preti Mangini), Andrea Tonti (Ita, ex Quick Step), Davide Vigano (Ita, ex Quick Step), William Walker (Aus, ex Rabobank)


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:39

Image Cervélo et Sastre pleins d'ambition

«Au départ, nos ambitions devaient être modestes. Mais après le Tour de France, j'ai parlé du projet à Carlos Sastre, et après 20 minutes de discussion, il m'a dit dans le bleu des yeux : "J'en suis''.» Et voilà comment, en engageant le vainqueur du Tour de France 2008, le co-fondateur de Cervélo, Gerard Vroomen, a soudainement sorti sa future équipe cycliste de l'anonymat. À l'origine de la création de ce team, labellisé Continental Pro en 2009 et dont la présentation officielle a eu lieu ce dimanche, il y a la volonté de créer une équipe à l'ancienne, toute entière tournée vers l'industrie du vélo - Cervélo fabrique cadres - et libérée des sponsors.

«Bien sûr, l'exposition que nous offrent les courses est importante, mais nous avons besoin de plus que cela, explique Vroomen. Nous avons besoin des avis et des retours des coureurs pro lors du processus de création de nos produits.» D'où le nom officiel de Cervélo TestTeam. En 2008, la marque canadienne a déjà brillé avec son équipe féminine, dont les deux chefs de file, l'Anglaise Nicole Cooke et l'Américaine Kristin Armstrong - aucun lien de parenté avec Lance - ont décroché l'or olympique, respectivement lors de la course en ligne et du contre-la-montre. Alors que le contrat de fournisseur - exclusif - de l'équipe CSC est arrivé à terme en 2008, Vroomen et Phil White, qui dirigent l'entreprise depuis sa création en 2002, ont donc décidé de franchir le Rubicon en lançant une équipe masculine, qui aura donc comme chef de fil Carlos Sastre.

Sastre mais aussi Hushovd
Chez la CSC, Sastre utilisait déjà des cadres Cervélo mais s'il a rejoint l'équipe domiciliée en Suisse, ce n'est pas tant pour l'aspect technique que pour le projet sportif. «Nous avons fait un rêve, a révélé l'Espagnol à Cyclingnews, paraphrasant les termes de Martin Luther King. Celui de monter une équipe, une belle équipe, une équipe honnête. Tout le monde est vraiment content, tout le monde a sa part de responsabilité dans le projet, tout le monde amène sa philosophie au sein du team.» Sastre n'est pas le seul coureur de renom à rejoindre les rangs de Cervélo.

Il aura ainsi comme coéquipier le Norvégien Thor Hushovd, en provenance du team Crédit Agricole, aujourd'hui disparu. «Je voulais aller vers quelque chose de nouveau, explique le maillot vert du Tour 2005. Il y a un bon groupe d'anglophones ici et je pense que l'on va bien s'amuser.» Parmi ces anglophones, figure notamment son ancien équipier australien Simon Gerrans, vainqueur d'étape sur le Tour l'an passé, au sommet du Prato Nevoso. Un ancien maillot Jaune, un ancien maillot vert, un ancien vainqueur d'étape, les ambitions de Cervélo sont clairement centrées sur le Tour. Compte tenu de la présence de Sastre et sauf contre-temps, l'équipe devrait être au départ de Monaco. Avec des ambitions loin d'être modestes.


L'équipe
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:41

Image Liquigas - Basso, l'autre retour

Lance Armstrong n'est pas le seul à retrouver la compétition cette semaine. C'est aussi le cas de son ancien rival, Ivan Basso, deuxième sur les Champs-Élysées lors de la dernière victoire de l'Américain en 2005. L'Italien, suspendu deux ans pour son implication dans l'affaire Puerto, participe à partir de ce lundi au Tour de San Luis, en Argentine (19-25 janvier). «J'ai besoin de courir maintenant et de retrouver la compétition, d'être au sein d'un groupe, de faire les fins de course devant, de rencontrer mes nouveaux équipiers. La course me manque», reconnaît sur le site cyclingnews.com l'ancien coureur de la CSC, qui avait seulement participé à la Japan Cup en fin d'année dernière.

Une préparation draconienne :
Depuis son exclusion au départ du Tour de France 2006, Basso, qui a reconnu ses torts - «J'ai commis une erreur, j'en ai payé le prix et ce n'est que justice» souligne-t-il dans L'Équipe -, s'est astreint à un régime d'entraînement draconien sous la direction d'Aldo Sassi, ancien préparateur de la Mapei (ici à gauche, photo L'Équipe). Le duo a décidé de jouer la carte de la transparence en publiant sur Internet, sur le site mapeisport.it, les résultats des analyses mesurant les paramètres physiologiques et sanguins du coureur. De retour chez Liquigas après une courte expérience chez Discovery Channel en 2007, Basso participera au Tour de Californie à la mi-février puis à Tirreno-Adriatico en mars. Son objectif avoué : le Giro, qu'il a déjà remporté en 2006. «Je ne veux pas être tout le temps le plus fort. Je veux être le plus fort au Giro. Toutes les autres courses entrent dans le cadre de ma préparation.» Le 9 mai prochain, au départ du Lido de Venise, Basso retrouvera Armstrong sur sa route. Et tout le monde aura un peu l'impression d'avoir rajeuni de quelques années...


L'équipe
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:45

Armstrong : Le retour d'un mythe

A 37 ans, l'Américain Lance Armstrong, recordman de victoire dans le Tour de France. Retour en questions sur un come-back historique.

Trois ans et demi après avoir arrêté sa carrière sur une septième victoire dans la Grande Boucle, Lance Armstrong redevient coureur cycliste professionnel comme il l'avait annoncé en septembre dernier. En Australie, le leader de l'équipe Astana a prévu d'enchaîner mardi prochain avec le Tour Down Under, une course de reprise qui s'étale sur six jours et réunit les meilleures équipes mondiales. Première marche d'un parcours qui doit l'emmener, espère-t-il, au sommet du Giro en mai et du Tour de France en juillet.

Qu'attendre d'Armstrong à Adelaide ?
Il a fait inscrire sur le cadre de son vélo le nombre de jours (1274) qui marque la durée de son interruption de carrière. C'est dire qu'il doit retrouver ses sensations en course, ses réflexes dans le peloton, et se réhabituer à la répétition des efforts imposés par ses adversaires. En revanche, Armstrong a pu se préparer physiquement au mieux. "Je n'ai jamais été aussi en forme à cette époque de la saison", affirme-t-il au vu de ses repères chiffrés d'entraînement.

Le profil de plaine de la course australienne, les conditions climatiques estivales, la condition du peloton lui aussi en phase de reprise, sont autant d'éléments favorables. "Il ne serait pas réaliste de s'attendre à une victoire" , tempère Armstrong. "J'espère être dans le coup mais je peux me tromper complètement. Je serai peut-être le premier à abandonner". A écouter George Hincapie, le seul à l'avoir accompagné dans ses sept Tours de France victorieux, l'hypothèse n'est guère crédible. Avant de dîner avec son grand copain jeudi soir, le New Yorkais s'est exclamé: "Avec lui, tout est possible !"

Quel objectif poursuit-il ?
"Pour moi, ce n'est pas un défi sportif, ce n'est pas un enjeu financier. Je suis ici pour l'amour du vélo et la passion de la cause", a répété Armstrong qui a inscrit un second nombre sur son vélo, les(27,5) millions de personnes décédées du cancer depuis 2005. Dans ce combat, celui qui a réchappé de la maladie en 1996 a fait part de sa confiance envers le nouveau président américain. "Les crédits pour la recherche contre le cancer ont nettement diminué ces quatre dernières années. (...) Avec Obama, la situation changera", a-t-il déclaré au journal italien La Gazzetta dello Sport. "Le cancer l'a touché de près, sa mère en est morte et aussi sa grand-mère".

Sur le vélo, Armstrong s'est gardé de fixer des seuils de performance sur les points de passage qui le séparent du Giro du Centenaire. Tant pour le Tour de Californie, sa course suivante en février, que sur les épreuves européennes figurant à son programme. Mais, à écouter ce coureur hors norme au mental d'exception, l'avenir est tracé. "Je ne crains qu'une chose: l'échec", déclarait-il en septembre. "Et c'est probablement une bonne chose parce que l'échec, c'est la mort. La défaite, c'est la mort. La victoire, c'est la vie !"

Comment est-il accueilli ?
"Les avis sur Armstrong sont différents en France et dans les autres pays", remarque le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Pat McQuaid. En France, où l'Américain a été soupçonné et accusé de dopage (dans le Tour 1999), le personnage prête à controverse. Hors de l'Hexagone, Armstrong prend la dimension d'un héros. Cette dichotomie se retrouve dans le milieu cycliste. C'est surtout en France que sont apparues les plus fortes réserves sur son retour. De la part des responsables d'équipes, davantage que des coureurs (les plus jeunes sont souvent fascinés par la légende Armstrong), ou encore d'une partie des passionnés de cyclisme.

Les 100000 personnes attendues dimanche sur le parcours et les autorités australiennes sont aux antipodes de cette défiance. A Adelaïde, c'est un tapis rouge qui a été déroulé pour accueillir le Texan, synonyme de raz-de-marée médiatique. Les chaînes de télévision européennes et les grands journaux américains ont fait cette fois le déplacement et, selon les estimations de la presse australienne, la valeur de l'épreuve aurait été quadruplée en un an.


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:48

Image
Armstrong comme un bleu :

Lance Armstrong a concédé avoir dû surmonter une certaine nervosité d'avant-course après s'être contenté de la 64e place à la Cancer Council Classic. L'Américain a également avoué, malgré tout, être satisfait de sa première sortie.

Si l'Australien Robbie McEwen (Katusha) a remporté l'épreuve, courue devant son public et environ 138.000 spectateurs, toute l'attention était focalisée sur le Texan de 37 ans qui a vaincu un cancer en 1998 avant de revenir à la compétition et de remporter le Tour de France sept fois de 1999 à 2005. "Je suis content que ce soit terminé", a déclaré l'Américain, beaucoup plus à l'aise dans les courses par étapes que les critériums, où la menace de collision est omniprésente.

Il a, du reste, fait la course à l'arrière, un peu détaché du peloton. "Il y avait beaucoup d'anxiété aujourd'hui mais c'était bien pour un premier jour", a-t-il dit. Ce n'était pas mon style de course mais j'ai pris du plaisir, honnêtement" . De son côté, Johan Bruyneel, directeur sportif d'Astana, s'est déclaré soulagé du retour de l'Américain après trois ans et demi d'absence. "C'est un moment important. Après beaucoup de spéculations sur son retour, c'est un fait, a dit le Belge. Finalement, il est à nouveau un coureur cycliste. J'ai vu qu'il avait vraiment pris du plaisir".

Le vainqueur du jour, Robbie McEwen, s'est imposé au sprint après 30 tours d'un circuit de 1,7 km. "C'est le début de la saison et nous manquons encore de repères en course mais mes équipiers ont fait un super travail, en me protégeant à l'avant, à l'abri du vent. Ensuite, c'était juste une question d'être en bonne position" , a assuré McEwen. La première étape du Tour Down Under sera disputée mardi sur 145 km entre Norwood et Mawson Lakes.


Eurosport
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Message par xav1344 » Mar Jan 20, 2009 0:53

Image Tour Down Under - Lancement de saison :

Qui ignore encore aujourd'hui l'existence du Tour Down Under ? Depuis l'annonce du retour officiel de Lance Armstrong à l'occasion de cette épreuve, la course de six jours australienne, qui ouvre la saison ProTour, jouit d'une exposition sans précédent. Née en 1999, elle s'est régulièrement offerte à des routiers-sprinteurs, de l'Australien Stuart O'Grady - deux fois -, vainqueur de la première édition jusqu'à l'Allemand Andre Greipel (ici à droite, aux côtés d'Armstrong, photo Reuters).

Il faut dire que son parcours n'est pas connu pour être très sélectif. Cette année, les organisateurs ont décidé de durcir le parcours. Ainsi, la côte la plus dure de l'épreuve, la Willunga Hill, sera franchie deux fois au lieu d'une auparavant, au cours de la cinquième et avant-dernière étape. Pas de quoi cependant faire d'Armstrong le grand favori de l'épreuve. Interrogé sur la présence de l'Américain, O'Grady préfère pourtant ne pas sous-estimer le danger : «C'est un énorme athlète, l'un des athlètes les plus doués de tous les temps... c'est un sport difficile et il n'est sûrement pas revenu juste pour faire une balade». Une balade non, mais une bonne épreuve de rentrée sûrement. Plus que le classement final du Texan, c'est son comportement, source de toutes les interrogations, qui focalise l'attention du public et des médias.

Armstrong ne devrait pas se découvrir
Le septuple vainqueur du Tour a d'abord déclaré ne pas savoir où il en était au niveau de sa forme avant de préciser qu'il n'avait jamais été aussi fort. Bref, c'est le flou mais il n'est pas sûr que l'on ait beaucoup de réponses à l'issue de ce Tour Down Under. «Mon grand objectif, a souligné Armstrong, c'est juste de revenir dans le cyclisme, mais s'il y a une chance à prendre, je la prendrai. Je ne vais ni bluffer ni me cacher. Si ça se passe bien, j'attaquerai.» Dimanche, il a terminé 64e de la Cancer Council Classic, un critérium de 51 km servant de hors-d'oeuvre au Tour Down Under. «Il y avait beaucoup d'anxiété mais c'était bien pour un premier jour», a déclaré le Texan, arrivé dans le peloton à 23" du vainqueur Robbie McEwen.

L'Américain ne sera pas le seul ancien vainqueur du Tour à retrouver la compétition en Australie, ce sera aussi le cas de l'Espagnol Oscar Pereiro, qui n'a plus recouru depuis sa terrible chute lors du dernier Tour de France. Plus qu'Armstrong ou Pereiro, McEwen, membre de la nouvelle équipe Katusha, sera le favori de l'épreuve, aux côtés du Belge Gert Steegmans et des locaux O'Grady, Michael Rogers et Mark Renshaw. Côté Français, on surveillera les performances de David Moncoutié ou Rémi Di Grégorio. Si Gilles Maignan, vainqueur en 2000, trouvait un successeur, ce serait une grosse (et belle) surprise.


Le programme :
Mardi : 1re étape Norwood - Mawson Lakes, 140 km
Mercredi : 2e étape Hahndorf - Stirling, 145 km
Jeudi : 3e étape Unley - Victor Harbor, 136 km
Vendredi : 4e étape Burnside Village - Angaston, 143 km
Samedi : 5e étape Snapper Point - Willunga, 148 km
Dimanche : 6e étape Adélaïde - Adélaïde (circuit), 90 km


L'équipe
Avatar de l’utilisateur
xav1344
Crampon d'OR 2008
Crampon d'OR 2008
 
Message(s) : 29461
Inscription : Lun Nov 27, 2006 22:15
Localisation : Nantes

Suivant

Retour vers Actualités des Jeux et autres Sports

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Haut de page